Entretenir et optimiser ses batteries

Optimiser la partie logiciel

Après avoir étudié la partie matériel pour optimiser l’autonomie des appareils mobiles, intéressons-nous à la partie logicielle qui nous réserve quelques surprises.

Le gestionnaire d'alimentation

Chaque ordinateur portable dispose d’un gestionnaire d’alimentation consacré aux batteries embarquées. Celui-ci propose généralement plusieurs configurations. Par exemple, sous Windows 8, il existe quatre modes : Haute Performance, Equilibré, Economie d’énergie et, par moment, un mode constructeur optimisé pour la machine. Il est préférable d’utiliser l’économie d’énergie si l’utilisation effective de la machine ne requiert que peu de ressources à l’instant T.

Les processus en exécution

Lors du démarrage d’un ordinateur, il est possible que de nombreux programmes se lancent en tâche de fond sans qu’ils aient été invoqués par l’utilisateur. Faisant eux-mêmes consommer de l’énergie inutilement, il suffit de les couper pour améliorer le rendement de la batterie. Pour ce faire, on note deux méthodes. Sous Windows, la première consiste à ouvrir le gestionnaire des tâches (Ctrl+Shift+Echap) et à fermer tous les processus inutiles. Cela requiert néanmoins quelques notions pour savoir à quelle application chaque processus correspond.


La seconde méthode est plus simple. Sous Windows 8, il faut ouvrir le gestionnaire des tâches puis aller dans l’onglet Démarrage. On y trouve les programmes lancés au démarrage. Il n’y a plus qu’à choisir lesquels ne pas démarrer lors de la mise sous tension.

Défragmenter son disque dur

On parle généralement de la défragmentation pour redonner un peu de puissance à un ordinateur qui tourne au ralenti. En réorganisant ses secteurs, le disque dur fera moins d’aller-retour pour transmettre ses informations. La conséquence directe est une vitesse de travail augmentée. De fait, on gagne en temps et donc en énergie. Attention, le SSD fait exception. Composé de puces et non d'un disque, il est inutile de le défragmenter. De plus, cette opération peut endommager ses données.

Le flash, c'est beau, mais...

Dernier point logiciel : le surf réfléchi. Si le HTML5 prend le pas, Internet est encore bourré de lecteurs et d’animations en flash. Ce mode de diffusion nécessite beaucoup de ressources et donc une plus forte alimentation en énergie pour les composants. Pour faciliter la navigation et durer plus longtemps sur la Toile en mobilité, il est conseillé d’utiliser un bloqueur de flash tel que Flashblock pour Firefox.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire