Accueil » Test » Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré

Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré

La gamme TUF regroupait jusqu’à présent des machines gamer d’entrée de gamme. Mais, avec toutes les options proposées par le constructeur, le TUF Dash F15 prend la forme d’une machine haut de gamme, très onéreuse ! Trop onéreuse ? Voyons si la nouvelle recette du TUF d’Asus est équilibrée.

Image 2 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
7,5/10

Asus TUF DASH F15

2299,00€ > Boulanger
On aime
  • Poids contenu
  • Excellente autonomie en bureautique
  • Bonnes performances
  • Dalle LCD mate
  • Bonne colorimétrie
  • Connectique complète
On n’aime pas
  • Prix trop élevé
  • Ecran 240 Hz superflux
  • Pas de Webcam
  • Autonomie en jeu
Verdict :

Avec ce TUF Dash F15, Asus propose un ménage à trois composants, qui s’avèrent au final mal assortis. En effet, soit le processeur Intel à quatre cœurs n’est pas assez performant, car un modèle à 6 ou 8 cœurs aurait été mieux adapté à une configuration gamer (mais le prix aurait été plus élevé). Soit on prend le parti d’en rester à 4 cœurs, pour que le prix reste raisonnable, mais dans ce cas l’écran à 240 Hz n’est pas nécessaire. Car, compte tenu des performances que nous avons constatées avec la puce graphique GeForce RTX 3070, un affichage en de 144 Hz suffirait. En l’état actuel, la configuration que nous avons testée s’avère donc à la fois trop chère et pas assez performante pour que certains jeux puissent offrir des animations comprenant entre 144 et 240 images par seconde….

plus

Depuis plusieurs années, Asus fait évoluer sa gamme TUF, regroupant ses PC portables gamer d’entrée de gamme. Celle-ci est habituellement cantonnée à des composants « gamer mais pas trop », afin de proposer des machines à des prix raisonnables (lire notre test de l’Asus TUF Gaming A15 de l’année dernière), qui se distinguent en cela des PC portables estampillés ROG, souvent nettement plus performants (comme le ROG Strix Scar 15 que nous avons récemment testé).

Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2021 par marque

En ce début d’année 2021, le constructeur change quelque peu de stratégie avec son tout nouveau TUF Dash F15. En effet, ce dernier passe à la vitesse supérieure, notamment en termes de performances graphiques et d’écran.

Image 3 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

La machine en profite même pour changer de look, avec un nouveau design, plus fin (2 cm d’épaisseur contre 2,5 cm pour les modèles précédents) et plus léger : seulement 2 kg contre 2,3 kg pour les TUF de l’année dernière, en 15,6 pouces.

Enfin, la cuvée 2021 du TUF devrait être disponible en deux coloris : Moonlight White (donc blanc !) et Eclipse Gray (donc gris foncé).

Plusieurs TUF Dash F15 au catalogue d’Asus

Le TUF Dash F15 que nous avons pu tester constitue le haut de gamme de cette gamme de produits d’entrée de gamme. Il comporte deux nouveautés en termes de composants : la dernière puces Intel Tiger Lake-H Core i7-11370H et un processeur graphique Nvidia de toute dernière génération, en l’occurrence le GeForce RTX 3070. Le tout est complété par un écran 15,6 pouces Full HD fonctionnant en 240 Hz ! Cette configuration est proposée pour 2299 €.

Image 4 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – crédit : Asus

Si c’est le seul modèle disponible actuellement, d’autres devraient arriver dans les prochains mois. Ainsi, lors des annonces du CES 2021, Asus a indiqué qu’un modèle nettement plus abordable, 1099 €, embarquera un processeur Intel Core i511300H, une puce GeForce RTX 3060 et un écran Full HD 60 Hz. D’autre part, deux autres dalles LCD devraient être disponibles à termes : Full HD à 144 Hz et QHD à 165 Hz.

Voyons si les composants retenus par Asus forment un ensemble cohérent et s’ils permettent d’exploiter pleinement son écran très rapide.

