L’interface

Dans ce domaine les Kindle sont imbattables. En quelques minutes on a compris l’essentiel : changer la police, l’interlignage, l’éclairage… s’avère simple et rapide. Et si, par exemple, vous décidez de modifier en cours de lecture la taille de la police, c’est toutes les pages qui sont redistribuées. Les mots placés en haut de votre page seront toujours là, quels que soient les changements. Sur tous les autres modèles, vous allez devoir retrouver là où vous en étiez.

Lors de la lecture, vous pourrez également choisir de voir s’afficher en bas de page le folio, comme pour un livre classique, mais aussi le pourcentage d’avancée dans la lecture ou encore le temps restant dans le chapitre.



Kobo a choisi un mode de navigation relativement similaire à celui d'Amazon sur ses liseuses même si le réglage des paramètres de lecture (police, taille de caractère, interligne…) par un système de curseur n’est pas toujours très précis.

Pour la Touch HD et la Ink Pad 3 de tea, l'essentiel est là et au final on s'y retrouve assez facilement. De plus, beaucoup des défauts de la précédente version ont disparu. Manque quelques petits détails comme la possibilité d’afficher sa progression en pourcentage dans le livre.

L’interface des liseuses Bookeen ne cesse de s’améliorer mais reste largement perfectible. On aurait, par exemple, souhaité que la définition d’un mot s’affiche directement en surimpression au lieu d’ouvrir une nouvelle page sur laquelle il faudra encore agir avant de pouvoir accéder à la définition. De même la sélection de texte pour ajouter un surlignage ou une note n’est pas toujours des plus aisée.