Accueil » Actualité » Project Caviar : Google veut concurrencer Dolby Vision et Atmos

Project Caviar : Google veut concurrencer Dolby Vision et Atmos

Google travaillerait actuellement sur un protocole concurrent au Dolby Vision et à Dolby Atmos, appelé Project Caviar. Innovant et plus complet, celui-ci serait de surcroît entièrement gratuit et open source.

Project Caviar
Project Caviar © Google

Google travaillerait actuellement sur un protocole concurrent au Dolby Vision et à Dolby Atmos, appelé Project Caviar. Ce dernier viserait notamment à améliorer l’expérience de lecture de YouTube. Le développement semble encore en être à ses débuts, mais il semble que Google veuille éviter les frais de licence que Dolby facture pour ses formats audio HDR et spatiaux premium avec une alternative open source.

Un protocole gratuit et open source

Les détails des plans de Google ont été obtenus par Protocol. Le site rapporte que ce format serait mis à disposition gratuitement. Rappelons que pour utiliser Dolby Atmos ou Dolby Vision (et avoir le droit d’afficher le précieux logo sur leur équipement) les industriels doivent s’acquitter d’une licence de 3 € par appareil compatible, ce qui n’est pas négligeable.

Google souhaiterait de surcroît utiliser des codecs et des technologies déjà existants et gratuits (n’impliquant ainsi aucuns frais en R&D). Ce nouveau protocole devrait offrir des fonctionnalités qui vont au-delà de ce que Dolby Atmos et Vision offrent déjà aujourd’hui, comme l’indiquent nos confrères.

Dans une vidéo d’une présentation en interne, le chef de produit du groupe, Roshan Baliga, décrit l’objectif de ce projet comme la construction « d’un écosystème plus sain et plus large » pour des expériences de visionnage de meilleure qualité.

À lire : Amazon Prime Video : le format HDR Dolby Vision est désormais pris en charge

L’objectif principal de la société pour Project Caviar est YouTube, qui ne prend actuellement pas en charge Dolby Atmos ou Dolby Vision. En revanche, Google voudrait également impliquer d’autres acteurs de l’industrie, y compris les fabricants d’appareils et autres fournisseurs de services, sans toutefois préciser lesquels.

Rappelons que Google n’est pas la première entreprise à essayer de concevoir une alternative aux formats Dolby. Samsung, en particulier, aura longtemps résisté, avant de co-développer l’HDR10 + comme alternative libre de droits à Dolby Vision.

Source : Protocol