Accueil » Actualité » Fibre optique : l’Arcep publie un petit guide pour mettre fin aux idées reçues

Fibre optique : l’Arcep publie un petit guide pour mettre fin aux idées reçues

Image 1 : Fibre optique : l'Arcep publie un petit guide pour mettre fin aux idées reçues

La fibre optique soulève de nombreuses questions. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) apporte des réponses concrètes à travers un guide pratique de 6 pages. Il est destiné aux habitants des 106 villes classées en zones très denses.

>>> Lire notre comparatif Fibre optique : quel est le meilleur forfait ?

Le rôle de l’opérateur d’immeuble

Le document précise la différence entre l’opérateur d’immeuble et l’opérateur commercial. Le premier apporte la fibre optique à un immeuble. L’installation comportera un point de mutualisation destiné aux fournisseurs d’accès. Ils pourront ainsi créer un lien entre le bâtiment et leur propre réseau de manière à pouvoir servir leurs clients.

D’après l’Arcep, le choix de l’entreprise revient au propriétaire ou au syndicat de copropriétaires. L’autorité de régulation insiste sur un point important : « L’opérateur d’immeuble ne bénéficie d’aucune exclusivité ».

>>> Lire notre comparatif Freebox, Livebox, Bbox, SFR box : quelle est la meilleure box internet ?

Le droit des occupants

La fibre optique garantit un meilleur débit. Ainsi, un occupant a le droit de « demander le raccordement de son logement ». Normalement, le propriétaire n’a pas le droit de refuser, sauf « en cas de motif sérieux et légitime ».

Ensuite, lorsque la fibre optique est disponible, l’occupant est libre de choisir un opérateur commercial en fonction de ses propres critères. Tout ceci est à lire dans le petit guide diffusé par l’Arcep à l ‘adresse ci-dessous :

https://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/guide-fibre-optique-immeubles-ztd_mars2019.pdf