[Test] Canon EOS 7D Mark II : le meilleur des APN reflex APS-C

Des qualités mécaniques professionnelles

La fiche technique du 7D MKII laisse rêveur. En effet, l’obturateur offre des vitesses d’obturation mécanique allant jusqu’au 1/8000e de seconde, une synchronisation flash au 1/250e de seconde, et garanti 200 000 déclenchements. Comme sur le 5D MK III, le mode silencieux est par ailleurs très efficace.

D’autre part, le module autofocus du 7D MKII est le meilleur à ce jour existant sur un boitier Canon. Il propose en effet un maillage par 65 capteurs croisés (contre 61 collimateurs dont 41 croisés sur le 5D MK III) sur une part du champ beaucoup plus large que sur un boitier full frame. Le capteur étant plus petit, un module AF de couverture effective équivalente couvre relativement un champ plus large, c’est l’un des avantages paradoxaux de l’APS-C sur le plein format. Son collimateur central est de type double croisé et offre une sensibilité très efficace en basse luminosité.

Par ailleurs, ce module est doublement exploité, car les informations captées sont comparées avec celles d’un capteur secondaire RVB ce qui augmente encore son efficacité en lui permettant de mieux identifier le type de sujet et d’ajuster son comportement en fonction.
Globalement, le résultat est excellent, car ce système AF est rapide, précis et sensible, c’est indéniablement l’un des tout meilleurs actuellement disponible, toutes gammes et toutes marques confondues.

Retrouvez toute l'actualité de la photographie

Les qualités compilées de l’obturateur, du module AF, du double processeur DIGIC 6 (qui assure un traitement rapide des images en vue de leur stockage) permettent au 7D MKII de proposer une rafale cadencée à 10 images/s avec un suivi du sujet réellement efficace (attention carte ultra rapide nécessaire) : 

Ce boitier, dont le capteur APS-C favorise l’usage de longues focales en raison du recadrage qu’il induit par rapport au plein format (assimilé à un coefficient multiplicateur de 1,6), est donc résolument orienté vers la photo d’action et notamment vers ses variantes sportives et animalières.

L’autofocus en liveview est également de très bon niveau puisqu’il utilise la technologie Dual pixel AF qui assure une mise au point par corrélation de phase depuis le capteur sur un large champ. Néanmoins, son incompatibilité avec le mode rafale limite essentiellement son usage pratique à la vidéo, puisqu’en photo le module principal fonctionne parfaitement, nous y reviendrons donc dans le paragraphe dédié.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire