Accueil » Actualité » Microsoft promet plus de transparence sur la collecte de données de Windows

Microsoft promet plus de transparence sur la collecte de données de Windows

Dans un billet posté sur son blog, Microsoft semble vouloir faire son mea culpa et se racheter des erreurs commises à la sortie de Windows 10. Davantage de transparence et une nouvelle répartition des données collectées chez l’utilisateur : voilà ce que nous promet le géant de Redmond.

Image 1 : Microsoft promet plus de transparence sur la collecte de données de Windows

Dans les mois à venir, Microsoft mettra donc en place un nouveau système sur l’ensemble de ses produits, qu’il s’agisse de Windows, mais aussi de la suite Office, de Dynamics 365 ou de matériels comme la Xbox.

Microsoft prévoit ainsi de classer les données collectées en deux catégories : l’une obligatoire, et l’autre facultative. La catégorie obligatoire concerne les données « nécessaires au bon fonctionnement de nos produits et services comme attendu par le client, ou à la garantie de leur sécurité ». Selon Microsoft, il peut s’agir d’éléments comme les termes utilisés lors d’une recherche, l’adresse IP, le type et la version de l’appareil utilisé, etc. La catégorie facultative ne sera quant à elle « pas essentielle à l’expérience du produit ou du service. » Microsoft cite en exemple les données collectées sur les images insérées dans des documents Word et permettant de fournir de meilleures options d’image, ou encore sur le temps qu’il faut pour qu’une diapositive PowerPoint apparaisse à l’écran.

À lire aussi : Windows 10 : le top des trucs et astuces

Plus de précisions et un état des lieux tous les 6 mois

Microsoft explique vouloir également faire encore plus de transparence sur les données collectées, en fournissant plus de précisions à l’utilisateur. « Nous veillerons à ce que la documentation de nos principaux produits et services décrive les données que nous recueillons dans chacune de ces catégories. »

Enfin, l’entreprise proposera un rapport semestriel sur privacy.microsoft.com, rapport qui mettra en évidence toute nouvelle collecte de données. « Nous noterons également les cas où nous arrêtons de collecter certains types de données à partir de périphériques […]. Enfin, nous expliquerons quand nous modifierons notre collecte de données en réponse aux nouvelles lois sur la protection de la vie privée, les normes et les réglementations de l’industrie. »

Rappelons qu’à sa sortie en 2015, Windows 10 avait été fortement décrié parce que le système collectait bon nombre d’informations sur l’utilisateur sans vraiment l’en avertir. A l’époque, Microsoft s’était défendu en arguant qu’il s’agissait surtout d’améliorer l’efficacité de Cortana et la pertinence des requêtes, mais aussi de mieux sécuriser le PC. Une réponse pas forcément du goût de tout le monde, et l’entreprise a dû revoir la procédure d’installation au fil des nouvelles éditions de Windows 10. Microsoft marche sur des oeufs et fait aujourd’hui tout pour se rattraper. Est-ce que cela porte ses fruits ? Peut-être… Dans son billet, l’entreprise affirme que, depuis mai 2018, plus de 10 millions de personnes ont déjà utilisé le tableau de bord de confidentialité pour voir les données que l’entreprise conserve, mais également pour modifier, supprimer ou déplacer ces données.

À lire aussi : Windows 10 s’améliore encore et encore