Test Sennheiser Accentum Wireless : le petit frère du casque Bluetooth anti-bruit Momentum présente un très bon rapport qualité / prix

Le premier représentant de la nouvelle gamme de casques Bluetooth, fermés et anti-bruit de Sennheiser, l’Accentum, se veut endurant, confortable, abordable, tout en offrant un son de qualité de grande qualité et une réduction de bruit active convaincante. Essai transformé ?

Sommaire
Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le spécialiste allemand de l’audio, Sennheiser, dispose d’un large catalogue de casques, qui comprend des modèles intra-auriculaires, supra-auriculaires et circum-auriculaires. Parmi ces derniers, on trouve des modèles filaires ou sans fil, ouverts ou fermés, avec ou sans mode anti-bruit.

Et, parmi les casques fermés, Bluetooth et anti-bruit du constructeur, le Momentum 4 est le modèle haut de gamme, qui se distingue – entre autres – par une excellente qualité audio et une très grande autonomie. Seul petit problème, l’enthousiasme de certains utilisateurs pourrait retomber en voyant son prix, de 299 €. Certes, le Momentum est plus abordable que plusieurs de ses concurrents, comme l’Apple AirPods Max (579 €), le Sony WH-1000XM5 (350 €), le Bose HeadPhones 700 (312 €) ou encore le tout récent Beats Studio Pro, que nous avons testé il a deux mois et vendu 399 €, mais l’investissement n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Pour atteindre un public plus large, Sennheiser annonce aujourd’hui une nouvelle gamme, appelée Accentum Wireless (que nous appellerons Accentum tout court), dont le premier représentant est commercialisé presque à moitié prix du Momentum 4. Depuis quelques jours, nous l’avons utilisé pour écouter divers styles musicaux (black metal, death metal, doom metal, thrash metal, metal symphonique, metal progressif, etc.), dans diverses situations. Voici donc notre avis sur le petit frère du Momentum.

A lire aussi > Meilleurs casques à réduction de bruit : quel modèle acheter en 2023 ?

Quel est le prix du Sennheiser Accentum ?

Le casque Accentum de Sennheiser est lancé au prix de 179,99 €. Il est disponible dès aujourd’hui en pré commande, pour des livraisons qui devraient débuter à partir du 4 octobre.

Disponible dans un premier temps en noir, une version blanche / crème du casque sera disponible un peu plus tard, fin novembre. L’Accentum est livré avec un câble USB C. En revanche, il faudra se procurer une housse de rangement / transport par ses propres moyens.

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quelles sont les caractéristiques techniques du Sennheiser Accentum ?

Si la conception de l’Accentum s’avère des plus simples, sans fioriture, elle permet toutefois d’utiliser très simplement le casque, ce qui est finalement une bonne chose. En l’occurrence, Sennheiser va droit au but, en se focalisant sur le confort, ainsi que la qualité audio et celle de la réduction de bruit active.

  • Poids : 223 grammes
  • Dimensions : 16,5 x 19,5 x 4,8 cm (à plat)
  • Systèmes supportés : iOS, Android
  • Connexions : Bluetooth 5.2, USB-C
  • Codecs : AAC, SBC, AptX HD
  • Réduction de bruit active : Oui
  • Autonomies annoncées : 50 heures, recharge totale en 3 heures
  • Autre : câble USB C

A lire aussi > Test Sony WF-1000XM5 : des écouteurs intra-auriculaires à réduction de bruit efficaces et compacts

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un design simple et efficace

A priori, l’utilisation de l’Accentum ne devrait poser problème à personne. En effet, il n’est point question ici de zone tactile, comme sur le Momentum 4 ou le Sony WH-1000XM5, qui servirait à modifier le volume sonore ou changer de piste d’un glissement de l’index sur une des oreillettes.

