Accueil » Test » Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces

Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces

La principale nouveauté de ce MagicBook 16 de Honor réside dans son écran de 16,1 pouce, qui supporte une fréquence de rafraichissement maximale de 144 Hz. Est ce vraiment utile pour une configuration bureautique dénuée d’une puce graphique à part entière ?

Image 2 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
8,5/10

Honor MagicBook 16

On aime
  • Grande fluidité d'affichage (144 Hz)
  • Poids contenu
  • Processeur AMD à 6 coeurs
  • Dalle LCD mate
  • Bonne fidélité des couleurs
  • Lecteur d'empreintes digitales
  • Bonne autonomie
On n’aime pas
  • Qualité de la Webcam
  • Pas de pavé numérique
  • Pas de lecteur de cartes microSD
Verdict :

Avec ce nouveau MagicBook, Honor propose une configuration solide, avec sa puce AMD de 5ème génération à 6 cœurs, qui innove, avec son écran supportant une fréquence de rafraichissement maximale de 144 Hz, tout en corrigeant les erreurs du passé, avec sa Webcam qui retrouve sa position « naturelle », au sommet de l’écran. Sans réel défaut, le MagicBook 16 forme donc un tout cohérent, convaincant (à l’exception de la Webcam !) et offrant une autonomie satisfaisante de surcroît.

Fin 2020, nous avions testé le Honor MagicBook Pro, un PC portable au format 16 pouces, qui est toujours en vente d’ailleurs dans différentes enseignes. Toutefois, son équipement apparaît aujourd’hui quelque peu dépassé, avec du Wi-Fi 5, un processeur AMD de 4ème génération et – surtout – une Webcam peu intuitive, placée dans le clavier (lire notre test du Honor MagicBook Pro).

Puis, en avril 2021, c’était au tour du Matebook D 16 de Huawei de passer entre nos mains. Ce modèle est très proche du MagicBook Pro (même processeur, même Webcam, même châssis), avec de petites améliorations, comme le Wi-Fi 6 (ax) et une connectique différente (lire notre test du Huawei Matebook D 16).

Image 3 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Avec ce nouveau MagicBook 16, Honor remet donc sa configuration équipée d’un écran de 16,1 pouces aux gouts du jour, avec au programme un processeur AMD plus récent, une nouvelle Webcam et un écran supportant une fréquence de rafraichissement de 144 Hz. A l’instar des précédentes configurations Honor ou Huawei, il s’agit d’une configuration bureautique / multimédia, qui ne permet pas de jouer (dans des conditions satisfaisantes tout du moins !).

On note que si le PC portable est plus en phase avec les standards actuels en termes de composants, Honor a toujours un train de retard, puisque le processeur AMD retenu sur ce nouveau MagicBook, de 5ème génération, commence déjà à être remplacé par les puces AMD de 6ème génération, qui ont été dévoilées en début d’année par AMD (lire notre test du Asus Zephyrus G14 GA402).

Le Honor MagicBook 16 est d’ores et déjà disponible sur le site du constructeur, au prix de 999 €, avec 16 Go de mémoire et un SSD de 512 Go. Pour quelques jours encore, une réduction immédiate de 100 € amène son prix à seulement 899,90 € (avec un sac à dos offert en bonus).

Parmi les concurrents du Honor MagicBook 16, à prix et équipement similaire, on peut donc citer les configurations suivantes :

  • Huawei Matebook 16, actuellement en vente au même prix, avec le même processeur mais un écran 2,5K au format 3:2 (60 Hz).
  • Huawei Matebook D 16, vendu seulement 800 € en ce moment.
  • Dell Inspiron 16 et 16 Plus, respectivement dotés d’un processeur AMD et Intel (lire notre test du Dell Inspiron 16 Plus).

Une modification mineure du design, qui change tout

Le PC portable Honor MagicBook 16 mesure 36,8 x 23,6 x 1,8 cm. Son poids, de 1,8 kg, s’avère dans la norme actuelle, pour une configuration de taille moyenne, au format 15,6 ou 16,1 pouces.

Son design n’évolue quasiment pas, par rapport aux configurations dont nous avons parlé (Huawei Matebook 16 et Matebook D 16, Honor MagicBook Pro). Ainsi, son châssis, disponible en un seul coloris, gris, est réalisé en aluminium et s’avère sobre et soigné.

