[Test] Surface Pro 2 : on prend la même et on recommence ?

Moins d’un an après son annonce, et quelques mois seulement après sa réelle commercialisation dans l’Hexagone, la Surface Pro connaît déjà une seconde édition. La première tablette de Microsoft souffrait en effet de quelques défauts d'architecture, et tournait surtout à l’aide d’un processeur qui paraît aujourd'hui obsolète pour un produit haut de gamme . Ce qui explique le besoin d’une mise à jour et qui a poussé Microsoft à retirer la première édition de son catalogue, au profit de la Surface Pro 2 (ce qui n’est pas le cas de l’édition sous Windows RT, qui est toujours vendue en deux versions). Mais les ingénieurs de Redmond sont-ils parvenus à résoudre les problèmes qu’a connus la première Surface Pro, notamment en termes d’autonomie, de refroidissement et d’espace disque ? Réponse ici même…

Mais c'est quoi cette tablette ?

La Surface Pro 2 est une tablette signée Microsoft. Sa principale particularité, hormis le fait qu’elle est signée de l’un des principaux acteurs de la high-tech, réside sa modularité : après y avoir connecté sa cover, qui fait office de clavier, l’appareil se transforme en un petit ultrabook 10". La Surface Pro 2 est donc à ranger dans la catégorie « hybride », plutôt que dans celles des tablettes standards. En outre, la Surface Pro 2 dispose de caractéristiques matérielles qui ont de quoi rendre jaloux la plupart des appareils concurrents : un processeur Core i5 quatre cœurs 4200U à 1,60 GHz (de génération Haswell), une mémoire interne de 4 ou 8 Go, un SSD dont la taille varie entre 64, 128, 256 ou même 512 Go, etc. Sans oublier le stylet et un écran tactile multipoint. Celui-ci dispose d'une taille de 10,6" et atteint une définition 1920 x 1080 pixels… Bref, difficile de faire plus complet dans le monde des tablettes / ultrabook.

Et le tout fonctionne sous la dernière version de l’OS Microsoft : Windows 8.1 Professionnel (64 bits). En termes de compatibilités logicielles, on profite d’un niveau proche des 100% avec les anciennes éditions de Windows : que ce soit avec XP, Vista, Windows 7 et bien évidemment Windows 8.0, tous les programmes que nous avons pu tester fonctionnent sans anicroche. Au final, même si la Surface Pro 2 est relativement onéreuse (nous y reviendrons), elle représente un produit aux capacités étonnantes et offre de multiples usages. En théorie, tout du moins…

Points forts

Autonomie - En gagnant une génération, la Surface Pro améliore son autonomie. De 3 heures, on passe ici à 7 heures en lecture vidéo, ce qui est tout à fait honorable pour un appareil de cet acabit.

Écran - Déjà encensé sur la Surface Pro, l’écran de cet ordinateur-tablette est encore une fois de haute volée. Meilleur que son prédécesseur, cette dalle IPS affiche une définition Full HD de 1920 x 1080 pixels avec une excellente luminosité et un contraste tout aussi bien géré. Ainsi, la Surface Pro 2 devient très agréable à utiliser en extérieur et possède une image impeccable avec de grands angles de vision.

Points faibles

Connectique - On reprochait déjà à la Surface Pro de n’offrir qu’une connectique très limitée. La donne reste inchangée sur la Surface Pro 2. Il faut encore se contenter d’un seul et unique port USB 3.0 et d’une sortie mini DisplayPort. Pour l’Ethernet, Microsoft ne propose qu’un dongle USB à 40 euros ! Au final, on est toujours obligé d’ajouter un hub USB à la facture pour avoir une machine complète.

Température - Tablette oblige, elle est tenue en main la plupart du temps. La configuration à base de Core i5 (Haswell) parvient à faire pire que celle de la première Surface Pro et chauffe énormément. Aussi, à l’usage, il devient désagréable de conserver la Surface Pro 2 dans les mains à cause de la chaleur dégagée.

Tablettes : laquelle acheter ? Comment choisir ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • marcooMK
    Merci beaucoup pour ce test très bien rédiger je l'attendais !! Maintenant j'hésite avec la Venue 11 Pro
    0
  • pidriri
    De mémoire, les SSD 64GB ont toujours eu des performances divisées par 2 en écriture face aux modèles 128GB, excepté quelques modèles dont le Patriot wildfire pro fait partie.
    0
  • pidriri
    De mémoire, les SSD 64GB ont toujours eu des performances divisées par 2 en écriture face aux modèles 128GB, excepté quelques modèles dont le Patriot wildfire pro fait partie.
    0
  • Aspi_79
    Merci pour le test, je les attends avec impatience.....
    Il est dommage que vous n'ayez pas eu une version 8Go de ram pour comparer.
    Vous ne comparer pas la qualité des écrans entre la première Surface et cette dernière pourquoi?
    Encore merci
    0
  • slywook
    ça reste comme même une belle bête hybride.
    Mais est ce que cette Surface peut remplacer un PC de bureau ?
    Mise à part l'installation de applications, pour installer des jeux à partir de DVD, pour jouer avec à Battlefield 4 ou à différents MMO, est ce que cela tient le coût ? Ou vaut-il mieux rester sur un PC Gamer standard ?
    Pourra-t-on ajouter un clavier et une souris pour jouer sur un écran externe ?
    0