La véritable autonomie des ordinateurs portables

Le futur des batteries

Selon les fabricants Acer et Samsung, il n’y a pas d’évolution majeure à attendre prochainement. Chacun d’entre eux essaye d’optimiser au maximum leurs machines pour qu’elles soient plus performantes tout en conservant une autonomie de qualité. À ce sujet, Christopher Portridge, chef produit Samsung, explique qu’une partie de « l’autonomie se joue sur la disposition des composants sur la carte-mère. »

Le lithium-polymère

Ce qui pourrait faire évoluer l’autonomie est le lithium-polymère, une solution encore peu utilisée par les constructeurs. La majeure partie des batteries modernes est basée sur une solution de lithium-ion contenue dans des cellules encombrantes. Comme le précise Alexis Trinh, chef produit chez MSI, "pour avoir plus d’’autonomie il faut augmenter le nombre de cellules." Mais voilà, inconvénient d’une batterie de 9 ou 12 cellules : sa taille.

La batterie au lithium-polymère, elle, ne nécessite pas de cellules. Elle est plus modelable et permet de faire des batteries plus plates. HP et Apple sont deux constructeurs qui utilisent cette technique. Samsung en intègre dans sa gamme professionnelle, mais juge le procédé trop coûteux pour le grand public. Cependant, le constructeur coréen se dit « prêt à étudier la possibilité d’utiliser le lithium-air, en tenant compte du coût pour l’utilisateur final », d’après son chef produit notebook. En cours de développement, le lithium-air offre une puissance plus de trois fois supérieure au lithium-ion. Cela autoriserait des autonomies conséquentes pour de multiples appareils.