Image 4 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Toutefois, la principale nouveauté ne passe pas inaperçue. En effet, la Webcam 720p est (enfin) placée en haut de l’écran, à l’instar de celle du Matebook 14s de Huawei, lancé en fin d’année dernière (lire notre test du Huawei Matebook 14s). Rappelons que jusqu’à l’apparition de ce dernier, celle-ci était placée – sur les ordinateurs portables Honor et Huawei – sous une touche du clavier, afin de privilégier la finesse de la bordure supérieure de l’écran. De plus, si ce dispositif offrait l’avantage d’une confidentialité maximale, il présentait également un inconvénient majeur : un certain manque de naturel, de convivialité, lors des vidéoconférences (lire notre test du Honor MagicBook 14). Bref, la Webcam a retrouvé sa place naturelle et c’est une bonne chose.

Le petit souci, c’est qu’elle n’est pas compatible avec Windows Hello et ne peut donc pas servir à reconnaître rapidement le visage l’utilisateur au démarrage du PC, afin d’en déverrouiller l’accès aux fichiers et aux applications. Ce système aurait été plus intuitif que le lecteur d’empreintes digitales.

Image 5 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Heureusement, ce dernier est bel et bien présent. Il est d’ailleurs intégré au bouton de démarrage. Bon point, lors de nos tests, il s’est parfaitement comporté, reconnaissant rapidement et à tous les coups l’index qui lui était proposé.

On peut également regretter la piètre qualité des images délivrées par la Webcam. Si la définition 720p est courante et n’appelle pas de commentaires particulier, puisque la précision de la vidéo transmise est assez limitée, nous avons en revanche constaté une certaine tendance à fausser la colorimétrie. Et le fait de voir son visage rouge ne fait pas particulièrement plaisir !

Le clavier, quant à lui, est doté de touches rétro éclairées. On pourra en revanche regretter le fait que, malgré la largeur du châssis, le pavé numérique soit absent. Cela s’explique en partie par la présence des haut-parleurs, placés de part et d’autre des touches.

Image 6 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Et est ce que le sacrifice en valait la chandelle ? Cela n’est pas évident, car la qualité audio délivrée s’avère assez quelconque avec les réglages par défaut. Heureusement, l’application Nahimic permet d’améliorer quelque peu le rendu audio, en particulier par l’intermédiaire d’un égaliseur à 10 bandes. Au final, on peut obtenir une qualité audio correcte, pour écouter le musique ou regarder un film, même si le niveau maximal n’est pas des plus élevé et que – comme toujours – les basses sont très en retrait.

Enfin, en ce qui concerne la connectique, le MagicBook reprend la configuration de ses prédécesseurs, puisqu’on retrouve, d’un côté, deux ports USB 3.2 de type A ainsi qu’une prise casque/micro, et – de l’autre côté – deux autres connecteurs USB, 3.2 de type C, et une sortie vidéo HDMI 2.0.

Image 7 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 8 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le connecteur Ethernet et le lecteur de cartes mémoire microSD sont absents. Il faudra se procurer un réplicateur de port si on a absolument besoin. En revanche, pour les communications sans fil, le PC portable est en phase avec les dernières technologies, puisqu’il supporte le Wi-Fi 6 (ax) et le Bluetooth 5.1.

Un affichage bien maîtrisé et d’une grande fluidité

Comme nous l’avons déjà indiqué, ce Honor MagicBook 16 embarque un écran de… 16,1 pouces (!). Ce dernier est au format 16:9, qui est plutôt adapté à une utilisation multimédia. Il exploite une dalle LCD IPS, qui a l’avantage d’offrir de belles couleurs et des angles de vision assez larges. Comme, en plus, ladite dalle est mate, les images sont dénuées de reflet qui pourraient perturber la lisibilité. On bénéficie donc à tout moment d’un confort et d’une qualité d’affichage appréciable.

Image 9 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Contrairement à certaines configurations, qui proposent un écran en très haute définition, comme le Dell Inspiron 16 Plus ou le Dell XPS 15, le mode d’affichage retenu pour le nouveau MagicBook 16 est des plus classiques, puisqu’il s’agit du Full HD « classique ». Cette définition est bien suffisante pour cette taille d’écran. D’autre part, elle permet à la puce graphique de la configuration (iGPU AMD Radeon Vega) de ne pas trop ramer si on désire se détendre un peu en jouant.

Ce qui est beaucoup moins classique, en revanche, c’est la fréquence de rafraichissement maximale supportée, de 144 Hz (contre 90 Hz « seulement » pour le Matebook 14s de Huawei et 60 Hz pour tous les autres PC portables bureautiques). D’autre part, on note que – dans les propriétés de l’affichage de Windows – il est possible de basculer en – non pas 60 Hz – mais 72 Hz (la moitié de 144 !).

