[Test] iPhone Xs ou iPhone X : le duel de générations

Chaque année, la même question : faut-il passer au nouvel iPhone ? Chez Apple cette interrogation est encore plus valable les années en « s ». Entendez par là, les années ou la firme de Cupertino améliore son produit sans forcément le révolutionner (iPhone 5s, 6s et donc iPhone Xs). En 2018, la réponse à cette question est rendue plus complexe par l’existence du Xs Max, qui pour 100€ de plus propose un écran sensiblement plus grand. Mais quitte à comparer, l’adversaire le plus naturel du Xs reste son prédécesseur, le X. Qu’est-ce qui change entre les deux modèles ? Sur quels points le Xs est-il meilleur et concrètement, faut-il l’acheter ? Voici les réponses à la question du moment : iPhone Xs ou iPhone X ?

Un design identique, des différences internes

Bien malin celui qui peut distinguer d’un coup d’œil un iPhone X d’un iPhone Xs. Et pour cause, les deux appareils sont identiques. La différence se trouve donc sous le capot. Et c’est à l’aune de ces changements qu’il faudra juger l’intérêt du nouveau modèle.

Ce qui change avec le nouvel iPhone Xs

Le processeur : le processeur qui équipe l’iPhone Xs est plus puissant que son prédécesseur, mais à quel point ? En effet, le tout dernier A12 Bionic est la première puce mobile Apple à avoir été gravée en 7 nm. Il est aussi la principale différence entre l’iPhone de cette année et ceux de l’an dernier et l’un des arguments les plus mis en avant par Apple lors de la présentation des nouveaux smartphones.



D’après nos tests, l’A12 est non seulement plus puissant, il est aussi plus économe en énergie (-40% selon Apple). Dans les faits, sur Geekbench 4, l’iPhone Xs affiche un score 11% supérieur au X. Sur 3D Mark Slingshot Extreme Graphics, l’amélioration est de 3%. Le gain en performances est donc réel mais pas exceptionnel si l’on se base sur les chiffres. En revanche ce que les données chiffrées d’un benchmark ne montrent pas, c’est l’impact d’un tel gain de puissance sur le fonctionnement du smartphone et sur celui de son appareil photo par exemple. Car c’est l’une des autres caractéristiques de cet A12, une puissance de calcul folle (5 milliards d’opérations par seconde), sur laquelle le double capteur, pour ne citer que lui, s’appuie.   

En définitive, s’il ne fallait retenir qu’une chose de cet A12 Bionic c’est qu’il place, une fois n’est pas coutume, les iPhone au sommet de la hiérarchie en ce qui concerne les performances. Ainsi avec l’iPhone Xs Max, l’iPhone Xs et l’iPhone X, Apple occupe les trois premières places du classement Geekbench 4.

Photo : lorsqu’on compare la partie photo des fiches techniques de l’iPhone X et de l’iPhone Xs, il n’y a à priori aucune différence. Deux capteurs photo de 12 mégapixels (f/1.8 et f/2.4), l’un pour le grand-angle, l’autre pour le téléobjectif. Il serait même tentant d’affirmer qu’Apple a repris les mêmes composants sans rien modifier. C’est une erreur. Car la partie photo est certainement celle sur laquelle le nouvel iPhone a le plus progressé. Les clichés de l’iPhone Xs sont tout simplement plus détaillés, plus naturels surtout lorsque les conditions de luminosité sont bonnes. Là, l’iPhone Xs fait aussi bien que les meilleurs photophones du moment, à savoir le P20 de Huawei et le Samsung Galaxy Note 9.

En basse luminosité, l’iPhone s’est aussi amélioré, et s’il ne parvient pas à égaler ses concurrents dans ces conditions, il a largement réduit l’écart.

Comment l’iPhone a-t-il pu autant progresser alors qu’il propose des capteurs relativement similaires ? La réponse tient en trois lettres : A12. Le nouveau processeur de l’iPhone Xs et Xs Max et sa puissance de calcul. Elle est visible à l’œil nu au déclenchement (plus rapide) de l’iPhone Xs mais aussi dans les images qui sont encore mieux maitrisées.

