Accueil » Actualité » Twingo électrique : notre essai en vidéo

Twingo électrique : notre essai en vidéo

Si ses performances moteur restent assez modestes, le Twingo électrique avec une autonomie allant de 190 à 270 km a clairement été conçu pour un usage urbain. Le tout pour un prix qui en fait, pour l’instant, l’une des moins chères du marché.

twingo electrique

Twingo électrique

Un bon choix pour la ville

21350€
On aime
  • Autonomie en ville
  • Agilité
  • Versions haut de gamme bien équipées
On n’aime pas
  • Version d’entrée de gamme indigente
  • Coffre riquiqui
Verdict :

Accessible à partir d’environ 15 000 euros une fois toutes les aides déduites, la Twingo ZE n’est qu’à peine plus chère que sa version thermique. De quoi nous faire dire que si vous recherchez une Twingo pour les trajets du quotidien, c’est bien cette version électrique qu’il vous faut. Grâce à son autonomie en ville, vous n’aurez même pas besoin de la recharger tous les jours.

plus

Deux ans après le lancement de la Smart Forfour EQ avec laquelle elle partage la même plateforme, Renault électrifie donc sa Twingo. Mais loin d’être une copie conforme, le constructeur français a remis sur son métier l’ouvrage pour rendre plus polyvalente sa citadine à succès. À commencer par les batteries, puisque là où l’Allemande se contente d’un pack de 15,4 kWh qui n’autorise guère plus de 100 vrais kilomètres d’autonomie, Renault a gonflé la dot à 22 kWh afin d’offrir à la Twingo ZE 190 km de roulage en cycle mixte et environ 270 km en cycle urbain.

Nexxdrive est une marque du groupe Galaxie Media, également éditeur de Tom’s Guide France.

Taillée pour la ville

Côté moteur, en revanche, c’est l’égalité parfaite, avec 82 chevaux sous le capot et 160 Nm de couple. Certes, cette cavalerie ne permet pas à la française de déplacer des montagnes, mais pour quatre personnes et quelques courses (une partie des 240 litres du coffre est déjà préemptée par les cordons de charge domestique et Type 2), c’est amplement suffisant. Elle arrache le 0 à 50 km/h en 4,2 secondes. Sa vitesse maxi de 135 km/h lui autorise les voies rapides, même si ce n’est pas son terrain de prédilection. La Twingo ZE est une pure citadine, conçue pour se faufiler partout et se garer facilement. En effet, avec 3,61 mètres de long et un rayon de braquage de 4,39 mètres, c’est l’une des reines de la ville.

twingo electrique

Esthétiquement, peu de choses distinguent la Twingo ZE du modèle thermique, si ce n’est l’absence de pot d’échappement et une écope de refroidissement sur l’aile arrière gauche. Si vous optez pour la version Vibes proposée au lancement, vous aurez également droit à un stripping spécifique qui ne laissera alors aucun doute à celles et ceux qui vous regarderont passer tout en appréciant, ou non, le bruiteur nécessaire pour entendre venir l’auto lorsqu’elle roule à moins de 30 km/h.

Equipement minimum sur le modèle de base

À l’intérieur, on est également en terrain connu. Une bonne vieille clé à insérer dans un barillet classique permet de déverrouiller le Neman et mettre le contacteur en position de marche. L’instrumentation demeure sobre et réduite aux indications indispensables, à savoir la vitesse, le niveau de charge et l’autonomie. L’ordinateur de bord permet également de connaître sa consommation en énergie. Le reste de l’équipement dépend essentiellement du niveau de finition. Si la Vibes citée précédemment possède tout le nécessaire (système multimédia avec écran tactile 7 pouces Easy Connect compatible Apple Car Play et Android Auto, sono Arkamys, deux prises USB et une auxiliaire, caméra de recul, climatisation automatique, sièges chauffants mixte cuir-tissus, volant réglable en hauteur…), le modèle de base est lui indigent, puisqu’il ne propose par exemple ni radio, ni climatisation.

twingo electrique

À bord, il y a suffisamment de place pour quatre adultes. Si l’espace aux genoux des places arrière est limité, la garde au toit est en revanche confortable. Les contre-portes arrière sont dépouillées de garnitures, mais possèdent chacune un grand bas de rangement et une sangle élastique qui permettra de tenir debout une grande bouteille ou de la paperasse. Les vitres ne sont qu’entre-baillantes. L’addition de tous ces compromis permet un gain de poids évident. Et sur une citadine électrique, l’ennemie, c’est la masse ! À l’avant, les portières passagers sont un peu mieux dotées, avec un accoudoir rembourré et les commandes de vitres.

La Twingo ZE est proposée à partir de 21 350 euros, hors bonus. La version Intens que nous avons pu essayer est quant à elle facturée 25 450 euros.