Image 10 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces

En pratique, la différence entre les modes 72 et 144 Hz n’est pas bouleversante. Certes, lorsqu’on fait défiler une page Web de haut en bas, en utilisant la touche du clavier, on a la (légère) sensation que les images apparaissent un peu plus nettement. Mais dans de nombreux cas de figure (écoute de musique sous Spotify, vidéos en streaming, consultation des mails, rédaction d’un courrier sous Word, faire ses comptes avec Excel, etc.), cette haute fréquence de rafraichissement ne servira pas à grand chose. Cela peut toutefois être utile pour certains jeux (voir plus bas dans la section Performances).

Nous avons évalué les performances de la dalle LCD à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus. Et alors que le constructeur annonce une luminosité maximale de 300 nits, nous l’avons mesuré à un peu plus, 371 nits. Si cette valeur est supérieure à celle relevée sur le Dell Inspiron 16 Plus (301 nits), elle demeure plutôt moyenne. En effet, les dalles les plus lumineuses atteignent entre 450 et 550 nits (lire notre test du Dell XPS 17).

Image 11 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

De la même façon, alors que le constructeur annonce un contraste de 1000:1, nous avons mesuré un taux moyen de 934:1. Cette valeur s’avère plutôt faible, puisque la moyenne s’établit généralement aux environs de 1300:1 à 1400:1, alors que le meilleur taux de contraste s’élève à 1800:1 (sur le Huawei Matebook 14s en particulier).

Par défaut, la température moyenne des couleurs est de 6907 K, ce qui est légèrement supérieur à la valeur de 6500K qui symbolise un affichage parfaitement neutre, ni trop jaune (ou chaud), ni trop bleu (ou froid). Bon point, un panneau de configuration contextuel permet à chacun de modifier le rendu visuel très précisément.

Enfin, la fidélité des couleurs est excellente puisque le Delta E moyen a été mesuré à 1,9 seulement.

De bonnes performances pour la bureautique et le multimédia

Le Honor MagicBook 16 embarque le processeur AMD Ryzen 5 5600H, qui intègre 6 cœurs / 12 threads cadencés à 3,3 / 4,2 GHz. Rappelons que, contrairement aux puces Ryzen U de la série 5000, destinées aux ultrabooks et peu énergivores (TPD de 15 W), celles de la série 5000H, comme le Ryzen 5 5600H, ont été conçues pour prendre place dans les PC portables multimédia. Du coup, leur TPD est nettement plus élevé (45 W) et par conséquent leur autonomie est plus limitée…

Image 12 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces

Le constructeur met en avant une combinaison de touches (FN+P), qui permettrait de basculer entre les modes Equilibré et Performances. En pratique, la différence entre les deux modes est loin d’être évidente. en effet, lors de nos tests, nous n’avons observé aucune variation significative avec les applications 3D Mark et PC Mark…

Toujours est-il qu’en termes de calculs purs, le processeur AMD est terriblement efficace. Cela se vérifie par exemple avec l’application Cinebench R20, avec laquelle le MagicBook 16 obtient des indices de 3784 (multicœur) / 538 (monocœur). Ces scores sont très légèrement plus rapides (environ 10%) que ceux observés avec le processeur Intel Core i5-11400H (qui intègre lui aussi 6 cœurs / 12 threads, cadencés à 2,7 / 4,5 GHz) qui était présent dans le Dell XPS 17.

Image 13 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En l’absence d’une véritable puce graphique dédiée (comme la puce Nvidia GeForce RTX 3050 du Dell Inspiron 16 Plus), il faut s’appuyer sur les performances du processeur graphique intégré (iGPU) au Ryzen 5 5600H pour les applications multimédia et les jeux. Il s’agit en l’occurrence d’une puce Radeon RX Vega 7.

Avec les applications de bench théoriques, comme 3D Mark, on constate que les scores du processeur Radeon sont compris entre ceux des processeurs graphiques intégrés aux Core i5-1135G7 et Core i7-11370H. Rappelons que ces deux dernières puces Intel, de la génération Tiger Lake, embarquent la même puce graphique Iris Xe, mais avec seulement 80 unités d’exécution actives pour le Core i5, contre 96 (le maximum) pour le Core i7.

