Tablettes hybrides et PC transformables : comment choisir ?

Dell XPS 12Dell XPS 12

En 2011, Intel avait annoncé son projet d’Ultrabook, une marque destinée à créer une gamme d’ordinateurs portables capables de concurrencer efficacement le MacBook Air d’Apple. Il était voulu comme étant aussi complet qu’un PC et aussi nomade qu’une tablette. Ce marché n’a pas comblé les espoirs des constructeurs pour l’instant. Au quatrième trimestre 2012, l’Ultrabook ne représentait que 11 % des ventes d’ordinateurs portables. Derrière ce chiffre, il faut voir un autre constat : le marché du PC portable n’est pas au beau fixe avec une baisse des ventes de 5 % en 2012. La cause de ce déclin : la tablette.

Popularisée depuis 2010 par l’iPad d’Apple, elle truste les ventes et s’affiche comme une alternative viable aux ordinateurs encombrants et plus chers. Le cabinet d’étude Gartner explique même que « dans le futur, nous prévoyons que les acheteurs ne remplaceront pas le PC secondaire ou tertiaire de leurs foyers, acceptant leur obsolescence, et préférant à la place acheter des tablettes. » Un autre analyste, IDC, indique que les ventes de tablettes vont progresser de 58,7 % cette année par rapport à 2012. Avec une prévision de 229,3 millions d’unités écoulées, elles dépasseraient alors les ventes de PC. IDC prévoit une domination de la tablette sur le monde du PC portable et de bureau d’ici 2015.

Les consommateurs s’aperçoivent qu’ils ont le même usage d’une tablette que d’un PC. De facto, ils se tournent vers cet appareil plus élégant et simple d’utilisation.

Entendant les sirènes des consommateurs, les constructeurs ont décidé de s’adapter au marché avec des appareils hybrides mêlant tablette et PC dans un même boîtier. C’est de là que viennent les tablettes hybrides et les PC convertibles.

Qu’est-ce qui les différencie ? Valent-ils le coup ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires