Achat micro : évitez les pièges de la rentrée

PC de bureau, une rentrée à moins de 300 €

Depuis la démocratisation de l’ordinateur portable, le PC de bureau fait figure d’antiquité. A l’occasion de la rentrée, il effectue un grand retour en tête de gondole sous la forme de tour et de mini-PC affichés à moins de 300 €.

Pour découvrir où se situe le secret d’un prix si bas, il faut s’approcher de la fiche technique. On y distingue alors correctement les mêmes caractéristiques qui font le succès des netbooks, soit une configuration à base d’un processeur Atom. Contrairement aux netbooks, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain en matière de PC de bureau à configuration modeste.

Ainsi, les machines architecturées autour de la plate-forme Ion de Nvidia sont tout à fait respectables. Représentées majoritairement aujourd’hui par l’Acer Revo et l’Imax Mini de Packard Bell, cette configuration intègre un contrôleur graphique Nvidia permettant un usage ludique acceptable contrairement aux chipsets graphiques d’Intel habituellement utilisés dans les configurations modestes. En dessous de la barre des 300 €, les mini-PC Ion sont donc tout à fait à même de satisfaire un large public.

Quelques autres machines sont plus performantes pour ce prix, mais moins discrètes. C’est le cas de l’Acer EL1300-ZR7Z qui dispose d’un processeur AMD double cœur cadencé à 2,5 Ghz, de 4 Go de mémoire vive et d’une carte graphique Nvidia GeForce 6150. L’inconvénient de cette machine est qu’il s’agit d’une tour et non plus d’un petit boîtier design tel qu’on en trouve sur les Mini PC.

Attention ces PC sont souvent vendus sans écran et parfois sans clavier ni souris, autant d’éléments qui viendront s’ajouter à la note finale.