Accueil » Guide d'achat » Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Depuis le succès des AirPods d’Apple, les écouteurs sans fil se multiplient. Une question se pose cependant : comment choisir ses écouteurs sans fil ? Pour répondre à cette question, nous avons testé de nombreux modèles afin de sélectionner les meilleurs ci-dessous.

La fin des fils : c’est la promesse faite par les écouteurs sans fil Bluetooth. Une promesse qui intéresse de plus en plus de gens. Le marché des écouteurs sans fil se développe en effet très vite et les marques sont aujourd’hui très nombreuses. Après Apple, sont arrivés Jabra, Bose, Sennheiser, B&O, Realme, Oppo ou encore OnePlus. Et plus il y a de modèles, plus les prix sont bas.

Image 1 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Les écouteurs True Wireless pullulent – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

D’objet haut de gamme (179 € pour les premiers AirPods en 2019), les true wireless sont rapidement passés sous les 100 €. On en trouve à tous les prix aujourd’hui. De 19,99 € pour des modèles asiatiques inconnus, à plus de 300 €, comme les Bang & Olufsen Beoplay EX affichés à 399 €, il y en a pour toutes les bourses et les modèles pas chers ne sont pas forcément mauvais.

Nous sélectionnons ici les meilleurs modèles, rangés par usage ou type. Viennent ensuite les autres écouteurs testés par la rédaction, mais non sélectionnés. Ce qui ne veut pas dire qu’ils soient forcément mauvais pour autant. Disons plutôt qu’il existe plus fort qu’eux.

Quels sont les meilleurs écouteurs sans fil / true wireless ?

  • Nothing ear (1) > le meilleur rapport qualité/prix
  • Huawei Freebuds Pro 2 > la meilleure qualité sonore
  • Sony WF-1000XM4 > la meilleure réduction de bruit de 2022
  • Jabra Elite 7 Active > les meilleurs écouteurs pour le sport
  • Technics EAH-AZ60 > les meilleurs écouteurs pour le jeu vidéo
  • Oppo Enco X2 > les meilleurs écouteurs pour un son personnalisé
  • Apple AirPods Pro > les meilleurs écouteurs pour les utilisateurs iOS
  • Apple AirPods 3 > les meilleurs écouteurs non intra-auriculaires
  • Bose QuietComfort Earbuds > les meilleurs écouteurs pour les appels
  • LG Tone Free T90Q > les écouteurs les plus hygiéniques
  • Jabra Elite 85t > les meilleurs écouteurs avec multipoint
Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Nothing ear (1)

Le meilleur rapport qualité/prix

On aime
  • Un design réussi et confortable
  • Des contrôles tactiles complets
  • Réduction de bruit efficace pour le prix
  • Compatibles Android/iOS
  • Un son équilibré
On n’aime pas
  • Une réduction de bruit qui fait le yoyo
  • Un tout petit manque de couleur audio
  • Connexion fastidieuse entre différents appareils
  • Choix des codecs (pas d'aptX)
Verdict :

La jeune marque Nothing signe de premiers écouteurs qui mettent tout le monde d’accord sur leur rapport qualité/prix. À moins de 100 €, les ear (1) sont une proposition convaincante. Le design transparent apporte une touche d’originalité. Ils sont confortables et dispensent un son équilibré. Tout juste pourrait-on du coup leur reprocher de ne pas avoir de signature sonore marquée. Malgré leur petit prix, il offrent une réduction de bruit active. Celle-ci n’est pas au niveau des écouteurs haut de gamme, mais on en a pour son argent. C’est efficace. Les contrôles tactiles sont complets, ce qui permet de laisser son smartphone dans sa poche. On reprocherait éventuellement le choix de ses codecs, classiques : SBC et AAC. Au bilan, on ne peut que conseiller ces ear (1) si votre budget est serré. Et si vous visiez les AirPods Pro, pour le tiers de leur prix, ils feront tout à fait l’affaire.

Lire le test
Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Huawei Freebuds Pro 2

La meilleure qualité de son

On aime
  • Une qualité sonore excellente
  • Compatibles Hi-Res Audio (LDAC)
  • Compacts et confortables
  • Application compatible iOS
  • Multipoint
On n’aime pas
  • Mauvaise autonomie
  • On espérait une meilleure réduction de bruit (mais elle fonctionne)
  • Mode "faible latence" inutile
Verdict :

Ayatollah du son, voici vos écouteurs. Avec les Freebuds Pro 2, Huawei livre une copie propre. Des écouteurs LDAC dopée par deux transducteurs qui apportent une nappe de musicalité rarement rencontrée sur ce format. Et comme il l’a fait sur ses enceintes, il a invité Devialet dans la danse. Le constructeur français s’est occupé de l’étalonnage des écouteurs. Le résultat est de haute volée. Revers de la médaille, l’autonomie n’est pas au niveau. Mais si vous voulez des écouteurs polyvalents avec un son de qualité, ils sont un choix à considérer.

Lire le test
Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Sony WF-1000XM4

La meilleure réduction de bruit active

On aime
  • Une spatialisation impressionnante
  • Le combo isolation passive/active
  • Beaucoup plus compacts que les WF-1000XM3
  • Un rendu sonore équilibré sans trop appuyer les basses
  • Peu perturbés par le vent / IPX4
  • L'application Headphones Connect toujours aussi complète
  • 8h d'autonomie en une charge, ANC activée
On n’aime pas
  • Mauvaises performances en mains-libres
  • Peuvent faire mal si portés longtemps (en fonction des oreilles de chacun)
  • Impossible d'accéder à tous les contrôles depuis les écouteurs
  • Pas multipoint
Verdict :

Les WF-1000XM4 font partie des meilleurs écouteurs true wireless du moment. Il cumulent tout ce que l’on peut attendre de cet accessoire. Un rendu sonore équilibré et percutant, avec une spatialisation bluffante. À cela s’ajoute une isolation passive/active de haute volée. Bien plus compacts que les WF-1000XM4, ils se transportent aisément dans une poche. L’autonomie est aussi sujette à superlatifs : 8h avec réduction de bruit activée, cela se passe de commentaires. Pour couronner le tout, Sony nous gratifie encore de sa très diversifiée application Headphones Connect, laquelle permet d’administrer ses écouteurs dans les moindres détails. Une usine à gaz plaisante à avoir sous la main. Au rayon des regrets, on citera un kit mains libres perfectible ou encore des contrôles incomplets sur les écouteurs. Le budget réclamé est conséquent, mais si vous souhaitez le meilleur de tout ce qui fait de bons écouteurs, les WF-1000XM4 sont les plus complets.

Lire le test
Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Jabra Elite 7 Active

Les meilleurs écouteurs pour le sport

On aime
  • Bonne qualité sonore
  • Tiennent bien en place
  • Bonne autonomie
  • Multipoint
  • Etanche (IP57)
On n’aime pas
  • Pas la meilleure réduction de bruit active
  • Basses un peu trop poussées
Verdict :

Les Elite 7 Active sont la déclinaison sportive des Elite 7 Pro. Des écouteurs haut de gamme qui rassemblent tout le savoir-faire de Jabra dans des écouteurs résistants à l’eau, à la sueur, confortables et offrant un très bon maintien même en sport engagé. Une longue liste d’argument qui pourrait se prolonger par le son de bonne qualité et du multipoint, une pause active… Franchement, on se demande encore ce qui leur manquerait. Ah si, une réduction de bruit mieux travaillée, mais pour du sport, on reste permissif, d’autant plus que le mode transparence est correcte et nous semble plus important pour éviter tout accident lors du footing matinal.

Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Technics EAH-AZ60

Les meilleurs pour le jeu vidéo

On aime
  • Latence très faible
  • Bonne signature sonore
  • Compatibles Hi-Res Audio (LDAC)
  • Une application blindée d'options
  • Autonomie : 7h avec ANC
  • Multipoint
On n’aime pas
  • Pas de pause active
  • Ecouteurs assez gros
  • Mauvais en appel dans environnement bruyant
Verdict :

Avec les EAH-AZ60, Technics parvient à tirer son épingle du jeu. Il ne leur manque pas grand-chose pour décrocher une meilleure place. Ils sont pourvus de toutes les options actuelles, multipoint, LDAC en tête. Des écouteurs qui n’excellent pas en tout point, mais sont équilibrés sur tous leurs aspects. Notamment, on les retient pour leur très faible latence. Si d’origine elle est dans la moyenne, c’est en activant la priorité à la connectivité ainsi que l’option « supprimer le délai du son ». Nos mesures révèlent alors une latence de 12 ms. C’est très bas et excellent si l’on s’adonne au jeu mobile.

