Accueil » Actualité » Mission Artemis : la NASA a déjà réparé sa fusée et prépare une nouvelle tentative de décollage

Mission Artemis : la NASA a déjà réparé sa fusée et prépare une nouvelle tentative de décollage

La NASA a partagé la bonne nouvelle sur les réseaux. La fuite d’hydrogène du lanceur SLS qui a empêché le décollage de la mission Artemis a été réparée. Il ne reste donc plus qu`à se préparer pour la troisième tentative de lancement.

La mission Artemis I, la première du programme spatial pour refaire marcher l’Homme sur la Lune, se rapproche de son décollage à grands pas. Son lancement était initialement prévu pour la fin du mois d’août. Il a néanmoins été annulé au dernier moment à cause d’une fuite de carburant du lanceur SLS (Space Launch System). Un deuxième décollage a été tenté quelques jours plus tard le 3 septembre, mais une nouvelle fuite d’hydrogène l’a empêché de quitter le sol terrestre par précaution.

Le lanceur SLS et le vaisseau Orion au sommet
Le lanceur SLS et le vaisseau Orion au sommet – Crédit : NASA

Le lanceur SLS se trouve toujours sur la rampe de lancement du Kennedy Space Center en Floride. Le vaisseau spatial Orion est à son sommet. Les ingénieurs de la NASA sur place s’activent donc à le préparer pour la troisième tentative. La fuite d’hydrogène vient d’être réparée, ce qui est une excellente nouvelle.

Les nouveaux joints du lanceur vont être rigoureusement testés pour éviter toute fuite d’hydrogène

La NASA a annoncé sur Twitter que « les ingénieurs ont remplacé les joints associés à la fuite d’hydrogène détectée lors de la tentative de lancement d’Artemis I le 3 septembre. Les équipes inspecteront les nouveaux joints au cours du week-end et évalueront les opportunités de lancement ». C’est donc bon signe pour le lancement de la mission Artemis.

Pour vérifier la fiabilité de la réparation, l’agence spatiale américaine a prévu un test le 17 septembre. Au cours de ce test, les nouveaux joints seront soumis à des conditions extrêmement froides. Celles-ci reproduisent ainsi les conditions du décollage. D’autres préparations sont aussi prévues pour s’assurer que tout fonctionne correctement avant le jour J.

Pour rappel, la mission Artemis I donnera le coup d’envoi du programme spatial Artemis. Le lanceur SLS propulsera le vaisseau Orion inhabité qui se mettra en orbite lunaire. Après y avoir passé quelques jours, Orion reviendra sur Terre et atterrira comme s’il avait des astronautes à son bord. D’ailleurs, Artemis I en profitera aussi pour chercher de l’eau sur la Lune.

La NASA n’a pas encore communiqué la date de la troisième tentative de lancement d’Artemis I, mais elle n’aura peut-être pas lieu avant le mois d’octobre. En effet, l’agence spatiale laisserait d’abord Crew-5 de SpaceX décoller du Kennedy Space Center en direction de l’ISS pour ne pas interférer avec cette mission.

Source : Digital Trends