[Test] Panasonic LX 100 : le plus expert des compacts ?

Des performances de haute volée

Les boitiers experts Panasonic sont aujourd’hui des références dans le domaine des performances pures et de la vélocité et le LX 100 ne fait pas exception à la règle.

Comme sur le GM1, l’obturateur mécanique, qui offre la vitesse maximale du 1/4000e de seconde (contre 1/2000e de seconde pour le G7X de Canon par exemple), est doublé d’un obturateur électronique qui monte au 1/16000e de seconde. Ces performances seront inutiles à 99% des utilisateurs, même experts, mais on ne peut que saluer l’effort qui permet de entre autres de disposer de grandes ouvertures, et donc d’une profondeur de champ réduite, y compris en conditions de luminosité élevée.

Ce système d’obturation donne également de très bons résultats en mode rafale puisqu’il assure une cadence de 6,5 images par seconde en JPEG haute définition avec suivi du point.

Le système autofocus, issu du GH4, est le fameux DFD qui fonctionne par détection de contraste. Traditionnellement, ce type de dispositif est moins efficace que ceux par corrélation de phase, mais il faut bien reconnaître que dans le cas présent c’est très efficace. Rapide et précise, la mise au point est en effet un modèle du genre. Elle est certes parfois un peu à la peine en basse luminosité et des effets de pompages sont toujours présents de manière marginale, mais globalement elle se comporte très bien.

L’impossibilité de sélectionner un sujet et de déclencher par simple contact tactile est par contre réellement dommageable (surtout dans le cas de sujets en mouvements qui peuvent échapper à la détection de visage présente sur ce modèle).

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire