Accueil » Actualité » Tesla : se sentant « super mal » à propos de l’économie, Elon Musk va virer 10 000 employés

Tesla : se sentant « super mal » à propos de l’économie, Elon Musk va virer 10 000 employés

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a un « super mauvais pressentiment » à propos de l’économie. Dans un mail interne adressé aux dirigeants de son entreprise — et intercepté par Reuters —, il a indiqué sa volonté de supprimer environ 10 % de la masse salariale de Tesla.

Elon Musk
Elon Musk © Archives AFP

Elon Musk a un « super mauvais pressentiment » à propos de l’économie. Dans un e-mail intercepté par Reuters adressé aux cadres de Tesla, il indique sa volonté de supprimer environ 10 % des emplois, ce qui représente environ 10 000 postes. À titre d’information, Tesla employait un peu plus de 100 000 personnes dans l’entreprise et toutes ses filiales fin 2021, selon la SEC.

Les peurs d’une récession potentielle pour l’industrie automobile

Alors que les inquiétudes concernant le risque de récession augmentent, Elon Musk sévit. Si la demande de voitures Tesla et d’autres véhicules électriques est forte, l’offre, elle, est en berne. Tesla rencontre en effet des difficultés à redémarrer la production dans son usine de Shanghai, après de nombreuses fermetures liées à la pandémie de COVID-19.

Les sombres perspectives d’Elon Musk font écho aux récents commentaires d’autres dirigeants, dont le PDG de JPMorgan Chase & Co, Jamie Dimon, et le président de Goldman Sachs, John Waldron. Un « ouragan se dirige droit sur nous », avait déclaré Jamie Damon cette semaine à Reuters.

À lire : Dépensez la fortune d’Elon Musk avec ce simulateur en ligne

L’inflation aux États-Unis atteint des sommets depuis 40 ans, provoquant une sévère augmentation du coût de la vie pour les Américains. Pendant ce temps, la Réserve fédérale est confrontée à la tâche difficile de freiner suffisamment la demande pour freiner l’inflation, sans provoquer de récession.

« Tout le monde chez Tesla est tenu de passer au moins 40 heures au bureau par semaine » écrivait Musk dans un e-mail envoyé à ses employés, mardi. « Si vous ne vous présentez pas, nous supposerons que vous avez démissionné ». L’homme d’affaires, poursuivi en justice par des actionnaires de Twitter s’en était pris aux entreprises qui continuent le télétravail.

Source : Reuters