Accueil » Actualité » Nvidia écrase Tesla avec Orin, son processeur pour voiture autonome le plus avancé du monde

Nvidia écrase Tesla avec Orin, son processeur pour voiture autonome le plus avancé du monde

Nvidia, en tant que concepteur de microprocesseurs ne pouvait pas laisser à Tesla le titre de processeur dédié à la conduite autonome le plus performant du marché. Avec son Orin, il
remonte sur la haute marche du podium.

Image 1 : Nvidia écrase Tesla avec Orin, son processeur pour voiture autonome le plus avancé du monde

Le Nvidia Drive AGX Orin se destine aux véhicules autonomes. Capable d’effectuer 200 billions d’opérations par seconde, il permettra la conduite autonome du niveau 2 au niveau 5.

200 billions d’opérations par seconde pour le Nvidia Orin

Si Tesla utilisait le Drive PX 2 de Nvidia pour son Autopilot AP 2 et 2.5, le constructeur avait fait le choix de développer son propre système nommé HW3 FSD, lui offrant un gain non négligeable de performances, atteignant 144 billions d’opérations par seconde. Nvidia avait fait évoluer son Drive PX 2 en Pegasus grâce à l’utilisation d’un microprocesseur Xavier à 30 billions d’opérations. C’est ce composant qui se voit aujourd’hui remplacé par Orin.

Couplé avec des GPU, ce seront donc 200 billions d’opérations que pourra effectuer ce nouvel ordinateur Orin permettant ainsi aux constructeurs automobiles de disposer d’une base solide pour développer leur propre système de conduite autonome. Orin étant prévu pour supporter de lourds calculs, le niveau 5 ne devrait être qu’une formalité. Il sera mis sur le marché pour les véhicules année-modèle 2022.

L’augmentation de la puissance de calcul s’accompagne également de l’augmentation de la consommation électrique. Ce nouveau processeur est donné pour 60-70 watts, auquel il faudra ajouter celle des GPU. La plupart des véhicules autonomes étant électriques, ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle pour l’autonomie, ce que Porsche ne sait que trop bien. Toutefois, 70 watts restent limités au regard de la consommation des moteurs, comme celui présent dans la Model S Performance et qui consomme jusqu’à 592 kW, surtout quand elle fait la course avec des voitures ultra-puissantes.

Source : Electrek