Accueil » Actualité » Mars : InSight détecte les plus forts séismes jamais enregistrés

Mars : InSight détecte les plus forts séismes jamais enregistrés

Sur Mars, les données récoltées par l’atterrisseur InSight de la NASA ont permis d’identifier les plus forts séismes martiens jamais enregistrés. Dans la nouvelle étude qui vient de paraître, les scientifiques détaillent ces évènements sismiques d’une magnitude record.

Posé à la surface de Mars depuis le 26 novembre 2018, l’atterrisseur InSight de la NASA étudie les signes vitaux de la planète rouge pour comprendre son évolution au cours des 4,5 milliards d’années. Grâce aux données récoltées par InSight, les chercheurs ont pu identifier deux des plus forts séismes martiens jamais enregistrés.

Illustration de l'atterrisseur InSight à la surface de Mars
Illustration de l’atterrisseur InSight à la surface de Mars – Crédits : NASA/JPL-Caltech

Une étude qui vient de paraître dans la revue The Seismic Record détaille ces deux évènements sismiques détectés par l’atterrisseur InSight. Les scientifiques confirment que « ce sont les plus grands évènements sismiques jamais enregistrés jusqu’à présent sur Mars ».

À lire aussi > Mars : pourquoi InSight s’est volontairement recouvert de sable ?

Les deux séismes martiens les plus forts jamais enregistrés avaient une magnitude respective de 4,2 et 4,1

Le premier tremblement de terre s’est produit le 25 août 2021 avec une magnitude de 4,2. Quelques jours plus tard, un deuxième séisme a secoué la surface martienne. Il s’est produit le 18 septembre 2021 avec une magnitude de 4,1. Avec ces magnitudes record, les deux séismes martiens étaient cinq fois plus puissants que les tremblements de terre précédemment détectés. Le premier a duré quelques secondes tandis que le deuxième a duré bien plus longtemps. Selon les données d’InSight, le séisme du 18 septembre a duré 94 minutes, ce qui en fait aussi le plus long jamais enregistré.

Ces deux évènements sismiques sont les plus forts jamais enregistrés, mais ce n’est pas la seule chose qui les distingue. En effet, ces deux séismes se sont produits de l’autre côté de Mars, à l’opposé de l’atterrisseur InSight. Généralement, la plupart des tremblements de terre sont enregistrés à proximité de l’atterrisseur.

Comme la chercheuse Anna Horleston l’a déclaré, « ce sont vraiment des évènements remarquables dans le catalogue sismique martien ». Le premier séisme a effectivement été détecté dans la zone de Valles Marineris, de l’autre côté de la planète par rapport à la position d’InSight. Ainsi, la capacité de l’atterrisseur de la NASA à détecter des évènements sismiques aussi éloignés est une avancée majeure pour la sismologie sur Mars.

Source : Digital Trends