Image 14 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En pratique, si on désire se détendre en jouant un peu, avec un jeu pas trop complexe, Fortnite par exemple, on obtient en moyenne entre 50 et 60 images par seconde, avec le niveau graphique Moyen. C’est donc suffisant pour bénéficier d’animations fluides avec une qualité graphique satisfaisante. Mais on est assez loin des 144 images par seconde que peut afficher l’écran.

Pour tirer partie de la haute fréquence de rafraichissement de l’écran, il faut basculer le jeu en qualité graphique Faible. Dans ce cas, on obtient des animations bien plus fluides, puisque le compteur est alors bloqué à son maximum (144 images par seconde) dans la plupart des situations. Mais la qualité graphique est alors considérablement dégradée. Pour bénéficier à la fois d’une excellente qualité d’affichage et d’animations extrêmement fluides, il faut une puce graphique plus performante…

Image 15 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
The Division 2
Image 16 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Far Cry 5
Image 17 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Shadow Of The Tomb Raider

En revanche, avec des jeux plus sophistiqués, comme The Division 2, Far Cry 5 ou Shadow Of The Tomb Raider, il ne faut pas s’attendre à une aussi bonne fluidité d’affichage. En effet, même en les faisant tourner avec les options graphiques les plus basses possible, on ne peut compter que sur des animations comptant entre 25 et 40 images par seconde. C’est suffisant pour jouer dans des conditions correctes, sans plus.

Une bonne autonomie, en 72 Hz…

Le Honor MagicBook 16 est équipé d’une batterie de 56 Wh. C’est une capacité plutôt moyenne pour une configuration bureautique. Par exemple, la capacité de la batterie du Huawei Matebook 14s est de 60 Wh, alors que celles des dernières configurations de Dell que nous avons testées embarquaient des batteries encore plus grosses : 86 Wh par exemple pour les XPS 15 et 95 Wh pour le XPS 17. Il faut toutefois signaler que ces configurations étaient dotés d’une puce graphique dédiée (ou pouvait l’être !).

A l’aide du test d’autonomie Modern Office intégré à l’application PC Mark, nous avons pu constater que le PC portable est resté en fonctionnement pendant 9 heures et 32 minutes (avec une fréquence de rafraichissement ajustée à 72 Hz).

Image 18 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Autonomie en 72 Hz
Image 19 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Autonomie en 144 Hz

C’est un bon résultat, plutôt cohérent avec ceux obtenus avec les autres configurations bureautiques au format 16 pouces que nous avons testées depuis environ un an. En effet, le Matebook D 16 de Huawei, avec son processeur AMD Ryzen 5 de 4ème génération et sa batterie de 55 Wh sont restés en fonctionnement pendant près de 9 heures et 30 minutes à ce test. Le Dell Inspiron 16 Plus, quant à lui, a fonctionné un plus de 9 heures. Toutefois, outre un écran de même dimension, son équipement était très différent : plus haute définition, processeur Intel à 8 cœurs, puce graphique Nvidia GeForce RTX 3050 et une batterie de 86 Wh.

Attention, si on conserve le réglage par défaut de l’affichage, avec une fréquence de 144 Hz, l’autonomie prend du plomb dans l’aile ! En effet, avec le même test, la configuration a alors fonctionné seulement 8 heures et 10 minutes. Cela reste donc honorable, mais en dessous des standards auxquels nous avons été habitués avec les PC portables de type ultrabook..

Image 20 : Test Honor MagicBook 16 : le PC portable à considérer si vous voulez un 16 pouces
Honor MagicBook 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour ce qui est du streaming vidéo, le constructeur annonce une autonomie de 8 heures (en local et avec une luminosité de 150 nits !). Fidèle à notre protocole, nous avons lu un film de 2h depuis Netflix, en Wi-Fi. Le niveau de charge de la batterie a alors baissé de 24 %. L’autonomie totale peut donc être estimée à environ 8 heures et 20 minutes, ce qui s’avère dans la moyenne. Rappelons que les ultrabooks équipés du processeur Intel à 4 cœurs Core i7-1165G7 (TDP de 28 W) ont généralement permis d’atteindre une autonomie en streaming vidéo comprise entre 9 et 12 heures.

Le chargeur USB C qui permet de recharger la batterie a une puissance de 65 W. Il est censé regonfler cette dernière à hauteur de 50 % en trente minutes et à 85 % en une heure. Comme toujours, chez Honor et Huawei, ce dernier est particulièrement compact.

En pratique, la promesse faire par Honor est tenue. En effet, après une demie heure de recharge, la batterie était rechargée à hauteur de 51 %, puis à hauteur de 86 % après une heure de charge.