Lire le test
Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Oppo Enco X2

Pour un son personnalisé à votre audition

On aime
  • Le son personnalisé
  • Le multipoint, enfin
  • Bon rendu audio
  • Compatibles Hi-Res Audio (LDAC)
  • Application compatible iOS
  • Confortables
  • Réduction de bruit correcte
On n’aime pas
  • Mode transparent peu efficace
  • Plus chers que les Enco X
  • Autonomie moyenne
Verdict :

Avec les Enco X2, Oppo a parfait sa recette d’écouteurs haut de gamme. Ceux-ci sont désormais capables de boxer contre les meilleurs écouteurs du marché. Un son équilibré, du multipoint, du LDAC, une compatibilité iOS. Ils ont le parfait matériel du petit écouteur équilibré. Si l’on dénombre quelques imperfections, c’est le « Son d’Or » d’Oppo qui nous convainc comme avec les Enco Free 2. Une fonction qui permet à l’utilisateur d’égaliser les écouteurs en fonction de son audition et ainsi de redécouvrir sous un nouveau jour tous les contenus sonores (musique, jeux, films). Pour ma part, c’est dans les médiums que j’ai perdu et c’est un régal « d’entendre à nouveau » parfaitement.

Lire le test
AirPods Pro
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Apple AirPods Pro

Les meilleurs écouteurs ANC pour les utilisateurs iOS

On aime
  • Confort d’utilisation avec design semi intra-auriculaire
  • Réduction de bruit active très performante
  • Résistant aux projections d’eau
  • Audio spatial immersif (sur iOS)
On n’aime pas
  • Prix élevé pour un modèle de 2019, même s'ils se trouvent parfois à prix réduit en 2022
  • Une partie des fonctionnalités n’est pas disponible pour les utilisateurs Android
  • Autonomie restreinte : environ 4 heures en une seule charge
  • Un micro toujours un peu décevant
Verdict :

Souvent critiqué pour la qualité sonore de ses écouteurs, Apple a frappé un grand coup en 2019 en sortant les AirPods Pro. Cette version premium offre un son de bien meilleure qualité que les modèles précédents. La réduction de bruit active est également impressionnante alors même qu’Apple a privilégié un design semi intra-auriculaire, moins intrusif et plus confortable. La fonctionnalité d’audio spatial avec suivi des mouvements de la tête est particulièrement appréciable pendant le visionnage de vidéos compatibles, offrant un rendu 3D immersif. Malheureusement, certaines fonctionnalités phares de ce modèle ne sont pas compatibles avec les téléphones Android.

AirPods 3
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Apple AirPods 3

Les meilleurs écouteurs non intra-auriculaires

On aime
  • Audio spatial avec suivi dynamique des mouvements de la tête pour un son qui vous enveloppe
  • Résistance à l’eau et à la transpiration
  • Jusqu’à 6 heures d’écoute en une seule charge
  • Un design réussi
  • Une bonne autonomie du boîtier
On n’aime pas
  • Pas d'ANC
  • Micro qui pourrait être de meilleure facture
  • Les écouteurs un peu gros pour certaines oreilles
Verdict :

Sortis en 2021, les AirPods 3 font un peu mieux que leurs prédécesseurs. Ils sont en revanche loin d’être irréprochables, surtout à côté des AirPods Pro, proposés à peine plus chers (lorsqu’ils sont en promotion). Les tiges sont 33 % plus courtes que celles des AirPods 2, mais l’écouteur en lui-même est un peu gros et dérangera certaines oreilles. La qualité acoustique est plutôt correcte dans l’ensemble et l’intégration avec iOS se fait à merveille. On regrettera en revanche une qualité audio moyenne lors des appels, le micro étant à notre sens plutôt faiblard, surtout pour le prix. Malgré leurs petits défauts, les AirPods 3 restent à ce jour le meilleur rapport qualité prix pour les utilisateurs d’iOS (et de macOS).

Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Bose QuietComfort Earbuds

Pour les appels, ce sont les meilleurs

On aime
  • Très confortables à porter
  • Antibruit performant
  • Des basses étonnamment puissantes
  • Excellents en appel mains-libres
  • Un très bon mode transparence
On n’aime pas
  • Boîtier imposant
  • Pas de multipoint
  • Médiums un peu métalliques
  • Latence (mais compensée par la plupart des applications)
  • Commandes tactiles incomplètes
Verdict :

Les QC Earbuds sont la réponse de Bose à Apple et Sony. Aujourd’hui, ils boxent contre les WF-1000XM4 et les AirPods Pro. Ils sont confortables et offrent un des meilleurs systèmes de réduction de bruit active du marché. C’est simple, avec eux point de triche : le silence se fait à l’insertion. Leur taille plus imposante que la moyenne leur permet de donner des basses puissantes pour des écouteurs true wireless. Mais au-delà de tout, c’est leur fonction kit mains libres que l’on ne peut cesser d’encenser. Bose a mis à profit l’expertise de son casque Headphones 700 pour gommer l’environnement de l’utilisateur aux oreilles de son interlocuteur. Résultat, des conversations nettes, intelligibles quel que soit le niveau de bruit ambiant. Une vraie proposition valable pour ceux qui cherchent des écouteurs haut de gamme orientés appels. Face à la concurrence, ce sont les QC Earbuds qu’il faut choisir.

Lire le test

A noter : nous voulons attirer votre attention sur le fait que les QC Earbuds ont un sérieux concurrent avec les Jabra Elite 7 Pro (test à retrouver plus bas). Ces derniers délivrent une excellente performance en appels mains-libres. La voix est claire et naturelle même en environnement bruyant. Jabra a juste fait le choix de ne pas annihiler tous les bruits, ce que fait Bose avec ses QC Earbuds. Malgré un rendu plus métallique, ils sont ainsi plus utilisables en toute circonstance. Mais si vous ne vivez pas dans un métro, les Elite 7 Pro sont à considérer fortement.

Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

LG Tone Free T90Q

Les écouteurs les plus hygiéniques

On aime
  • Confortables
  • L'apport spatial du Dolby Atmos
  • Le mode chuchotant
  • Le nettoyage des canules par UV
  • AptX Adaptative
  • Multipoint
On n’aime pas
  • Réduction de bruit active pas au niveau
  • Autonomie limite (4h en ANC)
  • L'ANC qui dope les basses
Verdict :

Pour une fois, on ne met pas en avant des Tone Free uniquement pour leur système de nettoyage des canules par UV. Non, les T90Q sont assez bons, contrairement aux précédents modèles que nous avions pu essayer. Là, le rendu sonore bénéficie d’un punch supplémentaire avec l’ajout du Dolby Atmos. On a d’ailleurs de l’AptX Adaptative et même une connexion multipoint. Ils sont confortables, hygiéniques. Le mode chuchotant pour discuter calmement dans le brouhaha du métro est aussi un petit plus appréciable. Bref, s’il reste des axes d’amélioration (ANC, latence, autonomie), on ne boude pas notre plaisir de voir enfin LG sortir des écouteurs de bonne tenue (même s’ils sont chers).

Lire le test
Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Image 4 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Jabra Elite 85t

Les meilleurs écouteurs sans fil multipoint

On aime
  • Le multipoint
  • Une bonne réduction de bruit active
  • Des basses malgré la petitesse des écouteurs
  • Un rendu sonore équilibré
  • Kit main libre efficace
  • Bonne autonomie et induction
On n’aime pas
  • Les voix toujours mal supprimées par l'ANC
  • Maintien perfectible (meilleur sur les 75t)
  • AAC et SBC uniquement

Les Elite 85t sont les premiers écouteurs true wireless à réduction de bruit active de Jabra. Les 85t ne rompent pas avec leurs prédécesseurs. On retrouve du multipoint, une pause active ou encore une application des plus complètes (si ce n’est la meilleure du marché).

Pour le design, on a droit à une forme similaire à des 75t qui auraient pris un peu d’embonpoint. La faute à la réduction de bruit active. Et en ajoutant celle-ci, Jabra a voulu adopter une structure semi-ouverte, changeant la forme des embouts. Résultat, on perd un peu en confort d’utilisation : les écouteurs peuvent sortir des oreilles peu à peu, obligeant l’utilisateur à les repositionner. Un aspect que l’on n’a absolument pas avec les 75t qui offrent une excellente tenue. En passant, on déconseillera fortement la pratique sportive avec ces Elite 85t qui risqueraient de tomber facilement.

Image 31 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Jabra Elite 85t et Elite 75t – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Côté son, Jabra reprend sa formule habituelle avec un rendu porté sur les fréquences moyennes et des basses présentes. De l’aveu de la marque, « Jabra a toujours privilégié une écoute chaude portée sur les Voix et donc les médiums. » Lorsque nous les avons reçu, le rendu sonore nous semblait perfectible. Des mises à jour successives l’ont lissé. Avec la dernière version en date (1.38 pour les écouteurs et 4.10 pour l’application), on aurait juste tendance à baisser un peu les extrêmes basses et booster les médiums très légèrement pour un rendu naturel. On a alors des écouteurs performants côté audio.

Comme dit plus haut, la réduction de bruit active a bousculé la physique des 85t. A l’essai, on est bluffé par ce que propose Jabra. Pour son premier modèle pensé pour l’ANC, Jabra utilise quatre micros dédiés. Les bruits de métro ou d’avion sont largement atténués, permettant une écoute à volume normal de sa musique ou d’une série. De notre expérience, les voix sont les plus sujettes à critique. Elles transparaissent ainsi plus que sur les QC Earbuds de Bose, par exemple. « C’est un choix de Jabra de garder un contact extérieur », nous dit-on.

Bien que Jabra soit connu pour ses dispositifs audio professionnels, les 75t ne nous avaient pas convaincus. Les 85t rebattent un peu les cartes ici. Les micros atténuent les bruits parasites pour transmettre une voix claire sans pour autant casser les graves.

Enfin, l’autonomie est le dernier point qui nous a agréablement surpris sur ces 85t. Ils tiennent près de 6 heures en une charge, réduction de bruit activée. Trois charges sont comprises dans leur boîtier. On peut donc espérer tenir près d’une journée complète loin d’une prise. A noter que ce boîtier est compatible avec la charge par induction. Cependant, sa charge sera plus rapide par USB-C (3h30 contre 2h30).

Image 3 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Jabra Elite 7 Pro

Une belle alternative aux Bose QC Earbuds

On aime
  • Voix claire et naturelle même en environnement bruyant
  • Son personnalisable
  • Compacts, légers et confortables
  • Solide autonomie
  • IP57
  • Rendu audio flatteur
  • Connexion multipoint
On n’aime pas
  • Codecs audio de base
  • Son marqué dans les basses et aigus

Jabra a changé de méthode en 2021. Il n’a pas lancé un seul écouteur haut de gamme, mais une gamme. Parmi eux, on trouve les Elite 7 Pro. Les Elite 85t restent en haut du panier en proposant la meilleure réduction de bruit de Jabra. Les Elite 7 Pro, quant à eux, sont axés sur la communication. Leur réduction de bruit active est tout de même de bonne qualité, l’équivalent des Elite 75t. On peut bien évidemment basculer sur un mode transparence. IP57, ils sont adaptés pour les activités sportives, avec un indice IP57, le même que les Elite 75t Active, modèle sport.

Côté ergonomie, les Elite 7 Pro ont l’avantage d’être beaucoup moins lourds et proéminents que les 85t. Du coup, ils se portent aisément et ne fatiguent pas les oreilles. Les embouts les font parfaitement tenir en place. Comme nombre de leurs congénères, les Elite 7 Pro optent pour une signature sonore marquée sur les basses et les aigus. Les médiums sont en retrait. Heureusement, un égaliseur est intégré à l’application compagnon. En sus, et c’est un plus de Jabra (et d’Oppo, poke les Enco Free 2 et Enco X2), on a accès à la fonction MySound. Celle-ci se charge à travers un petit test de créer un profil auditif de l’utilisateur afin de compenser les fréquences qu’il pourrait moins ou ne plus entendre. De quoi redécouvrir sa musique. Et ça fonctionne plutôt bien.

Le vrai bon point de ces Elite 7 Pro, c’est leur performance en tant que kit mains libres. Les deux micros dédiés sont focus sur la voix de l’utilisateur. Ils reproduisent une voix claire et naturelle durant les appels, même en environnement bruyant. Là, les micros viennent diminuer les bruits ambiants pour bien détacher la voix. Et le système est d’autant plus efficace qu’il utilise un capteur de conduction osseuse pour faire ressortir ladite voix. En outre, ajoutons les Elite 7 Pro ont gagné une connexion multipoint via une récente mise à jour. Enfin, l’autonomie est de bonne tenue avec 8 heures en une charge et 30 heures au total avec le boîtier, et ce, ANC activé. Ce dernier se charge d’ailleurs en USB-C ou en sans-fil.

Mais, oui parce qu’il y a un mais, les Elite 7 Pro ne sont pas exemptes de défauts. Le boîtier n’a pas d’encoche, ce qui rend son ouverture peu pratique. En outre, Jabra limite ses écouteurs aux codecs Bluetooth basiques : SBC et AAC, rien de plus. Dommage pour des écouteurs à 200 €.


Tous nos tests d’écouteurs sans fil de 2022


La réduction de bruit : active ou passive ?

Jusqu’à il y a peu, les écouteurs étaient pour la plupart à réduction passive. Seul Bose proposait une solution de réduction du bruit active efficace avec ses QuietComfort 20. L’avènement des écouteurs totalement sans fil rebat les cartes. Sony a frappé du poing sur la table avec ses WF-1000XM3, excellents en audio et en réduction de bruit.

Image 34 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
L’excellent isolation active des Sony WF-1000XM4 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

En 2022, le marché a largement muté. De nombreux écouteurs true wireless sont à réduction de bruit active. Seulement, tous ne se valent pas, loin de là. Le prix joue encore pour beaucoup. Néanmoins, à moins de 100 €, on peut désormais trouver des écouteurs sans fil avec une réduction de bruit assez efficace.