Un design très sobre

Le TUF Dash F15 mesure 36 x 25,2 x 1,99 cm et pèse 2 kg. C’est peu pour un PC portable gamer. En revanche, cela semble lourd si on est habitué aux ultrabooks 13,3 ou 14 pouces (1,3 kg environ !).

Image 5 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

Le clavier est rétro éclairé, avec trois niveau d’intensité et une teinte bleu-vert / turquoise uniquement. Or, on remarque qu’en soirée ce n’est pas la meilleure teinte avec le TUF Dash 15 blanc. En effet, il faut alors pousser la luminosité au maximum pour obtenir la meilleure visibilité. Tant que c’est possible, autant désactiver carrément le rétro éclairage…

Image 6 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Si la luminosité du rétro éclairage n’est pas très forte, les caractères sont peu lisibles ! – Crédit : Xavier Regord

Et pour que les joueurs ne perdent pas leurs repères, les touches ZQSD sont transparentes, ce qui permet de les identifier immédiatement. Pour le coup, leur sérigraphie noire ressort parfaitement !

Image 7 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

Quatre touches sont mises en avant au dessus du clavier. La première permet de modifier le volume audio (En revanche pour couper le son, il faut passer par une des touches de fonction !). Une autre sert à activer/désactiver le micro. La dernière lance l’application Armoury Crate. Rappelons que cette dernière regroupe toutes les options qui permettent d’adapter le fonctionnement de la machine aux différents types d’utilisation, par l’intermédiaire en particulier des modes Silencieux / Performances / Turbo ou en activant / désactivant l’utilisation de l’iGPU (Iris Xe) pour économiser de l’énergie quand on ne joue pas.

Image 8 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus Armoury Crate

On a également accès à quelques une des fonctionnalités de l’Armoury Crate en utilisant les touches de fonction. On peut ainsi paramétrer le type de rétro éclairage du clavier (statique, pulsation ou stroboscopique), l’intensité du rétro éclairage, basculer entre les trois modes de fonctionnement du PC (Silencieux, Performances ou Turbo), faire une copie d’écran, activer/désactiver le pavé tactile, etc.

Image 9 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

Si le clavier n’occupe pas toute la largeur de la configuration, c’est parce qu’Asus a décidé d’intégrer les haut-parleurs de part et d’autre du clavier, et non pas sous la machine. ils délivrent ainsi une meilleure qualité audio, avec un son précis et puissant. De plus, chacun a la possibilité de configuration le rendu audio selon ses préférences via l’application DTS, qui intègre un égaliseur.

Image 10 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

Pour ce qui est de la connectique, Asus a choisi d’intégrer un seul port USB 4 de type C, compatible Thunderbolt 4, qui permet également de recharger la batterie, avec l’adaptateur d’un smartphone par exemple. On peut aussi l’utiliser pour recharger la batterie d’un smartphone ou de tout autre appareil mobile.

Le reste de la connectique comprend 3 ports USB 3.2 type A, une sortie vidéo HDMI 2, un connecteur Ethernet, prise casque/micro. Pour le sans fil, le Wi-Fi 6 et le Bluetooth 5.2 sont de la partie. Si on veut être tatillon, on pourrait demander en plus un lecteur de cartes mémoire microSD.

Image 11 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

La grande absente du TUF DASH F15 est donc la Webcam ! C’est un choix assez étonnant, qui avait déjà été fait pour le dernier ROG Strix Scar 15. Certes, on peut toujours ajouter un modèle USB, si on en a impérativement besoin. Mais c’est quand même plus pratique quand elle est intégrée en haut de l’écran.

En lot de consolation, le PC portables intègre deux micros, placés sous l’écran. Et force est de constater que ces derniers captent très bien la voix. Lors de nos tests, nos interlocuteurs nous ont très bien entendu (à défaut de nous voir !). Ces micros sont dotés d’une technologie de réduction des bruits ambiants, toujours pratique si on joue dans le métro ou à côté de la machine à laver en mode essorage (!).

Autre absent : le lecteur d’empreintes digitales ! Pas de reconnaissance faciale, ni digitale… il ne reste donc plus qu’à garder en mémoire un n-ième code d’accès pour verrouiller l’accès à Windows.

Image 12 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré

Enfin, on note que le constructeur a fait un effort pour simplifier l’accès aux composants internes. Il suffit d’ôter une quinzaine de vis à l’arrière de la machine, afin d’ôter le capot et ainsi accéder à deux emplacements M.2 (il est donc possible d’ajouter un second SSD à celui déjà présent en standard). On peut également remplacer la barrette de mémoire DDR4-3200 de 8 Go déjà installée, si on désire passer à 24 ou 40 Go (8 Go de mémoire sont directement intégrés à la carte mère).

Une dalle IPS mate bien calibrée

Asus nous a fait parvenir un TUF Dash F15 haut de gamme qui embarque une dalle LCD IPS supportant une fréquence de rafraichissement maximale de 240 Hz (rappelons que des modèles en 60 ou 144 Hz devraient également être commercialisés).

Image 13 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

Pour éviter les éventuels effets de déchirement d’image dans les jeux, l’écran est compatible avec la technologie Adaptive Sync, qui permet d’adapter sa fréquence de rafraichissement avec le nombre d’images par seconde générées par la puce graphique.

Bon point, la dalle est mate, ce qui s’avère très agréable lorsqu’il s’agit de jouer ou de regarder des vidéos. En effet, quelles que soient les conditions d’éclairage, on ne voit quasiment pas son reflet à l’écran lors des scènes se déroulant la nuit ou dans l’obscurité. D’autre part, les bordures sont assez fines, sauf au bas de l’écran !

Image 14 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

En ce qui concerne la qualité d’affichage, Asus annonce une luminosité maximale de 300 nits, avec un taux de contraste de 1000:1. Nous avons vérifié ces données à l’aide de la sonde X-Rite i1Diplay Pro. Et celle-ci a confirmé ces affirmations puisque nous avons mesuré une luminosité et un taux de contraste maximum respectifs de 316 nits et 1170:1. Si ces valeurs ne sont pas très élevées, elles suffisent néanmoins pour obtenir de belles images, aussi bien en jouant qu’en regardant des vidéos.

Par l’intermédiaire de l’application Armoury Crate, le profit colorimétrique peut être modifié pour optimiser l’affichage en fonction de différents scénarios : mode cinéma, mode Vivid et plusieurs modes jeux, pour les FPS, les RPG, les courses automobiles (cette surenchère n’est pas vraiment nécessaire !), etc. Chacun peut aussi modifier la température pour choisir le mode d’affichage qui lui convient le mieux.

Image 15 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus Armoury Crate

Pour ne rien gâcher, la fidélité des couleurs est au rendez-vous. En effet, le DeltaE moyen mesuré est de 2,5 avec le mode d’affichage par défaut (et 2,8 en mode Vivid). Ces résultats, inférieurs à 3, sont le gage d’un bon respect de la colorimétrie. Si les joueurs ne sont pas vraiment soucieux de la fidélité des couleurs, ce point peut être important si on envisage d’utiliser la configurations pour des tâches photo/vidéo professionnelles.

Pour le reste, la température des couleurs mesurée est de 6837 K. C’est un bon point car ce résultat est à peine plus élevé que la valeur de référence, qui est généralement de 6500 K, qui symbolise des couleurs « neutres », ni trop bleutées ni trop jaunâtres.

Des performances très élevées, mais insuffisantes pour un écran à 240 Hz

Le TUF Dash F15 embarque la toute récente puce Intel Core i7-11370H (nom de code Tiger Lake-H). En quoi se distingue-t-elle du processeur Core i7-1165G7 (Tiger Lake), que l’on rencontre dans tous les derniers PC portables de type ultrabook (comme la dernière mouture de l’Acer Swift 5). Tout d’abord, sa fréquence de fonctionnement est plus élevée : 3,3 / 4,8 GHz contre 2,8 / 4,7 GHz. D’autre part, la consommation électrique de la nouvelle puce grimpe à 35 watts, contre 28 watts « seulement » pour le Tiger Lake. En revanche, les deux puces s’appuient sur 4 cœurs physiques (8 threads).

D’autre part, les deux processeurs disposent du iGPU, l’Iris Xe. Le TUF Dash F15 supporte en outre la technologie Nvidia Optimus, qui permet d’optimiser la consommation d’énergie lorsqu’on utilise des applications qui n’exigent pas des performances extrêmes (une option permettant d’activer automatiquement l’iGPU est présente dans l’Armoury Crate).

Image 16 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré

La note obtenue en Full HD avec le test Time Spy de l’application 3D Mark est très élevée : 7787 (en mode Turbo, car quand on joue, on ne compte pas !). Cette dernière flirte avec les meilleurs scores que nous ayons observés jusqu’à maintenant (8029 pour le MSI GS66 Stealth 10SGS ou 8241 pour l’Asus ROG Stric Scar 15 G532L)

Avec le test 3D Mark Extreme, plus exigeant (en 4K), l’indice de performances est de 3835 atteint également des sommets. En effet, c’est quasiment identique au résultat du ROG Strix Scar (3889, avec son processeur Intel Core i7-10875H à 8 cœurs cadencés à 2,3/5,1 GHz et sa puce GeForce RTX 2070 Super).

Image 17 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré

Enfin, avec le test Mark Port Royal, qui use et abuse d’effets 3D calculés en Ray Tracing (point fort des puces RTX de Nvidia), le score obtenu est de 5067. C’est le deuxième meilleur score jamais mesuré par nos soins ! Il est en effet supérieur aux indices constatés sur les MSI GS66 Stealth 10SGS (4779) et Asus ROG Strix Scar 15 (4921).

En ce qui concerne les performances de calcul de la puce Core i7-11370H, différents tests s’avèrent positifs. Ainsi, tout d’abord, avec l’application Cinebench R20, on obtient des scores de 2713 (multi threads) et de 585 (mono thread), ce qui est nettement plus rapide – en mode multi threads – que l’Asus Zenbook Duo 15, que nous avons récemment testé, équipé du processeur Intel Core i7-1165G7 et dont les scores étaient de 1887 et de 553.

Image 18 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré

Même constat avec l’application HWbot, qui évalue les performances en codage vidéo MPEG5. En Full HD et en 4K, le processeur Core i7-11370H soutient des cadences de codage de 35 et 8,6 images par seconde. C’est encore une fois bien mieux que le score du Core i7-1165G7 (28,8 / 6,2 images par seconde) présent par exemple dans l’Acer Swift 5 que nous avons testé il y a quelques semaines).

En revanche, sur ce point, Intel toujours à la traîne par rapport aux puces AMD, bien plus véloces pour ces tâches. En effet, l’Asus TUF que nous avons testé en juin dernier, doté de la puce AMD Ryzen 7 4800H, obtenait des scores de 54,3 (multi threads) et 12,5 (mono thread).

Lorsqu’on commence à jouer, le TUF Dash F15 délivre la aussi un bon niveau de performances. Par exemple, le jeu Fortnite en mode graphique Epique supporte entre 100 et 110 images par seconde, en mode Turbo (on note d’ailleurs au passage que le système de refroidissement de la configuration se fait alors bien entendre, sans toutefois être insupportable). Il faut basculer dans le mode graphique Faible pour flirter avec les 144 images par secondes. C’est bien ! Mais, on reste toutefois assez loin des 240 images par seconde supportées au maximum par l’écran.

Image 19 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

Avec les jeux un plus exigeants, comme The Division, The Division 2, Far Cry 5, Rise Of The Tomb Raider ou Shadow Of The Tomb Raider, on oscille grosso modo entre 80 et 110 images par seconde, en moyenne, dans un mode graphique très élevé (ultra). Toutefois, même en réduisant la qualité graphique (ce qui est quand même très dommage compte tenu du réalisme de certains titres), les animations ne gagnent pas tant que ça en fluidité ! Par exemple, Far Cry 5 en Qualité « faible » ne supporte « que » 94 images par seconde, en moyenne…

Image 20 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – The Division

Avec les jeux The Division ou The Division 2, en mode Ultra, on obtient des scores parmi les meilleurs que nous ayons observés jusqu’à maintenant : 108 ips pour le premier. Et on grimpe à 143,1 ips lorsqu’on active le mode graphique Medium. Enfin, en basculant en basse qualité pour constate qu’on plafonne à 148 ips. Avec The Division 2, on passe de 85 ips en mode Ultra, à 109 ips en basse qualité.

Le jeu Watch Dogs Legion, quant à lui, affiche en moyenne 51 images par seconde en mode graphique Ultra…

Image 21 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Watch Dogs Legion

Moralité, l’Asus TUF Dash F15 que nous avons testé n’est manifestement pas bien équilibré. Compte tenu des performances du système, il est préférable de se focaliser sur la version équipée d’un écran 144 Hz (quand elle sera disponible), ce qui au passage devrait faire baisser l’addition.

Image 22 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Shadow Of The Tomb Raider

Une autre alternative serait d’intégrer un processeur plus performant. Or, Asus n’a pour l’instant annoncé qu’un seul modèle plus véloce, équipé du processeur Intel Core i7-11375H, qui exploite toujours seulement 4 cœurs physiques et se différencie juste par une fréquence maximale légèrement supérieure (5 GHz tout de même !). Il est peu probable que cela soit suffisant pour booster considérablement les performances en jeu.

Pour dépasser sensiblement le cap des 144 images par seconde et ainsi tirer un meilleur parti de l’écran 240 Hz, il faudrait passer carrément à une puce dotée de huit cœurs physiques, Intel ou AMD. Ce n’est une coïncidence si la plupart des autres PC gamer en sont équipés…

Une autonomie satisfaisante, sauf en jeu !

Le TUF Dash F15 intègre une batterie de 76 Wh. Nous l’avons soumis à différents tests, réalisés avec une luminosité de 200 nits.

En utilisant le benchmark intégré à l’application PC Mark 10, on constate que l’autonomie de la configuration dépasse légèrement les 6 heures, en mode Silencieux (adapté à une utilisation légère, comme la bureautique, le Web, les réseaux sociaux, etc), mais avec le GPU activé.

Image 23 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré

En activant uniquement l’iGPU d’Intel, l’Iris Xe (ce qui se fait très facilement par l’intermédiaire de l’application Armoury Crate), et toujours en mode Silencieux, le TUF Dash F15 reste en fonctionnement 33 % de plus, soit pendant 8 heures et 15 minutes. C’est un excellent résultat pour un PC portable destiné aux joueurs. En effet, c’est légèrement moins que les derniers ultrabook 4K que nous avons testé (8 h 54 min pour le Dell XPS 13 et 8 h 42 min pour l’Asus Zenbook Flip S).

En jouant, en revanche, il ne faut pas attendre de miracle ! Ainsi, une heure de combat dans Fortnite (en activant bien sur le GeForce RTX 3070 et en mode Performances, qui est le niveau maximum lorsque la machine fonctionne sur batterie !) fait passer le niveau de charge de la batterie de 100 % à … 0 % !

Image 24 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré
Asus TUF Dash F15 – Crédit : Xavier Regord

Pour les vidéos, le résultat est un peu plus satisfaisant. En effet, un film de 3 heures en streaming depuis Netflix, toujours avec l’iGPU et en mode Silencieux (parfaitement suffisant pour regarder des vidéos) fait baisser le niveau de la batterie de 58 % (reste 42 % donc). Par conséquent, en interpolant, on peut envisager un peu plus de 5 heures de streaming vidéo au maximum.

Image 25 : Test Asus TUF Dash F15 : un puissant portable gaming pas si équilibré

Le PC portable est fourni avec un adaptateur secteur de 200 watts, qui s’avère assez compact. Il permet de retrouver 54 % de la capacité de la batterie en 30 minutes. Après une heure, celle-ci atteint 81 %. Et 92 % après une heure et quart…

Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2021 par marque