Enfin côté logiciel, le mode portrait innove avec la possibilité de régler l’intensité du flou (effet bokeh) même après la prise de vue. C’est une innovation qui avait vu le jour sur le Huawei P9 mais qu’Apple a su rendre simple et efficace.

Résistance à l’eau et solidité : parmi les améliorations « secondaires » de cet iPhone Xs, il y a la solidité générale du smartphone. Comment peut-elle se quantifier ? Il y a déjà l’indice de protection qui évolue passant d’iIP67 à IP68. Dans les faits, à moins de faire de la plongée avec votre smartphone, il sera difficile de constater cette différence puisque ce changement d’unité indique simplement que le téléphone peut être immergé à 2 mètres de profondeur pendant deux heures (contre 1 mètre et 30 mn auparavant).

Quant à la résistance générale de l’iPhone Xs, elle est là aussi difficile à quantifier. Lors de la présentation du smartphone, Apple estimait avoir le « verre le plus solide jamais équipé sur un smartphone ». Mais les différents drop test indépendants, à l’image de celui de Techsmartt tendent à confirmer la plus grande robustesse de la dernière génération d’iPhone.

Capacité de stockage : l’année dernière l’iPhone X portait sa capacité maximale à 256 Go. Pour un usage classique c’est en principe suffisant. Mais dans la mesure où il n’y a pas de slot MicroSD sur les iPhone, il n’est pas étonnant d’avoir vu Apple augmenter cette capacité à 512 Go. Bien évidemment, ce gain de confort a un coût : 172€ supplémentaires pour passer de 64Go à 256 Go et 402€ de plus pour aller chercher les 512 Go. Le prix passe alors à 1557,68€.

>>> Lire : iPhone Xs, Xs Max, Xr : pour quel nouvel iPhone faut-il craquer ?


Ce qui ne change pas :

L’autonomie : c’est l’une des (rares) déceptions concernant ce nouvel iPhone. Apple promettait un gain de 30 mn d’autonome sur le Xs par rapport à l’iPhone X. Dans nos tests, impossible de constater ces progrès. Les deux modèles affichent même des performances très proches (10 mn de mieux pour l’iPhone Xs) autour de 10h d’autonomie en utilisation intensive. Apple n’a jamais été un spécialiste de la longue charge et ce n’est pas la génération 2018 qui va changer la donne. A taille équivalente, le OnePlus 6 et le Huawei P20 Pro restent les champions de la discipline avec respectivement près de 2h et 4h d’autonomie supplémentaire.

Mais il y a plus problématique que l’autonomie, le temps de charge. L’inusable chargeur de 5W de l’iPhone Xs ne fait pas de miracles et il faudra environ 3h sur secteur pour charger complètement l’iPhone. C’est deux fois plus long que sur les principaux concurrents où les mode « fast charge » font recette.

Alors, faut-il craquer pour l’iPhone Xs ? 

Si vous avez déjà un iPhone X :

Les améliorations entre l’iPhone Xs et son prédécesseur l’iPhone X, sont bien réelles mais invisibles à l’œil nu. L’essentiel se passe sous le capot et se traduit dans les benchmarks avec le processeur A12 bionic. 
Que la puissance de calcul de l’iPhone ait progressé, c’est un fait. Que les photos soient de meilleure qualité, aussi. Que Face ID soit devenu plus rapide et performant, admettons. Mais ça fait assez peu d’arguments pour un changement. A moins bien sur de lorgner un plus grand écran auquel cas l’iPhone Xs Max est un choix parfait.

Si vous avez un iPhone 8 ou précédent :

Nouveau design borderless, Face ID, et écran OLED étaient réservés à l’iPhone X. Si vous avez « raté la révolution » en 2017, Apple propose une séance de rattrapage cette année. Avantage : pour un prix identique, il est possible de profiter de ces technologies mais aussi du dernier processeur d’Apple. Dans ce cas, le passage à l’iPhone Xs semble judicieux tant le nouvel iPhone renouvelle l’expérience du smartphone sous iOS.



Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire