Accueil » Actualité » Tesla s’offre une intelligence artificielle pour développer ses robots taxis

Tesla s’offre une intelligence artificielle pour développer ses robots taxis

DeepScale est le dernier bijou que s’est offert Tesla. Dans le but d’améliorer ses fonctions de conduite autonome et à terme de créer un robot taxi, l’entreprise a décidé de passer par la case acquisition.

Tesla n’a jamais caché son objectif de rendre ses véhicules autonomes et la vision qu’a Elon Musk pour la marque va même jusqu’à créer une flotte de robots taxis. Mais à l’heure actuelle les voitures de la marque sont loin d’en être capables.

Image 1 : Tesla s’offre une intelligence artificielle pour développer ses robots taxis

Le rêve d’Elon Musk : une flotte de robot taxis en 2020

Contrairement à l’image que se donne Tesla grâce à un marketing bien rodé, ses véhicules électriques ne sont pas capables de conduite autonome. Il y a 6 niveaux pour qualifier la capacité d’une voiture à se déplacer sans chauffeur. Les Tesla sont de niveau 2, c’est-à-dire qu’elles sont capables d’agir sur la direction et la vitesse, mais nécessitent absolument un conducteur à bord. Pour être considérées réellement autonomes, elles doivent atteindre le niveau 4. C’est dans ce but qu’a été acquis DeepScale.

Nos confrères de CNBC ont été les premiers à faire état de l’acquisition de DeepScale par Tesla. Cette entreprise américaine basée dans la Silicon Valley est spécialisée dans la vision par ordinateur (computer vision). Dans ses quatre ans d’existence, elle a concentré son travail sur l’utilisation de réseaux neuronaux profonds distribués sur de petits capteurs et processeurs de faibles coûts et faibles puissances. Ils vont ensuite interpréter et classer toutes ces données en temps réel donnant aux véhicules une meilleure compréhension du monde qui les entoure.

Tesla renouvelle son parc d’ingénieurs

L’acquisition de la jeune startup est une bonne nouvelle pour Tesla. Elle pourra ainsi compter sur l’apport de nouvelles technologies dont elle ne bénéficiait pas jusque-là travaillant sur ses propres processeurs. Mais plus important encore, elle pourra surtout compter sur ces nouveaux ingénieurs. En effet, des rapports récents montrent une désertion importante parmi les équipes de développement. Bien entendu, le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, mais il a dû être relativement élevé puisque DeepScale a récemment reçu des investissements avoisinant les 150 millions d’euros.