[Test] iPhone SE : faut-il craquer pour l'entrée de gamme d'Apple ?

 

C’est le nouvel iPhone « pas cher », l’entrée de gamme de la marque à la pomme croquée. Avec un tarif qui se situe tout juste sous les 500€, l’iPhone SE fait une entrée remarquée dans la jungle des téléphones portables. D’abord parce qu’il renoue avec les petites tailles d’écran (4 pouces seulement), ensuite parce qu’il reprend un costume largement utilisé par ses prédécesseurs (c’est une copie à l’identique de l’iPhone 5s sorti en 2013), enfin parce qu’il embarque quelques composants dernier cri comme la puce A9 de l’iPhone 6s ou encore son capteur photo. En automobile, l’équivalent de l’iPhone SE, ça serait un moteur de Tesla Model S dans une Clio série 3. Mais en Smartphone, ça donne quoi ?

5 raisons de craquer (ou pas) pour l’iPhone SE

1 - Oui : parce que ça fait du bien un petit smartphone

L'iPhone SE tient bien dans la mainL'iPhone SE tient bien dans la mainEnfin un smartphone qui tient dans une poche (sans la trouer) diront les uns. Enfin un smartphone qui s’utilise à une main répondront les autres. Et si le retour à une taille « humaine » était le plus grand mérite de ce nouvel iPhone ? Terminée la surenchère sur les diagonales d’écran, l’entrée de gamme d’Apple réserve un affichage de 4 pouces, là où la moyenne varie entre 5 et 6’’.

En soi, ça n’a rien d’une révolution, et quand on vient d’un écran de 5,5 pouces, c’est même sacrément déroutant. Bien sûr, c’est moins confortable pour visionner une vidéo, mais ce désagrément est largement compensé la légèreté de l’iPhone SE pour toutes les autres utilisations. Au point même de parfois oublier qu’on a un smartphone dans la poche.

>>> Lire : faut-il acheter l'iPhone SE aux Etats-Unis ?

2 - Non : parce qu’il a un design vieux de presque 4 ans

C’est peu dire que l’iPhone SE n’a pas surpris par son apparence. Et pour cause, c’est une copie parfaite d’iPhone 5s. L’avantage : une assurance d’avoir un smartphone plutôt joli et bien fini. L’inconvénient : c’est un design vieux de plus de 3 ans. Et chez Apple le design se paye, c’est même l’un des arguments de vente de la marque.

Un nouveau coloris or rose pas vraiment discretUn nouveau coloris or rose pas vraiment discret

Il est tout de même regrettable que rien ne permette de différencier, à première vue, un iPhone 5s d’un SE. D’autant plus qu’Apple avait fait cette démarche avec l’iPhone 5c et ses coques colorées si particulières. Aujourd’hui, visuellement, seuls deux nouveaux coloris (or et or rose) permettent de faire cette distinction. Mais si vos goûts vous portent vers un coloris plus classique vous en aurez en apparence le même smartphone qu’il y a 3 ans.

>>> Lire : iPhone SE ou iPhone 5s : lequel faut-il acheter aujourd'hui ?

3 - Oui : parce que c’est le plus puissant des petits smartphones

Si le châssis de l’iPhone SE peut paraître vieillissant, il n’en est rien de son moteur. Deux composants font parler la foudre : la puce A9 et les 2 Go de mémoire vive. La puissance combinée des deux donne un appareil hyper véloce qui fait friser les benchmarks. Sur certains d’entre eux, les performances du SE dépassent même celle du 6s (en raison d’un écran moins gourmand).

Geekbench 3Geekbench 3AntutuAntutu


L’autre avantage de la puce A9, il est sur la longévité du smartphone. La puissance offerte aujourd’hui par l’iPhone SE devrait lui permettre de supporter les prochaines mises à jour d’iOS et d’être donc encore fiable lorsque l’iPhone 5s ne pourra plus être mis à niveau. 

Ce choix de composants très performants pour l’entrée de gamme des iPhone fait qu’il est très simple de choisir entre un iPhone 5s et un iPhone SE. Comme nous l’avons déjà démontré par ailleurs, le faible écart de prix donne un net avantage au tout dernier smartphone d’Apple.

4 - Oui pour les photo, non pour les selfies

Apple a eu la bonne idée de revoir la partie photo au moment de sortir les restes de l’iPhone 5s du tiroir. Mais cette bonne idée s’est arrêtée à l’arrière du smartphone. Concrètement, seul le capteur photo arrière change en copiant celui de l’iPhone 6s. Résultat : 12 mégapixels, arrivée des Live Photos et capture vidéo en 4K.
Concrètement, les images sont de très bonne facture. Bien évidemment nous sommes assez loin des performances d’un 6s Plus ou des derniers haut de gamme Android mais compte tenu du prix le résultat est honnête, notamment dans des conditions de faible luminosité ou les smartphones moins chers ont tendance à vraiment marquer le pas.

iPhone SEiPhone SEiPhone 5siPhone 5s

En revanche, l’appareil photo frontal est un faux pas majeur. Le capteur 1,2 mégapixels n’a pas évolué d’un pouce et les photos s’en ressentent. Tant pis pour les selfies. Attention toutefois. De plus belles photos et des vidéos en 4K c’est bien quand on a la place de les stocker. Autant dire que la version 16 Go de l’iPhone SE risque d’être vite débordée…

5 - Oui : parce qu’il est plutôt bon en autonomie

Avec une batterie à peine plus imposante que l’iPhone 5s (1624 mAh) mais un processeur A9 surpuissant, il était permis de craindre le pire pour l’iPhone SE en matière d’autonomie. Il n’en est rien. Force est de constater qu’Apple a fait un très bon boulot d’optimisation sur son dernier smartphone. Malgré des tâches plus gourmandes, comme la captation en 4K, ou le téléchargement en 4G, l’autonomie s’améliore. Soyons clairs, nous sommes loin des performances des champions de la catégorie (Huawei Mate 8, Galaxy S7, etc.). Mais pour un iPhone, dont c’est l’un des points faibles avérés, ces 8 heures d’autonomie en utilisation intensive sont une performance honorable.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • ragtof
    eh ben!!
    une grosse daube à 489 euros.
    un look banal,un petit écran,pas de stockage,pas de carte sd,pas étanche,pas antichoc,une autonomie ridicule,un système très fermé un proc très puissant et 2 giga de ram et la video 4K
    comme un moteur de tesla sur une twingo: tu ne peu rien en faire......et 489 euros !!
    0