Accueil » Actualité » Covid-19 : des patients brésiliens testés positifs à deux variants du coronavirus

Covid-19 : des patients brésiliens testés positifs à deux variants du coronavirus

Deux variants de la Covid-19 ont contaminé des patients brésiliens en même temps. Les chercheurs s’inquiètent de cette co-infection qui pourrait être responsable de nouvelles mutations et remettre en question l’efficacité des vaccins.

Au Brésil, la Covid-19 continue de faire des ravages avec plus de 1 000 décès par jour en ce moment. La ville de Manaus est submergée par le nombre de malades. Les autorités sanitaires sont contraintes à évacuer des patients vers d’autres régions. Les chercheurs ont identifié une co-infection du coronavirus. Tout comme le variant L452R, qui se propage en Californie, le Brésil fait face au variant P.2 dérivé du lignage B.1.1.28 et à une deuxième mutation.

Un test de dépistage de la Covid-19
Un test de dépistage de la Covid-19 – Crédit : Jakayla Toney / Unsplash

Depuis le début de la pandémie, la Covid-19 a subi plusieurs mutations. Jusqu’à présent, les laboratoires ont pour la plupart confirmé que leur vaccin protège des variants britannique, sud-africain, brésilien et californien. Selon des chercheurs israéliens, le vaccin Pfizer/BioNTech serait même plus efficace que prévu. Mais alors qu’en est-il d’une co-infection lorsqu’un patient est contaminé par deux variants à la fois ?

Une co-infection pourrait être à l’origine de nouveaux variants du coronavirus

D’après un rapport de Reuters, des chercheurs du sud du Brésil ont confirmé avoir découvert des patients infectés par deux variants du coronavirus en simultané. Leur étude n’a pas encore été évaluée par des pairs et publiée dans une revue scientifique. Il s’agit cependant de la première étude au monde à confirmer une co-infection avec deux souches différentes.

Le chercheur principal de l’étude, Dr Fernando Spilki, a déclaré que : « ces co-infections peuvent générer des combinaisons et créer de nouveaux variants encore plus rapidement que cela arrive actuellement. Ce serait une autre voie évolutive pour le virus ». En effet, ce phénomène pourrait accroître l’arrivée de nouveaux variants du SARS-CoV-2 responsable de causer la Covid-19.

Néanmoins, il est important de préciser qu’il ne s’agit peut-être pas des premières co-infections au monde. Ce phénomène pourrait même être déjà courant dans les endroits où deux variants du coronavirus circulent. D’autres chercheurs effectuant des tests génétiques afin de déceler des variants encore plus graves pourraient bientôt s’en apercevoir.

En attendant, il est toujours recommandé de faire preuve de prudence en respectant les gestes barrières. Une co-infection du coronavirus pourrait se révéler encore plus inquiétante pour les personnes immunodéprimées et celles souffrant de l’œsophage de Barrett qui risquent de contracter le virus par la nourriture.

Source : BGR