[Test] Garmin Forerunner 935 : que vaut la nouvelle montre de running de Garmin ?

Cela fait maintenant deux ans que Garmin a lancé une nouvelle montre GPS à destination des triathloniens et des coureurs de marathon, et plus généralement de tous les grands sportifs. Succédant à la Forerunner 735XT, la Garmin Forerunner 935 bénéficie d’un design tout en finesse et en légèreté qui est parfaitement adapté aux longues sessions de sport, qu’il s’agisse d’un Ironman ou de courir sur une piste poussiéreuse pendant 80 kilomètres. Certes, elle n’est pas donnée, mais cette nouvelle Forerunner représente un modèle particulièrement intéressant au catalogue de Garmin. Suffisamment pour justifier le remplacement d’une montre plus ancienne ou pour s’équiper d’une montre multisport pour la première fois.

>>> [Test] Garmin Forerunner 735XT: que vaut la montre de running de Garmin ?

Oui, pour le design

Fine et légère, la Garmin Forerunner 935 adopte un design caractéristique des montres de sport. Le cadran circulaire est en plastique, tout comme le bracelet. Elle est suffisamment fine (13,97 mm) et suffisamment légère (45,35 g) pour se faire oublier au poignet. Le design est classique et parfaitement adapté à ceux qui peuvent porter une montre au look sportif au quotidien.

Crédits : Jeremy Lips/Tom's GuideCrédits : Jeremy Lips/Tom's GuideAfin de contenir les dimensions et le poids de la Garmin Forerunner 935, Garmin a opté pour un boîtier en plastique et un bracelet en silicone. Une conception pratique au quotidien, mais pas forcément aussi résistante et séduisante que celle de la Garmin Fenix 5 qui bénéficie d’une finition en acier inoxydable. Malgré tout, la Forerunner 935 est étanche jusqu’à 50 mètres.

Crédits : Jeremy Lips/Tom's GuideCrédits : Jeremy Lips/Tom's GuideBien qu’il soit très brillant, l’écran de la Forerunner 935 reste parfaitement lisible en plein soleil. Il est dépourvu de fonctions tactiles, et fait appel à cinq boutons parfaitement fonctionnels, disposés de part et d’autre de son boîtier.

Les fonctionnalités basiques sont aisément accessibles, mais il faut se plonger dans le manuel d’utilisation pour les plus complexes. Une fois que l’on a compris son fonctionnement, quelques clics suffisent pour accéder à la fonctionnalité de son choix, qu’il s’agisse de changer l’apparence du cadran, de programmer des intervalles ou d’ajuster la luminosité du rétroéclairage.

>>> Montres et bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?

Oui, pour les fonctions dédiées au sport

La Garmin Forerunner 935 est aussi pratique au quotidien que pour les activités sportives.

Crédits : Jeremy Lips/Tom's GuideCrédits : Jeremy Lips/Tom's GuideL’acquisition du GPS est relativement rapide (en général moins de 20 secondes) et la synchronisation avec un smartphone est aisée, qu’il s’agisse d’un terminal iOS ou Android. Le signal GPS est extrêmement puissant et nous avons laissé GLONASS activé (une alternative au GPS), lequel améliore la précision, mais consomme un peu plus d’énergie.

Crédits : Jeremy Lips/Tom's GuideCrédits : Jeremy Lips/Tom's GuidePendant la course, la Garmin Forerunner 935 affichait la vitesse avec plus de précision que les montres portées par les autres coureurs. S’il n’est pas aussi performant qu’une ceinture de poitrine, le cardiofréquencemètre intégré se montre relativement précis. Ainsi, il affichait des pics de fréquence cardiaque qui ne figuraient pas forcément sur d’autres modèles moins efficaces.

Crédits : Jeremy Lips/Tom's GuideCrédits : Jeremy Lips/Tom's GuideLes triathloniens ont besoin d’une montre qui est en mesure de passer facilement du mode natation au mode vélo puis course. Un exercice dans lequel la Garmin Forerunner 935 excelle, passant automatiquement d’une activité à l’autre pour tout mesurer. Elle dispose en outre de différents profils pour le suivi d’une multitude de sports et notamment la randonnée, le snowboard etc. Pratique si vous envisagez d’aller skier ou même de sauter en parachute.

Crédits : Jeremy Lips/Tom's GuideCrédits : Jeremy Lips/Tom's GuideNon contente de suivre de très nombreuses activités, la Garmin Forerunner 935 propose des outils d’analyse plus avancés que les montres concurrentes pour tout savoir sur votre entraînement et la récupération. Training Status est l’un des outils clés d’analyse pour consulter les activités récentes et les indicateurs de performance pour évaluer si l’entraînement est productif, à son niveau maximum ou bien trop intense.

Crédits : Jeremy Lips/Tom's GuideCrédits : Jeremy Lips/Tom's GuideLa Garmin Forerunner 935 est aussi compatible avec des accessoires qui permettent un suivi encore plus précis de votre entraînement. Il peut s’agir d’une ceinture de poitrine, d’un capteur de cadence et de vitesse pour vélo ou du nouveau Running Dynamics Pod. Ce dernier mesure notamment la foulée et la cadence pour améliorer ses performances de course.

Oui, pour les fonctions connectées

La Garmin Forerunner 935 n’a pas pour ambition de venir rivaliser avec l’Apple Watch. Ce qui ne l’empêche pas d’offrir des fonctionnalités propres à une montre connectée, lesquelles peuvent encore renforcer son intérêt au quotidien. Celles-ci comprennent les notifications du smartphone, la sélection du cadran et, plus important encore, les applications qui peuvent être installée pour ajouter des fonctionnalités à la montre.

Crédits : Jeremy Lips/Tom's GuideCrédits : Jeremy Lips/Tom's GuideNous avons surtout utilisé les cadrans pour marier la Garmin Forerunner 935 avec notre tenue. Nous avons également utilisé l’application météo pour vérifier le temps avant d’aller courir. Nous n’avons pas particulièrement apprécié la télécommande du baladeur musical qui occulte les fonctions clés et qui demande trop d’attention pendant une course. De la même façon, les notifications d’appels ou d’emails ne sont pas idéales pour se concentrer sur l’effort.

Oui, pour l’autonomie de la batterie

Pour qui court un ultra-marathon, la Garmin Forerunner 935 est particulièrement intéressante grâce à l’excellente autonomie de sa batterie. D’après le constructeur, celle-ci peut fonctionner pendant 24 heures en activant le GPS et le cardiofréquencemètre, et jusqu’à 60 heures avec le mode UltraTrac qui est un peu moins précis. C’est une caractéristique particulièrement importante pour qui prévoit un weekend très sportif, par exemple. Nous avons pu utiliser la Garmin Forerunner 935 pendant une à deux heures par jour pendant pratiquement une semaine sans nous soucier de tomber en panne de batterie.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire