Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l’excellente autonomie

Realme se redonne une seconde chance sur le marché français avec sa toute nouvelle gamme de smartphones. Le 12+ 5G s’offre un écran de qualité, une belle autonomie, une bonne finition mais une puce qui manque de puissance. L’expérience utilisateur est sabotée par l’omniprésence des bloatwares et de notifications pour vous recommander de jouer à des jeux de piètre qualité.

Sommaire
Realme 12+ 5G
7,5/10
  • Écran OLED
  • Bonne luminosité maximale
  • Colorimétrie relativement bien calibrée en mode naturel
  • Smartphone léger
  • Finition du produit
  • Présence d'un port Jack
  • Très bonne autonomie
  • Photos de jour correctes
  • Caméra selfie correcte
  • Processeur assez faible pour du gaming en général
  • Mode jeu anecdotique
  • Des bloatwares, et encore des bloatwares
  • Photos macro médiocres
  • Photos de nuit en général

Dévoilé en France lors d’une conférence de lancement le 30 mai à Paris, le 12+ 5G est un smartphone milieu de gamme venu mettre un nouveau coup de pied dans la fourmilière des très nombreux appareils dans cette tranche de prix. Le 12+ 5G a été présenté en même temps que les 12x 5G et 12 5G. Il met l’accent sur sa finition “cuir vegan” (il s’agit en réalité de simili cuir), donnant ainsi l’impression d’avoir un appareil résolument premium entre les mains.

Image 1 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie

Avec une fiche technique honnête pour un placement tarifaire avantageux, le smartphone a la lourde tâche de s’imposer comme une alternative solide aux autres modèles qui composent cette fourchette de prix. Découvrez ce que nous avons pensé du Realme 12+ 5G, dans sa version 8 Go de RAM + 256 Go de stockage.

A lire aussi : meilleurs smartphones Realme

💶 Quels sont les prix et disponibilités du Realme 12+ 5G ?

Alors que Realme était sur le point de quitter le marché français, la marque chinoise fait machine arrière et réinvestit dans l’hexagone en renforçant ses effectifs et ses offres afin de concurrencer les autres constructeurs chinois comme Xiaomi et Oppo. Le Realme 12+ 5G ne propose pas beaucoup de versions différentes. Les intéressés auront le choix entre deux modèles qui ne jouent que sur la mémoire vive et l’espace de stockage :

  • 8 Go de RAM + 256 Go : 359,99 euros
  • 12 Go de RAM + 512 Go : 419,99 euros
Image 2 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie

Il se trouve donc en concurrence directe avec les Samsung Galaxy A35 et Redmi Note 13 Pro. Le Realme 12+ 5G est décliné en deux coloris : vert et beige. Le smartphone nous a été fourni avec un bloc de recharge rapide de 67 W et un câble USB-C. Une coque transparente flexible en silicone est également fournie et offre une protection honnête au smartphone. L’installation est facile et rapide. Bien sûr, on est loin de la qualité de certaines références comme Spigen et Rhinoshield, mais un accessoire de protection gratuit est toujours bon à prendre.

Pour l’instant, les deux versions ne sont disponibles que sur Amazon, à des prix bien inférieurs à ceux mentionnés, puisqu’ils sont actuellement à 265 euros et 336 euros dans le cadre d’offres limitées. Aucun signe de l’appareil chez Fnac et Darty à l’heure où nous écrivons ces lignes.

À lire aussi : notre guide des meilleurs smartphones à moins de 400 euros

⚙️ Quelles sont les caractéristiques techniques du Realme 12+ 5G ?

L’appareil est propulsé par un Soc MediaTek Dimensity 7050 de milieu de gamme. Ce processeur pour mobiles fabriqué en 6 nm par TSMC est largement suffisant pour permettre à l’utilisateur de bénéficier d’une bonne fluidité en toute circonstance. Que ce soit la navigation web et le défilement de flux de réseaux sociaux, nous n’avons noté aucun lag particulier venu ternir l’expérience utilisateur.

Un autre point fort réside principalement dans la batterie de 5000 mAh, offrant ainsi une excellente autonomie.

  • Puce : MediaTek Dimensity 7050
  • GPU : Arm Mali-G68 MC4
  • Ecran : 6,67 pouces OLED 120 Hz, 1080 x 2400 pixels, HDR10+, luminosité maximale de 2000 nits,
  • Batterie : 5000 mAh
  • Stockage : 256 Go ou 512 Go
  • RAM : 8 Go ou 12 Go
  • Appareil photo : objectif principal Sony LYT-600 de 50 Mpx, grand-angle de 8 Mpx, macro (x2) de 2 Mpx, caméra selfie de 16 Mpx
  • Objectif principal : équivalent 26 mm, 50 Mpx, ouverture f/1,88, FOV à 79°
  • Objectif grand-angle : équivalent 16mm, 8 Mpx, ouverture f/2,2, FOV à 112°
  • Objectif macro : 2 Mpx, ouverture f/2,4, FOV à 88,8°
  • Objectif Selfie : 16 Mpx, ouverture f/2,45, FOV à 82,6°
  • Connectivité : Wifi 6, Bluetooth 5.2, 5G, NFC
  • OS : Realme UI 5.0 sur Android 14
  • Mises à jour : 5 ans pour l’OS, 7 ans pour la sécurité
realme 12+ Smartphone 5G, 8+256GB, Appareil Photo Portrait Sony LYT-600 avec OIS, Processeur Dimensity 7050 5G, Écran AMOLED 120 Hz Fluide, SUPERVOOC 67 W, d’Une Batterie puissante de 5 000 mAh, Vert
Image 3 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie
  • realme 12+ Smartphone 5G, 8+256GB,...
    295.02€
  • Amazon
    295.02€
  • RueDuCommerce
    361.19€

Notez qu’il est possible de faire appel à la mémoire vive virtuelle en poussant le smartphone à 12 Go de RAM. Le téléphone va alors piocher dans le stockage afin de booster les performances du téléphone. Cependant, à l’utilisation, nous n’avons vu aucune différence flagrante, que ce soit lors d’une utilisation basique (réseaux sociaux, recherches web) ou intensive (jeux vidéo). Il est aussi possible de descendre la mémoire vive à 4 Go de RAM dans l’optique d’économiser de la batterie. Le téléphone est cependant moins fluide, et cela se ressent à l’utilisation. La navigation est en effet parsemée de micro-freezes.

🎨 Un smartphone bien fini et original

Realme a mis en avant le revêtement en “cuir vegan” (du simili cuir, en gros). L’aspect premium est bien présent. On retrouve un écran quasiment bord à bord sur les flancs et le dessus. Seul le côté inférieur laisse apparaître une bordure assez épaisse entre l’écran et le châssis.

Image 4 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie


Il y a un discret pinçon en haut au centre de l’écran pour laisser apparaître la caméra avant de 16 Mpx pour des selfies et vidéos de face, qui peut aussi faire office de reconnaissance faciale en 2D. Vu la rapidité à laquelle nous avons pu paramétrer un visage, nous émettons des réserves sur le niveau de sécurité de cette méthode de déverrouillage. Cependant, nous n’avons pas réussi à déverrouiller le visage avec d’autres têtes.

Un lecteur d’empreinte digitale officie sous l’écran et on préférera plutôt cette bonne vieille méthode. Si le paramétrage d’une empreinte s’est avéré assez fastidieux, une fois enregistré, le lecteur est réactif et fonctionne bien.

Image 5 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie

La liberté permise par Android permet de modifier l’animation de l’empreinte digitale au déverrouillage. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais cela a au moins le mérite d’être présent pour profiter d’une expérience unique à chaque utilisateur.

Image 6 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie

Nous retrouvons un contour solide en acier inoxydable, et les boutons sont tous deux disposés sur la tranche droite de l’appareil. C’est un choix discutable, puisque nous avons à plusieurs reprises fait des erreurs de manipulations. Il nous est arrivé d’éteindre le smartphone au lieu de simplement baisser le son.

Cette disposition n’est pas non plus pratique pour effectuer des captures d’écran. Heureusement, l’OS a certaines fonctionnalités intéressantes, comme le fait de glisser trois doigts vers le bas de l’écran pour prendre un screenshot. C’est beaucoup plus pratique, et nous l’avons souvent utilisé. Comme mentionné précédemment, le dos est revêtu d’un simili cuir en vert émeraude séparé par une bande translucide en plastique. Impossible de ne pas louper le bloc photo circulaire tant il est imposant. Il est tellement énorme que cela contribue à la stabilité du smartphone lorsqu’il est posé sur une table, et permet ainsi de l’utiliser sans qu’il ne bouge de trop.

Image 7 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie

Les smartphones avec prise jack 3,5 mm sont tellement rares, que nous avons presque oublié de mentionner sa présence sur la tranche supérieure du mobile. Les indéfectibles du casque filaire seront donc ravis. Pour terminer, le produit bénéficie d’un son stéréo avec un haut-parleur situé juste au-dessus de l’écran et un en dessous du châssis, à droite de la prise USB-C. Pour être honnête, la qualité sonore délivrée est juste correcte, et on préférera donc brancher des écouteurs ou un casque filaire pour une expérience optimale lors d’un visionnage de films et séries. N’hésitez pas à feuilleter nos guides des meilleurs écouteurs bluetooth et des meilleurs casques bluetooth.

Notons que le smartphone dispose d’une technologie permettant d’utiliser normalement le smartphone même sous la pluie et ainsi mettre à profit sa certification IP54 (résistance à la poussière et aux projections d’eau). Nous avons évidemment voulu tester les dires de la marque en sortant au moment où il pleuvait. Le téléphone reste bel et bien utilisable sous un temps pluvieux.

Nous avons pu continuer à envoyer des messages, scroller sur les réseaux sociaux et faire quelques recherches sur internet. Sur beaucoup de smartphones pourtant étanches, la pluie provoque des fausses manipulations sur l’écran (sans endommager l’appareil) en confondant l’eau et la peau. Enfin, le smartphone est très léger, permettant ainsi de se faire oublier dans une poche de pantalon, malgré sa grande taille.

📺 Un écran presque irréprochable en mode “naturel”

Realme adopte une dalle OLED de 6,67 pouces pour son 12+ 5G, devenu quasiment obligatoire pour des smartphones, même de milieu de gamme. Il est couplé à une définition FHD+ (1080 x 2400 pixels). Bien qu’il s’agisse d’une résolution assez standard, cela reste suffisant pour apprécier la qualité d’affichage compte tenu de la taille de l’écran. Nous avons pris plaisir à visionner des films et des séries sur les différentes plateformes de streaming. La retranscription des couleurs est fidèle, et le contraste infini permis par la technologie OLED améliore grandement l’immersion en affichant les parties sombres de l’image parfaitement noires.

Image 8 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie

L’écran bénéficie également d’une très bonne luminosité puisque notre sonde X-Rite i1 Display Pro Plus a mesuré une luminosité maximale de 581 nits, suffisante pour garder un confort de lecture en toutes circonstances, même dehors, en plein soleil. Android oblige, vous avez la possibilité de personnaliser le profil colorimétrique de l’écran. Nous avons essayé les profils “naturel” et “couleurs vives”. Le premier offre des couleurs douces, quand le deuxième propose des couleurs plus pétantes. A l’aide de notre sonde colorimétrique, nous avons mesuré les couleurs de ces deux modes à une luminosité de 200 nits.

Mode “Naturel” :

  • Le deltaE moyen a été mesuré à 2,2, ce qui est très bien. Rappelons que l’œil humain ne voit plus la différence en dessous de 3.
  • La température des couleurs est légèrement chaude puisque mesurée à 6378K. Nous observons d’ailleurs un voile légèrement orangé à l’utilisation, sans pour autant être dérangeant.

Mode “couleurs vives” :

  • Nous avons mesuré le deltaE moyen à 3,9. Bien que ce ne soit pas catastrophique, la fidélité des couleurs en prend un sérieux coup.
  • La température s’élève à 7470K, donnant des couleurs beaucoup trop froides tirant vers le bleu.
Image 9 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie

On a également accès à des modes “cinématique” et “éclatant”. Mais surtout, vous pouvez personnaliser vous même la température grâce à une palette de couleurs RVB. De notre côté, nous avons donc opté pour le profil colorimétrique par défaut, offrant ainsi des couleurs plus douces, plus fidèles, et surtout plus agréables à l’œil.

Mode couleur écran Realme 12+ 5G

🧑‍💻 Realme UI 5.0 sur Android 14 : du très classique

C’est Android 14 qui officie sur ce smartphone, avec la surcouche propriétaire Realme UI 5.0. Le principal défaut qui nous marque dès la première utilisation est la présence de bloatwares, ces logiciels préinstallés bien souvent inutiles comme Fineasy. Cette plateforme regroupe des méthodes douteuses pour gagner de l’argent, un convertisseur de devises, ou encore un service de livraison de nourriture appelé Foodpanda. Bref, on s’en passerait bien volontiers.

Pire encore, l’OS affiche des applications de la boutique en ligne AppMarket afin de les télécharger directement depuis l’écran d’accueil. Bien qu’elles ne soient pas physiquement installées dans l’appareil, on aurait aimé qu’elles soient tout simplement absentes. Heureusement, il suffit de rester appuyé sur le dossier regroupant toutes ces applications et d’appuyer sur la croix pour supprimer tout ceci.

bloatwares Realme 12+ 5G

Après avoir fait le ménage, l’interface reste simple d’utilisation et se rapproche de ce que font Oppo et OnePlus. Contrairement à Samsung qui applique une surcouche assez lourde, celle-ci est légère et proche de la version pure d’Android 14.

Nous avons cependant le droit à quelques fonctions propriétaires comme Smart Image Matting qui permet de détecter le contenu principal d’une image, de le copier et de l’extraire de la photo afin d’en faire un partage rapide.

Smart Image Matting Realms 12+ 5G
Smart Image Matting Realms 12+ 5G

📶 Une puce MediaTek Dimensity 7050 qui manque de peps

Le Realme 12+ 5G est un smartphone de milieu de gamme. La puce MediaTek Dimensity 7050 permet de lancer tous les jeux vidéo du play store, à condition de faire des concessions assez importantes sur les jeux les plus gourmands. En effet, nous ne sommes évidemment pas au niveau d’un Snapdragon 8 Gen 3 puisque nous avons eu du mal à faire tourner certains jeux à 60 FPS constants. Sur Call of Duty : Warzone Mobile, le portage du célèbre Battle Royale disponible sur PC, Xbox et Playstation, notre expérience a été très médiocre.

Call of Duty : Warzone Mobile Realme 12+ 5G

En effet, le jeu peinait à dépasser les 35 FPS avec des chutes à 21 images par seconde lors des gunfights, alors que nous avions réglé les paramètres graphiques sur “fluidité”. De plus, le titre tournait avec une résolution bien inférieure. Le smartphone intègre un mode “Hyperboost” permettant théoriquement d’améliorer les performances en jeu. Vous avez le choix entre “économie d’énergie, “équilibré” et “joueur pro”, ce dernier étant censé être le plus performant. Comble de l’ironie, il n’y a strictement aucune différence entre les deux derniers paramètres, le nombre d’images par seconde était sensiblement le même.

Call of Duty : Warzone Mobile Realm 12+ 5G

Même constat sur Genshin Impact, titre réputé très gourmand. Le jeu développé par MiHoYo tourne difficilement. Le nombre d’images par seconde est très instable et vacille entre 25 et 35 images / seconde. Que l’on sélectionne les paramètres graphiques en élevé ou en faible, le nombre de FPS reste relativement identique. En revanche, la puce permet malgré tout de lancer le jeu et d’y jouer, et certains joueurs peu exigeants pourront ainsi y trouver leur compte.

Genshin Impact Realms 12+ 5G

Sur des jeux moins gourmands, le courant passe beaucoup mieux. Sur Aslphalt 9, nous avons pu jouer en haute qualité visuelle avec un framerate situé entre 55 et 60 images par seconde quasiment constamment et ce pendant plusieurs dizaines de minute, quel que soit le circuit. Le processeur chauffe peu et n’a jamais dépassé 40°C, ce qui ne gène en rien la prise en main du téléphone.

L’autre avantage, c’est que la puce ne consomme pas grand chose non plus. En une heure de gaming sur mobile, nous n’avons perdu que 10% de batterie. Bref, cela permet donc de lancer quelques jeux pendant une pause sans craindre une baisse conséquente du pourcentage de la batterie.

Nous avons effectué des tests sur la version smartphone de 3DMark, et les résultats coïncident avec ce que nous avons vécu sur les titres vidéoludiques. Au test Wild Life, il a atteint un score modeste de 2282. Le smartphone fait moins bien que le Samsung Galaxy A25, pourtant moins cher. Il est donc difficile de conseiller ce smartphone à ceux qui s’adonnent régulièrement aux jeux mobiles. Le Poco X6 Pro fait beaucoup mieux, pour le même prix.

📸 Un bloc photo qui fait le job en pleine journée, tout juste passable la nuit

Photos de jour

Les photos restent relativement qualitatives lorsque les conditions lumineuses sont favorables. Que ce soit en plein soleil ou nuageux, les modules photo font plutôt bien leur travail. Le capteur principal est le mieux loti du lot. Le niveau de détail est très appréciable en affichant des couleurs fidèles. Les 50 Mpx aident grandement à garder une bonne qualité d’image même lorsque vous regardez les photos sur un téléviseur ou un écran d’ordinateur.

On observe cependant, sur certaines prises, un manque de détails venant ternir l’expérience. En effet, dès que le soleil peine à manquer, le résultat devient moins bon, même si cela suffira pour des utilisateurs peu exigeants.

capteur principal Realme 12+ 5G
Capteur principal – © Tom’s Guide – Quentin Lorichon

Sur certains clichés, la saturation des couleurs est un peu trop prononcée, surtout sur les verts. Si le résultat n’est pas mauvais, certains préféreront une image à la colorimétrie plus naturelle.

Le grand-angle fait aussi le travail en pleine journée. Il permet de capturer une scène plus large et force est de constater qu’il se débrouille plutôt bien. Le niveau de détails reste acceptable, bien qu’on note des textures un peu trop lissées.

Enfin, à défaut d’avoir un téléobjectif, nous possédons un objectif macro x2. Il permet de zoomer sans perte de qualité sur un objet ou un décor, mais surtout de faire des photos rapprochées sur un sujet. Dans l’ensemble, c’est assez médiocre. Pour zoomer sur un sujet, cela reste convenable.

Objectif macro Realme 12+ 5G
Objectif macro 2x – © Tom’s Guide – Quentin Lorichon

Pour ce qui est de la véritable photo macro, le résultat est très capricieux. Le focus fait des siennes, même en passant en mode manuel. Une bonne partie du sujet est flou, le niveau de détails est plutôt faible et les couleurs sont ternes.

La caméra selfie est assurée par un objectif de 16 Mpx, à qui on a pas grand chose à reprocher. Les détails sont présents, et cela suffira pour des photos de vacances entre amis.

Photos de nuit

Forcément, de nuit, ça se complique. A ce prix, difficile de faire des miracles. De toutes façons, le mode nuit s’enclenche automatiquement, et vu les résultats catastrophiques lorsqu’il est désactivé, autant l’utiliser en permanence à la nuit tombée.

grand-angle Realme 12+ 5G
Grand-angle sans le mode nuit – © Tom’s Guide – Quentin Lorichon

Avec le mode nuit, le résultat s’avère plus qualitatif grâce à un traitement logiciel très agressif qui repose principalement sur l’augmentation massive et artificielle de la luminosité. Mais on ne peut pas dire que le cliché soit détaillé. Les textures sont baveuses, peu précises, et le bruit beaucoup trop présent.

capteur principal Realme 12+ 5G
capteur principal – © Tom’s Guide – Quentin Lorichon

Le résultat s’améliore lorsqu’une scène est parfaitement éclairée en pleine nuit. Le niveau de détail augmente naturellement, sans pour autant offrir un cliché parfait. L’ultra grand-angle a toujours du mal à s’imposer par rapport aux autres capteurs, et on préférera l’oublier totalement à ce stade de la journée.

grand-angle Realme 12+ 5G
objectif grand-angle – © Tom’s Guide – Quentin Lorichon
Objectif macro x2 Realme 12+ 5G
objectif macro x2 – © Tom’s Guide – Quentin Lorichon
realme 12+ Smartphone 5G, 8+256GB, Appareil Photo Portrait Sony LYT-600 avec OIS, Processeur Dimensity 7050 5G, Écran AMOLED 120 Hz Fluide, SUPERVOOC 67 W, d’Une Batterie puissante de 5 000 mAh, Vert
Image 3 : Test Realme 12+ 5G : un smartphone milieu de gamme à l'excellente autonomie
  • realme 12+ Smartphone 5G, 8+256GB,...
    295.02€
  • Amazon
    295.02€
  • RueDuCommerce
    361.19€

🪫 Une excellente autonomie

Le Realme 12+ 5G est peu energivore. Lors d’une journée complète passée à visiter la capitale française, composée de photos, vidéos, réseaux sociaux et recherches web, le smartphone s’est montré extrêmement endurant. En rentrant le soir, il nous restait même 40% de batterie, de quoi tenir presque une journée supplémentaire le lendemain dans le cas d’une utilisation basique.

Nos impressions viennent se confirmer lorsque nous avons lancé un test PCMark avec une luminosité réglée à 200 nits, puisque notre smartphone a tenu 12h et 44 minutes lorsque l’écran était réglé à 120 Hz afin de profiter de la meilleure fluidité possible. Et encore, le test s’est stoppé à 20%, de quoi dépasser allègrement les 13h d’autonomie avant de devoir recharger l’appareil.

En abaissant la fréquence de rafraichissement à 60 Hz, vous vous en douterez, l’autonomie fait un bond en avant. En effet, la batterie a tenu 15 heures et 5 minutes, de quoi tenir largement deux jours lors d’une utilisation basique et ne pas être à court de batterie au moment inopportun. Une batterie de 5000 mAh couplée à une puce peu energivore, cela donne donc forcément de bons résultats.

PCMark Realme 12+ 5G

En revanche, il nous a été difficile de tester la recharge rapide avec le bloc propriétaire. En effet, on nous a livré un chargeur non français de 67 W. Après réclamation, on nous a envoyé un chargeur français, mais de 33 W. De ce fait, nous avons donc utilisé ce chargeur. Le temps de recharge reste acceptable puisqu’il a gagné 80% en l’espace de 45 minutes. Notez par ailleurs que le bloc de recharge de 67 W SUPERVOOC est vendu séparément pour les consommateurs français.

Realme 12+ 5G
7,5/10

Realme 12+ 5G

On aime
  • Écran OLED
  • Bonne luminosité maximale
  • Colorimétrie relativement bien calibrée en mode naturel
  • Smartphone léger
  • Finition du produit
  • Présence d'un port Jack
  • Très bonne autonomie
  • Photos de jour correctes
  • Caméra selfie correcte
On n’aime pas
  • Processeur assez faible pour du gaming en général
  • Mode jeu anecdotique
  • Des bloatwares, et encore des bloatwares
  • Photos macro médiocres
  • Photos de nuit en général
Verdict :

Le Realme 12+ 5G est un smartphone équilibré. Il n’excelle nulle part, mais fait correctement le travail dans à peu près tout ce qu’il propose. Il bénéficie d’un affichage de qualité avec une dalle OLED plutôt bien calibrée en mode naturel. Sa luminosité maximale lui permet d’être lisible même en plein soleil. Il a aussi le mérite de proposer une finition qui sort de l’ordinaire avec son dos en simili cuir. Bien que son SoC MediaTek Dimensity 7050 permette de profiter d’une bonne fluidité, il n’est pas assez puissant pour jouer confortablement sur les jeux les plus gourmands. En revanche, le smartphone est peu énergivore et profite d’une excellente autonomie. Enfin, bien que ce ne soit clairement pas un véritable photophone, ses clichés pris de jour sont de bonne qualité lorsque les conditions lumineuses lui sont favorables.

À lire aussi : meilleurs smartphones Xiaomi

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !