Toshiba développe une TV 3D sans lunettes

Toshiba vient d’annoncer avoir développé un téléviseur 3D ne nécessitant pas l’utilisation de lunettes. Une piste d’avenir pour faire adopter cette technologie dont les ventes s’annoncent décevantes.

Neuf images pour des angles de vision plus ouverts

Ce modèle d’une diagonale de 21 pouces utilise une technologie dite de multi-parallaxe. Certains modèles sans lunettes existent déjà, mais il faut se tenir pile en face du téléviseur pour profiter du rendu en relief. Cette contrainte impossible à tenir dans un salon est ici détournée par cette innovation de Toshiba.
   
Jusqu’à présent les écrans 3D sans lunettes produisaient deux images, qui perçues au travers d’un filtre apposé à la dalle, reproduisaient la stéréoscopie. Toshiba multiplie finalement cette technologie parallaxe en proposant neuf images. De cette manière, le spectateur pourra percevoir les deux images nécessaires à la stéréoscopie où qu’il se trouve dans la pièce. Un test grandeur nature sera nécessaire pour connaître la pertinence du rendu, toutefois cette piste risque d’être salvatrice pour un marché de la télévision 3D qui ne s’annonce pas aussi dynamique que ce qu’auraient voulu les constructeurs.

Vers un flop de la 3D annoncé ?

Certains professionnels l’avouent déjà à demi-mot alors que les premiers téléviseurs 3D prennent à peine place dans les magasins : la 3D pourrait ne pas rencontrer le succès attendu. La contrainte des lunettes le condamne à un usage occasionnel peu compatible avec la vie quotidienne, comme lorsque la télévision accompagne les tâches domestiques.

Une étude du groupe britannique Informa Telecoms & Media soutenue par les détenteurs de contenus parue hier, dévoile qu’en 2015 seulement 1,6 % des foyers dans le monde posséderont le matériel nécessaire à la réception d’images 3D. Ces 20 millions de foyers constitueront donc le marché de niche de la télévision en relief. Le manque de programmes, les coûts de production élevés, les contraintes de bande passante et le prix d’achat des téléviseurs 3D sont présentés comme les principales raisons de ce manque de succès annoncé. Mais le premier frein à l’adoption du format est l’absence d’un système sans lunette. Toshiba a donc une vraie carte à jouer avec sa technologie.