En l’occurrence, le casque est doté de quatre boutons de contrôle, placés sur l’oreillette droite. Certes, ce dispositif est plutôt basique. Il a toutefois l’avantage d’être très facile à utiliser et d’être moins sujet aux erreurs de manipulation.

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Ainsi, le premier bouton, rond, sert à mettre le casque sous tension, à l’éteindre et à l’appairage Bluetooth. Deux autres n’ont qu’une unique fonction : modifier le volume sonore. Enfin, le dernier, placé entre les deux précédents et pouvant facilement être identifié du bout du doigt par sa petite protubérance, permet de mettre sa musique en pause, de reprendre la lecture et de gérer ses appels téléphoniques (décrocher / raccrocher). Il peut aussi être utilisé pour passer au morceau suivant (double pression) ou revenir à une piste précédemment lue (triple pression).

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Il est également possible d’activer rapidement le mode Transparence, en double cliquant sur le bouton d’appairage Bluetooth. Rappelons que ce mode permet d’interrompre momentanément la réduction de bruit et la lecture de la musique pour mieux entendre ce qui se passe autour de soi, par exemple lorsque quelqu’un nous adresse la parole.

Bon point, même si cela devient de plus en plus courant, la connexion Bluetooth est multipoint. Il est donc possible d’appairer deux appareils, un smartphone et un ordinateur par exemple, afin de passer de l’un à l’autre instantanément.

Signalons d’autre part que les arceaux du Sennheiser Accentum ne peuvent pas se plier comme ceux du Beats Studio Pro, pour que le casque occupe un espace réduit, lorsqu’on désire le ranger dans un sac. Les oreillettes peuvent juste pivoter pour poser le casque à plat, ce qui n’est pas vraiment dramatique.

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, si la batterie est déchargée ou si on désire écouter de la musique jouée par un appareil incompatible Bluetooth, on a la possibilité d’utiliser la connexion filaire. Un câble USB C / USB A est d’ailleurs fourni à cet effet.

Une qualité audio très convaincante

Le Sennheiser Accentum est équipé de transducteurs (aussi connu sous l’appellation “haut-parleur” !) de 37 mm (contre 42 mm pour ceux de son grand frère, le Momentum). Ces derniers délivrent par défaut (sans utiliser un des réglages de l’égaliseur de l’application Sennheiser Smart Control) un son plutôt neutre, qui offre néanmoins une excellente précision, aussi bien dans les aigus que pour les mediums.

Et si, dans ce cas, les basses sont relativement discrètes, l’application permet d’activer une fonction appelée “accentuation des graves“, si on trouve que la musique manque quelque peu de chaleur, de coffre.

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Et, en dernier recours, on peut également faire appel à l’un des sept réglages prédéfinis de l’égaliseur de l’application de Sennheiser, afin d’obtenir un rendu audio adapté à la musique pop ou au Hip Hop. Bien sur, pour obtenir des réglages dignes de ce nom adaptés au black metal (qui – étrangement – ne figure pas dans la liste !), il faut utiliser l’égaliseur de l’application pour modifier soi même la puissance attribuée à chacune des cinq plages de fréquences disponibles.

Pour certains morceaux, comme Wings du groupe Vader, l’utilisation conjointe de l’égaliseur et de l’accentuation des graves permet d’obtenir des coups de grosse caisse qui ne manquent pas d’impact. Bon point, les basses ne masquent pas pour autant le reste du spectre audio.

On note également la présence d’un mode Podcast, qui met en avant les fréquences liées à la voix, ce qui permet d’écouter dans les meilleures conditions possibles certaines vidéos, comme celles des influenceurs.

Enfin, lors de nos tests, nos interlocuteurs nous ont fait part d’une bonne qualité de captation de la voix par le micro intégré à chaque oreillette du casque.

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

De longues heures d’écoute sans fatigue

Le casque Sennheiser Accentum est plutôt léger. Par exemple, son poids – de 223 grammes – est à comparer aux 268 grammes du Beats Studio Pro. Résultat, après une session de plusieurs heures d’écoute, on ne ressent aucune fatigue. En outre, le rembourrage de l’arceau s’avère d’une excellente efficacité lorsqu’il s’agit de faire oublier l’Accentum.

D’autre part, les coussinets englobent bien les oreilles et appliquent une pression uniforme tout autour de celles-ci. Au final, on peut utiliser l’Accentum pendant de longues périodes (sessions de 4 heures en l’occurrence lors de notre test), sans craindre une gêne particulière ou un quelconque échauffement.

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un mode anti-bruit toujours actif et performant

A l’instar de tous les casques circum-auriculaires, le Sennheiser Accentum offre une petite isolation phonique passive. Toutefois, sa force réside dans sa technologie active d’annulation des bruits ambiants (ANC). Et pour l’activer, rien de plus simple, puisqu’il suffit d’allumer le casque ! En effet, rien n’est prévu pour la désactiver, dans l’appli ou par l’intermédiaire d’un des boutons de contrôle, car – d’après le constructeur – l’économie d’énergie serait minime.

De plus, le constructeur ne s’embarrasse pas de fonctionnalités quelque peu gadget, du genre 50 niveaux d’atténuation du bruit, pour que les bruits ambiants soient un peu effacés, modérément effacés, très effacés ou totalement effacés. Dans le cas présent, la technologie ANC est active à 100 %, point barre !

Sennheiser Accentum Wireless
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Et ce n’est pas plus mal, car on se rend vite compte que la technologie mise au point par Sennheiser s’avère très convaincante. Ainsi, si on se rend dans un endroit où le brouhaha est incessant, comme une rue, avec des bruits de véhicules et le bruit de fond généré par un centre ville, l’Accentum fait preuve d’une excellente efficacité pour faire disparaître la plupart des basses fréquences.

Comme souvent, l’annulation des bruits ambiants n’est pas totale. On discerne encore certaines conversations, ou certains bruits de moteurs. Toutefois, il suffit d’ôter le casque en diverses occasions pour se rendre qu’une grande majorité des bruits environnants sont purement et simplement éliminés.

L’application permet aussi d’activer un mode “Réduction du bruit du vent”, qui a pour but de réduire au maximum les bruits désagréables qui pourraient être générés par le souffle du vent par les micros dans les endroits sujets aux bourrasques. Le principe est élémentaire : le constructeur désactive tout simplement les micros externes, qui écoutent les bruits environnants. Bien sur, si – au final – on n’entend quasiment plus le bruit du vent dans les micros, la réduction de bruit active est quant à elle fortement atténuée. Chacun choisira d’activer ce mode ou pas. Mais il est assez inutile d’essayer d’éliminer les bruits ambiants si cela génère – dans un contexte très venteux – des souffles désagréables dans les micros !

Image 1 : Test Sennheiser Accentum Wireless : le petit frère du casque Bluetooth anti-bruit Momentum présente un très bon rapport qualité / prix
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le mode Transparence, quant à lui, s’avère très efficace, dans la mesure ou les micros ne génèrent par le moindre souffle. On entend donc ce qui se passe autour de soi très clairement. Une option de l’application permet de choisir si on désire mettre la musique en pause lorsqu’on active le mode Transparence, ou pas.

Une très grande autonomie, avec le mode ANC

Le Sennheiser Accentum est équipé d’une batterie de 800 mAh, ce qui lui permettrait, selon le constructeur, d’offrir une autonomie de 50 heures. Attention toutefois, ce résultat serait obtenu en écoutant de la musique avec le volume à 50 % (et sur iPhone).

Lors de notre test, réalisé dans les mêmes conditions, mais avec un smartphone Samsung, le niveau de la batterie est passé à 80 % après 4 heures et demie d’écoute. Et comme l’application de Sennheiser n’indique la charge restante que par paliers de 10 %, lorsque le niveau vient tout juste de passer à 80 %, il reste en fait 89 % de charge ! Donc, si un peu plus de 10 % permettent d’obtenir une autonomie de 4 h 30 minutes, on peut envisager une autonomie d’environ 45 heures. C’est bien sur un excellent résultat, en considérant que la technologie de réduction de bruit est toujours en action.

Autant dire qu’il devrait être possible d’utiliser le casque plusieurs jours sans avoir besoin de le recharger, si on ne l’utilise que quelques heures par-ci par-la.

Image 2 : Test Sennheiser Accentum Wireless : le petit frère du casque Bluetooth anti-bruit Momentum présente un très bon rapport qualité / prix
Sennheiser Accentum – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En comparaison, rappelons que Sony annonce 30 heures d’autonomie pour son casque WH-1000XM5, alors que – selon Beats – son Studio Pro peut fonctionner 24 heures avec la réduction de bruit active et jusqu’à 40 lorsque celle-ci est désactivée.

Pour le reste, la recharge totale de la batterie du Sennheiser Accentum s’effectue en 3 heures, et il ne faut que 10 minutes pour pouvoir bénéficier de 5 heures d’écoute.

Application Sennheiser Smart Control

L’application qui permet de gérer le casque Accentum est plutôt bien conçue et facile à utiliser, car ce n’est pas une usine à gaz. Outre le passage du mode ANC au mode Transparence, elle propose – comme nous l’avons déjà indiqué – un égaliseur à cinq bandes ainsi qu’une fonction appelée Sound Check.

Application Sennheiser Smart Control

Celle-ci vous met en relation avec un assistant, qui vous aide à définir rapidement votre profil audio préféré. Pour cela, il vous permet d’écouter votre musique avec cinq séries de trois réglages et il suffit d’indiquer à chaque fois celui qui vous plait le plus. Ainsi, après analyse de vos choix, il en ressort un réglage personnalisé de l’égaliseur, que l’on peut sauvegarder. Si cette fonction fait un peu double emploi avec l’égaliseur, et n’est donc pas indispensable, elle pourrait rendre service à certains utilisateurs.

Application Sennheiser Smart Control

De la même façon, l’application propose une fonction qui permet de définir des Zones sonores (celle-ci ressemble d’ailleurs au mode Adaptive Sound Control de Sony). Elle permet de définir le comportement du casque selon les endroits que l’on visite régulièrement (chez soi, dans les transport en commun, au bureau, au supermarché, etc.). Encore une fois, on peut très bien se passer de cette fonction…

Enfin, un mode appelé Sidetone permet d’entendre sa voix dans le casque lorsqu’on passe un appel téléphonique.

A lire aussi > Meilleur casque Bluetooth : quel modèle sans fil acheter en 2023 ? 

Application Sennheiser Smart Control

Notre Verdict

Image 3 : Test Sennheiser Accentum Wireless : le petit frère du casque Bluetooth anti-bruit Momentum présente un très bon rapport qualité / prix
8,5/10

Sennheiser Accentum

  • sennheiser accentum
    351.08€
  • 351.08€
    Voir l’offre
On aime
  • Excellente qualité audio
  • Grande autonomie
  • Prix très raisonnable
  • Bon confort d'utilisation
  • Qualité réduction de bruit
  • Qualité en discussion
  • Utilisation filaire (USB C) possible
On n’aime pas
  • Arceaux non repliables
  • Contrôles du casque mécaniques
Verdict :

En définitive, compte tenu de son prix presque deux fois inférieur à ceux des ténors du marché, les prestations du Sennheiser Accentum sont globalement très convaincantes. Ainsi, la qualité audio est au rendez-vous, tout comme le confort d’utilisation. De plus, la réduction de bruit active s’avère efficace, avec un mode Transparence particulièrement performant. Et, pour ne rien gâcher, le casque peut fonctionner très longtemps avant de tomber à court d’énergie.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !