Accueil » Actualité » Tesla : une seconde employée porte plainte pour harcèlement sexuel au travail

Tesla : une seconde employée porte plainte pour harcèlement sexuel au travail

Erica Cloud, une employée de la chaîne de montage Tesla, accuse son ancien directeur de harcèlement sexuel, selon une plainte déposée mercredi devant la Cour supérieure du comté d’Alameda, en Californie.

Ces dernières semaines, deux affaires d’agression sexuelle impliquant des employées de Tesla ont été portées devant les tribunaux. Les deux actions en justice allèguent que l’environnement de travail de l’usine américaine de Tesla est « hostile » aux femmes.

Tesla - Unsplash
Tesla – Crédit : Unsplash

Les consommateurs ne sont pas les seuls à se plaindre du constructeur automobile américain. Une ouvrière de la chaîne de montage de l’usine de Fremont, Erica Cloud, a déposé cette semaine une plainte devant la Cour supérieure du comté d’Alameda, alléguant un harcèlement sexuel « continu et omniprésent ». Erica Cloud a notamment déclaré que son supérieur l’avait serrée dans ses bras et massée tout en lui faisant des remarques grossières et suggestives. Tesla et d’autres défendeurs l’ont soumise à « un environnement de travail hostile résultant d’une animosité envers son sexe et d’un harcèlement sexuel », indique l’action en justice.

Le harcèlement aurait continué en dehors du travail. En effet, elle subirait maintenant des représailles de la part d’autres directeurs après s’être plainte auprès de l’équipe des ressources humaines de Tesla. Du côté d’Apple, le géant américain avait également viré une ingénieure qui se plaignait de harcèlement sexuel et d’intimidation.

Une autre victime présumée de harcèlement avait déjà porté plainte il y a quelques semaines

Les accusations d’Erica Cloud surviennent seulement quelques semaines seulement après que Jessica Barraza, une associée de production, a intenté une action en justice contre le constructeur de véhicules électriques, alléguant un « harcèlement sexuel généralisé » et des « conditions cauchemardesques » au sein de l’entreprise.

Selon sa plainte, Jessica Barraza a été confrontée à plusieurs cas de harcèlement, notamment un collègue masculin qui l’a prise par la taille, a appuyé sur son torse sous ses seins, puis l’a placée à côté de lui. Un autre incident aurait impliqué un collègue masculin qui aurait glissé sa jambe entre ses cuisses. Dans une interview accordée au Washington Post, l’associée de production a déclaré que ses collègues lui faisaient aussi souvent des commentaires obscènes.

Pour l’instant, Tesla n’a pas officiellement réagi à ces deux accusations. Il ne s’agit pas des seules plaintes qu’a reçues le constructeur automobile américain ces derniers mois. Le mois précédent, un tribunal avait condamné Tesla à verser près de 137 millions de dollars après qu’un tribunal fédéral a estimé qu’un employé de l’usine de Fremont avait été victime de harcèlement racial, mais Tesla a fait appel de cette décision. En attendant, d’autres employés accusent également le constructeur automobile d’avoir menti en truquant sa démo de l’Autopilot.

Source : Reuters