Accueil » Test » Test Nacon MG-X : transformez votre smartphone Android en manette Xbox pour le Cloud Gaming

Test Nacon MG-X : transformez votre smartphone Android en manette Xbox pour le Cloud Gaming

Image 2 : Test Nacon MG-X : transformez votre smartphone Android en manette Xbox pour le Cloud Gaming
8/10
On aime
  • Le design et l'ergonomie
  • La finition et les matériaux utilisés
  • L'autonomie plutôt bonne
  • La compatibilité avec de nombreux jeux, même hors Xbox Game Pass
On n’aime pas
  • Cache les connecteurs jack/USB du smartphone
  • Pas de port jack intégré
  • Les gâchettes arrière trop dures
Verdict :

Avec sa MG-X, Nacon confirme son statut de constructeur de talent lorsqu’il s’agit de concevoir des périphériques gaming. Cette manette pour smartphones Android est globalement de bonne facture, avec un design global agréable et une ergonomie plutôt bien étudiée. Le principal point noir réside dans ses gâchettes, trop dures et pas assez sensibles. Mais une fois ce bémol digéré (et la facture un poil élevée payée), la MG-X délivre tous ses avantages aux joueurs, en particulier une excellente compatibilité avec de nombreux jeux, que ces derniers fassent partie du Xbox Game Pass ou non.

La Nacon MG-X
Crédit : Galaxie Media – Yannick Guerrini

Le constructeur Nacon, célèbre pour ses périphériques et accessoires destinés aux joueurs, a lancé il y a quelques jours sa MG-X, une manette pour les smartphones Android permettant de jouer de manière la plus optimale possible et n’importe où aux titres disponibles dans le Game Pass Ultimate (mais pas que) de Microsoft, grâce à son service xCloud. De quoi transformer l’expérience de jeu offerte par le Cloud Gaming nomade ?

Une manette pour smartphone dédiée au xCloud

Nacon destine tout particulièrement sa MG-X aux jeux proposés par le Cloud Gaming à la sauce Microsoft, ce qui explique son design et ses fonctionnalités aux couleurs Xbox. En pratique, la MG-X intègre donc tout l’écosystème gaming de Microsoft, emportant avec elle n’importe quel smartphone Android, pourvu qu’il possède un écran d’une taille maximale de 6,7 pouces (15 cm environ), qu’il fonctionne sous Android 6 au minimum et qu’ils soit compatible Bluetooth 4.2 Low Energy. Car c’est là l’une des caractéristiques de cette MG-X : elle se connecte directement en Bluetooth au smartphone plutôt qu’en USB. L’appairage, réalisé grâce à un bouton dédié, est extrêmement simple. Pour l’anecdote, nous avons tenté d’appairer cette concurrente de la Razer Kishi directement à une Xbox Series X pour s’en servir comme manette d’appoint, et… cela ne fonctionne pas.

Le bas de la Nacon MG-X
Crédit : Galaxie Media – Yannick Guerrini

Affichant des dimensions de 185 x 94 mm pour une épaisseur raisonnable de 35 mm, la MG-X est plutôt compacte sans être trop petite, facilitant sa prise en main. La position des joysticks et des différents boutons est un peu différente de celle que l’on trouve sur une manette Xbox classique, même si l’emplacement reste globalement similaire.

Les gâchettes de la Nacon MG-X
Crédit : Galaxie Media – Yannick Guerrini

On notera en revanche que les joysticks sont plus petits (et peut-être un peu moins précis, même si c’est probablement une question d’habitude), et que les gâchettes sont sensiblement plus dures. C’est d’ailleurs l’un des rares points faibles de cette MG-X par rapport à une manette Xbox normale et ses gâchettes progressives. A l’arrière, le grip texturé améliore encore la prise en main de cette manette.

Nacon MG-X : presque sans fausse note

Doté d’un emplacement dédié pour maintenir le smartphone en place et éviter qu’il ne glisse, ce dernier le reste effectivement grâce au matériau caoutchouteux utilisé, ainsi que par la force exercée par le système de rétention lui-même. Nous avons réalisé plusieurs tests avec différents modèles de smartphones (One Plus 7, One Plus 8, One Plus Nord et même un ancien Huawei Mate 8), avec ou sans coque de protection, et tous ont trouvé leur aise au milieu de la manette.

La Nacon MG-X
Crédit : Galaxie Media – Yannick Guerrini

Mais cela a tendance à cacher le connecteur jack (ou le port USB, le cas échéant) de ces smartphones. Il devient alors impossible d’utiliser un casque filaire pendant que l’on joue, d’autant que la manette elle-même ne possède pas de connecteur jack. La seule solution reste alors d’utiliser un casque ou des écouteurs Bluetooth, avec les possibles problèmes de latence que l’on rencontre parfois.

La Nacon MG-X
Crédit : Galaxie Media – Yannick Guerrini

Côté compatibilité, tous les jeux du Xbox Game Pass que nous avons testé fonctionnent parfaitement avec la MG-X, de même que quelques titres présents sur GeForce Now, la plateforme de Cloud Gaming de NVIDIA. Bien entendu, rien ne nous indique que la totalité des titres existants sur le marché s’accommoderont de la MG-X, mais nos quelques essais tendent à démontrer que la très grande majorité des jeux seront compatibles.

Le bundle de la Nacon MG-X
Crédit : Galaxie Media – Yannick Guerrini

La MG-X dispose enfin d’une batterie lui offrant une autonomie de 20 heures théoriques. En pratique, on est plutôt sur 18 heures selon nos essais, mais cela dépend bien entendu grandement des jeux (et un peu du profil du joueur). Dans l’absolu, cela reste une bonne valeur ; la manette ne devrait pas vous lâcher sans prévenir, en plein milieu d’une partie compétitive de C.R.S.E.D. FOAD ou d’Overwatch. Un câble d’alimentation est inclus, mais pas de chargeur (ce qui n’est en soi pas vraiment un problème pour ce type de périphérique).