Comparatif des meilleurs reflex grand public

1 : Les Reflex enfin abordables 2 : EOS 450D, Pentax K200D, Nikon D60 et Sony α350 en détails 3 : Quel est le réflex le plus pratique à l'usage ? 4 : Live View, quand les réflex jouent aux compacts 6 : Pour des photos plus dynamiques 7 : Les petits "plus" chez Nikon, SONY et Pentax 8 : Des clichés plus nets et mieux éclairés ? 9 : Le plus rapide à dégainer est... 10 : Qualité d’image et mégapixels 11 : Des objectifs sur la ligne de départ 12 : La stabilisation généralisée et les logiciels fournis 13 : En constante évolution

L’antipoussière garant d’un bon ménage

Véritable plaie de la technologie numérique, les poussières constituent l’un des fléaux majeurs contre lequel les fabricants se doivent de lutter. Chacun possède sa recette, mais la base est commune : le filtre passe-bas du capteur de l’appareil est monté sur un système permettant des microvibrations très rapides. Canon, Pentax et Sony ont choisi de lui appliquer en plus un traitement antistatique permettant de réduire le pouvoir d’attraction électrostatique du capteur. Nikon a préféré doter le D60, en plus du système de vibrations, d’un système de soufflerie capable d’orienter les flux d’air dans la chambre et nettoyer ainsi le capteur.

Pentax K200D

À l’usage, le système le plus fiable est sans surprise celui du 450D. Canon a en effet été la première marque à mettre au point un système efficace contre les poussières « sèches » (non collées) sur le 40D. À noter, le 450D dispose également d’un dispositif permettant de traiter par lots les images comportant des trous géographiquement dus à la poussière.

Sony : bon élève mais perfectible

Le système de Sony semble plutôt bien fonctionner. Après plusieurs jours d’utilisation intense en extérieur, seule une poussière est visible sur les images. Cependant, une très légère aspiration à l’aide d’une poire a suffi à la déloger, laissant présager qu’il s’agissait d’une poussière sèche. Le système de vibration, qui aurait dû l’éliminer, est donc perfectible.

Nikon D60Par contre, le D60 et le K 200D sont encore trop sujets à la poussière. Concernant le Nikon, il s’agit d’une technique très récemment mise au point, elle devrait normalement se voir améliorer sur les versions ultérieures. Pentax a choisi de compléter son système par une fonction « alerte poussière » qui aide à la localisation des poussières parasites par l’affichage sur l’écran arrière d’une image test. Cette solution, dont nous saluons l’esprit, n’est cependant utile que lorsque l’on a le temps et les moyens d’effectuer un nettoyage manuel.

Sommaire :

  1. Les Reflex enfin abordables
  2. EOS 450D, Pentax K200D, Nikon D60 et Sony α350 en détails
  3. Quel est le réflex le plus pratique à l'usage ?
  4. Live View, quand les réflex jouent aux compacts
  5. L'antipoussière garant d'un bon ménage
  6. Pour des photos plus dynamiques
  7. Les petits "plus" chez Nikon, SONY et Pentax
  8. Des clichés plus nets et mieux éclairés ?
  9. Le plus rapide à dégainer est...
  10. Qualité d’image et mégapixels
  11. Des objectifs sur la ligne de départ
  12. La stabilisation généralisée et les logiciels fournis
  13. En constante évolution