Accueil » Actualité » Spider-Man : James Cameron voulait symboliser la puberté avec un lancer de toile nocturne

Spider-Man : James Cameron voulait symboliser la puberté avec un lancer de toile nocturne

James Cameron était pressenti pour réaliser le premier Spider-Man. Il voulait notamment développer les premiers émois sexuels de Peter Parker. Une interprétation du personnage bien trop controversée pour le grand public.

Image 1 : Spider-Man : James Cameron voulait symboliser la puberté avec un lancer de toile nocturne
Spider-Man – Crédit : Columbia Pictures

Nous fêtons cette année le 20e anniversaire de la sortie de Spider-Man. L’occasion de revenir sur le premier volet de la trilogie chapeautée par Sam Raimi. Avant lui, un autre cinéaste souhaitait réaliser un film sur le Tisseur : l’illustre James Cameron. Mais ses idées scénaristiques ont été jugées trop dérangeantes par la production.

Dans Spider-Man, Tobey Maguire génère de la toile organique avec son corps au lieu des traditionnels lance-toiles des comics. Un choix controversé dont l’idée venait de James Cameron. Lorsqu’il était pressenti pour réaliser le film, le cinéaste ne manquait d’ailleurs pas d’idées saugrenues. Il voulait justement utiliser les toiles pour symboliser le passage à l’âge adulte de Peter Parker. Interrogé par Variety, le scénariste David Koepp s’en souvient bien.

À lire > Spider-Man No Way Home : cette scène coupée que Andrew Garfield a laissé à Tobey Maguire

Spider-Man : les toiles organiques pour symboliser la puberté

« Il a poussé très loin la métaphore du développement sexuel des adolescents. Il y a une scène importante où Peter se réveille dans son lit avec des fils de toile partout sur lui ». Et Cameron d’imaginer qu’il pourrait s’agir d’une éjaculation nocturne (un phénomène qui peut survenir fréquemment pendant l’adolescence des garçons). Sauf que « le simple fait que Cameron l’ait pris au sérieux était un gros problème. Cela l’a légitimé dans l’esprit des gens – et surtout, probablement, dans l’esprit de Sony », confie le scénariste.

Finalement, c’est donc Sam Raimi qui s’est attelé à réaliser le film en le rendant plus familial. Toujours est-il que certains passages continuent de faire polémique. Lorsqu’il affronte Bone Saw McGraw, Peter Parker le nargue en lançant : « Il est mignon ton maillot, c’est ton mari qui te l’a offert ? ». Jugée homophobe, cette réplique de Spider-Man a été coupée dernièrement lors de la diffusion du film sur la chaîne britannique ITV 2.

Pour rappel, Sam Raimi a réalisé Doctor Strange in the Multiverse of Madness dont la sortie est imminente.

Source : Variety