Revers de la médaille, les écouteurs pas chers avec réduction de bruit active ne sont pas les plus mélomanes. A choisir, on préfèrera plutôt des écouteurs avec une seule isolation passive, mais bien calibrés.

Ecouteurs multipoint, qu’est-ce que c’est ?

Si la plupart des écouteurs peuvent tenir en mémoire plusieurs appareils, tous ne sont pas en mesure de fonctionner sur deux appareils simultanément. Cela a trait à une technologie : le multipoint. Celle-ci permet d’utiliser ses écouteurs sans fil sur deux appareils en même temps. On passe même à trois sur des casques professionnels, comme chez Jabra. Un smartphone pro et un perso ou plus communément en télétravail, son smartphone et son PC. Idéal pour se concentrer sur son travail en musique sans risquer de rater un appel.

Image 35 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Jabra Elite 75t et Elite Active 75t, chez Jabra, le multipoint est basique chez Jabra – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Cette fonction est répandue sur les casques. Côté écouteurs sans fil, elle se démocratise. Jabra l’exploite sur sa gamme Elite, 7 Pro et 85t en tête, Technics sur ses AZ40 et AZ60, Oppo avec les Enco X2, Huawei et ses Freebuds Pro 2 et Apple opte pour une technologie similaire avec ses AirPods.

Attention, seuls les AirPods équipés d’une puce H1 sont compatibles, soit les AirPods 2, AirPods 3 et AirPods Pro. En outre, cette fonction n’est opérante qu’avec des appareils Apple. On attend encore que d’autres grandes marques s’intéresse à ce procédé bien pratique. Bose, Sony ou encore Sennheiser sont en retard sur ce créneau avec leurs écouteurs.

Quelle autonomie pour des écouteurs sans fil ?

La taille n’atteint le nombre d’heures d’autonomie pourrait-on dire. Lors de nos tests, nous n’avons rencontré aucun écouteur sans fil passant sous la barre des 5 heures d’autonomie sur une charge. C’est suffisant pour tenir une journée, ceux-ci n’étant pas utilisés en permanence. Attention, cela vaut si l’on n’active pas la réduction de bruit, le multipoint ou les options de faible latence. Là, ça peut dégringoler. Les Freebuds Pro 2 tiennent péniblement 3 heures à ce petit jeu.

Tous les écouteurs sont livrés avec un boîtier de charge qui le plus souvent offre 3 charges supplémentaires. On parvient dans la plupart des cas à 24 heures d’autonomie si ce n’est plus. Bien entendu, cette donnée peut varier légèrement en fonction de l’usage : vidéo, musique, réduction de bruit, etc.

Image 36 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
7h d’autonomie avec réduction de bruit activée pour les AZ60 de Technics – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

A noter que les boîtiers des écouteurs sans fil à réduction de bruit active (ANC) peuvent avoir tendance à l’embonpoint. Les QuietComfort Earbuds de Bose ou les WF-1000XM3 de Sony en sont la preuve. D’autres écouteurs ANC, comme les Jabra Elite 85t, procurent une bonne autonomie sans pour autant faire exploser les dimensions de leur boîtier.

Ajoutons enfin que pour charger ses écouteurs, on peut en fonction du modèle avoir un connecteur USB-C ou microUSB. La charge sans fil n’est pas à la peine et se démocratise de plus en plus. A voir lors de votre choix si c’est une option indispensable pour vous.

Un signal indépendant pour chaque écouteur ou un seul pour deux ?

Chaque constructeur choisit sa méthode. Soit les deux écouteurs fonctionnent ensemble avec un système de maître et d’esclave, soit ils reçoivent chacun un signal propre de l’appareil auquel ils sont appairés. En pratique, avec un signal indépendant, chaque écouteur peut donc être utilisé seul. Dans le cas inverse, seul le maître pourra être utilisé seul. A noter que le signal est également censé basculer en mono lorsqu’un seul écouteur est hors de son boîtier.

Image 37 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Divacore AntiPods 2 – Crédit : Divacore

Est-il possible de supprimer la latence de ses écouteurs ?

La réponse est non. Enfin, pas totalement. Disons plutôt que ce sont les services qui vont nous venir en aide ici.

La latence est inhérente au Bluetooth. Il y aura toujours un décalage entre ce que l’on voit à l’écran (dans le cas d’une vidéo) et ce que l’on entend. Dans le pire des cas, c’est une demi seconde qui peut s’écouler, donnant lieu à une désynchronisation labiable dans le cas d’un film ou d’une série.

Image 38 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Realme Buds Q – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Impossible de supprimer, mais on peut la limiter. On n’a pas la main sur la première manière. Ce sont les services en ligne qui s’en charge. Les plateformes de streaming comme Netflix ou YouTube travaillent leurs algorithmes pour gommer cette latence et offrir une même expérience quel que soient les écouteurs utilisés.

L’autre méthode intervient dès l’achat. Il faut favoriser les écouteurs qui utilisent des codecs avec une faible latence. Dans l’idéal, ce sera un modèle compatible APTX Low Latency (ou AptX Adaptative) qui limite ce décalage à 40 ms. Néanmoins, ce codec n’est pas encore répandu sur les écouteurs sans fil.

A noter que certains constructeurs intègrent des options de faible latence à leurs applications, avec plus ou moins de succès. Celle des Freebuds Pro 2 de Huawei ne sert à rien. En revanche, chez Technics, les AZ-60 sont nos champions de la faible latence.

AAC, SBC, LDAC, APTX, quel est le meilleur codec audio ?

Les codecs audio sont les traducteurs des signaux envoyés par le Bluetooth. Comme leur nom l’indique, ils codent les données envoyés par l’émetteur et décodent du côté du récepteur. Leur objectif est de garantir un qualité optimale tout en limitant la bande passante au maximum afin de favoriser la stabilité du signal. Pour cela, un codec compresse le signal. Et c’est là que tout se joue.

Entre deux codecs, l’un compressera mieux que l’autre. Mais à ce jeu, les codecs qui compressent le plus assurent une meilleure stabilité du signal, la bande passante étant préservée. On n’a pas la même assurance avec des codecs privilégiant la qualité. Des coupures ou grésillements peuvent se faire entendre. Tout l’art est de trouver le bon compromis

Il existe 5 codecs audio principaux. Si vos équipements sont compatibles avec plusieurs d’entre eux, la décision est automatique entre l’appareil source et le récepteur, un smartphone et des écouteurs dans notre cas.

Pour connaître le codec sélectionné, vous pouvez passer par un utilitaire comme Bluetooth Scanner sur Android. Pour aller plus loin, il reste possible de passer son smartphone en mode développeur (Android) afin de sélectionner soi-même le codec à utiliser. Voici le chemin (Système > Paramètres avancés > Options pour les développeurs).

Débit maximalLatence
SBC350 Kbps300 ms
AAC256 Kbps150 ms
AptX352 Kbpsde 80 à 150 ms
AptX HD576 Kbps150 ms
AptX Low Latency352 Kbps32 ms
AptX ADAPTIVE420 Kbpsde 50 à 80 ms
LDAC990 Kbpsde 150 à 200 ms
LHDC900 Kbps120 ms
LLAC (LHDC LL)600 Kbps30 ms
Débit et latence des différents codecs Bluetooth

SBC : le codec de base

De base, le profil bluetooth A2DP, qui se charge de la transmission de l’audio, travaille de concert avec le codec SBC, le plus répandu. Cependant, ce dernier n’est pas le plus à même de transmettre toute l’enveloppe sonore, ne gérant pas de faibles taux de compression. En l’absence d’information sur votre appareil, le SBC est forcément intégré. Dans la pratique, il assure une très bonne stabilité du signal, au détriment de la qualité audio.

LC3 : le remplaçant du SBC

Le LC3 est un codec qui vient avec le Bluetooth LE Audio, implémenté dans le Bluetooth 5.2. Ce codec tend à remplacer le vieillissant SBC. Plus performant, il propose une meilleure qualité sonore pour un débit deux fois moins important. De fait, il est aussi moins énergivore, de quoi booster l’autonomie des écouteurs ou casques.

codec lc3 bluetooth le
LC3 ©SIG

AAC : la version Apple, meilleure qualité

C’est le codec Apple. Largement utilisé par les iPhone et iPad, il se place en concurrent du SBC. Son objectif : proposer une meilleure qualité audio que le SBC sans pour autant malmener la transmission du signal.

Image 39 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Beats Studio Buds (AAC), les plus proches parents des AirPods – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Mais seuls les possesseurs de produits Apple en profiteront pleinement. Il n’est pas aussi bien intégré dans les autres systèmes. Sous Android, notamment, on note une surconsommation de la batterie. La faute à une optimisation impossible au vu du trop grand nombre d’Android différents sur le marché, les constructeurs mettant le système de Google à leur sauce.

AptX : le codec le plus équilibré

Racheté par Qualcomm, ce codec est le meilleur compromis. Il se décline en trois versions : AptX, AptX HD, AptX Low Latency et AptX Adaptive.

De base, l’AptX permet une retransmission sans perte des fichiers MP3 à 320 Kbps. On peut même dire qu’on est proche de la qualité d’un CD Audio en 16 bits / 44.1 kHz, mais avec compression. En outre, il offre une bien meilleure latence que le SBC (120 ms contre 300 ms), mais pas suffisante pour matcher parfaitement avec les jeux vidéo notamment.

C’est là qu’intervient l’AptX Low Latency. Cette évolution fait encore baisser la latence à 40 ms. De son côté, l’AptX HD mise sur la qualité de transmission. On a un meilleur débit (bitrate), mais une latence plus élevée que l’AptX. Avantage de ce codec, il est compatible avec tous les appareils qui prennent en charge l’AptX.

Image 40 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Sennheiser CX Plus True Wireless, des écouteurs (pas chers) AptX Adaptative – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Enfin, petit dernier en date, l’AptX Adaptative. Lui aussi est rétrocompatible avec l’AptX. Comme son nom l’indique, il adapte son fonctionnement à la volée. Si l’émetteur et le récepteur sont éloignés, il privilégie la stabilité du signal. S’ils sont à proximité, ce sera la qualité. Quant à la latence, elle est laissée au soin de l’appareil émetteur, mais n’excède pas 80 ms, ce qui est très correct.

Les codecs AptX sont de base dans tous les smartphones et tablettes Android (avec puce Qualcomm, exit Samsung et Huawei). Malheureusement, il faut pour en profiter que la chaîne soit complète. Et si on le trouve sur des casques haut de gamme, difficile encore de croiser une itération de l’AptX sur des écouteurs true wireless.

LDAC : le top du top

On touche au haut du panier. Développé par Sony pour diffuser des fichiers audio HD 24 bits / 96 kHz en Bluetooth, il montent à un débit de 990 Kbps. Ce dernier est conçu pour les appareils compatible Hi-Res Audio.

Comme pour chaque codec, il faut un émetteur et un récepteur compatible pour en profiter pleinement. Le rendu est de l’ordre d’une diffusion sans perte. La promesse est celle de la qualité CD. Elle n’est pas pleinement remplie puisque le débit d’un CD est de 1,4 Mbps. Ici, on reste encore juste en-dessous de 1 Mbps.

Image 41 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Huawei Freebuds Pro 2, des écouteurs compatibles LDAC (Hi-Res Audio) – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

A noter cependant que depuis un smartphone, le bitrate est souvent fixé à 330 Kbps. En effet, le LDAC agit comme l’AptX Adaptative. Il module son débit entre 330, 660 et 990 Kbps. Il faut alors passer en mode développeur pour fixer le débit maximal et profiter des 990 Kbps théoriques du LDAC en permanence. Attention, cela se fait au détriment de la stabilité de la connexion.

Enfin, côté latence, le LDAC n’est pas un champion. Il colle à l’AptX avec 200 ms en moyenne. De bonnes performances au final, mais attention, cela se fait au détriment de la batterie. Le LDAC consomme environs 30% de plus que le SBC.

De plus en plus d’écouteurs haut de gamme adoptent le LDAC. On compte notamment les WF-1000XM4 de Sony, les Philips Fidelio T1, les EAH-AZ60 de Technics ou encore les Oppo Enco X2. Mais la performances Hi-Res a un prix : tous ces modèles sont à plus de 200 €.

LHDC : l’outsider qui fait de l’ombre au LDAC

C’est le concurrent du LDAC. Il atteint un débit théorique légèrement inférieur, de 900 Kbps. Il est aussi adaptatif de 400 à 900 Kbps. Même manipulation sur un smartphone que le LDAC, pour bloquer son bitrate au maximum.

Cependant, difficile de le croiser sur des smartphones et encore plus sur des écouteurs. A ce jour, Huawei et Oppo le poussent sur leurs appareils. Côté true wireless, les Oppo Enco X2 sont compatibles LHDC.

Image 42 : Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022
Oppo Enco X2, compatibles LHDC (et LDAC) – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Votre smartphone change de codec sans vous prévenir

Comme dit plus haut, par défaut, un appareil va changer automatiquement sélectionner son codec. Et même si vous voyez dans Bluetooth Scanner que vos écouteurs sont bien en AptX ou LDAC, il est possible que l’appareil décide de basculer sur un autre codec.

Cela se produit notamment dans les environnement fourmillant, comme les transports en commun. La raison est simple. De nombreux périphériques Bluetooth y fonctionnent en même temps. Chaque appareil fait alors de son mieux pour stabiliser son signal, quitte à basculer vers un codec moins flatteur. Il reste possible de fixer manuellement un codec en passant par les options développeurs sous Android, mais avec le risque de perdre en stabilité.