[Test] Que vaut Clara HD, la dernière liseuse de Kobo ?

Après s’être appelées Glo puis Aura, les liseuses de Kobo vont désormais adopter le nom de Clara censé symboliser la clarté. Cette nouvelle appellation est-elle un choix lumineux ? Que vaut Clara HD le nouveau fer-de-lance de la marque ? 

À lire également : Kindle, Kobo, Bookeen… : quelle liseuse choisir ?   

Oui, pour le format

La dernière-née de Rakuten Kobo affiche un petit 166 g sur la balance et devient (jusqu’à nouvel ordre) la plus légère de sa catégorie (les liseuses avec un écran éclairé de 6 pouces). Elle pèse 14g de moins que la Touch HD de Tea (alias Pocket Book) et propose une épaisseur maitrisée de 8,3 mm. Autant d’atouts qui rendent la prise en main agréable.

Oui, pour la gestion de la lumière bleue

S’il est un secteur où il est difficile de se démarquer avec des innovations technologiques, c’est bien celui des liseuses. Kobo le sait, et mise sur une différence qui peut sembler subtile, mais qui s’avère être un argument auprès des acheteurs de liseuses : la gestion de la lumière bleue. Cette lumière bleue émise par nos écrans serait l’une des responsables d’un sommeil perturbé.

Rakuten Kobo a donc fait le choix d’équiper son nouveau modèle d’une fonction (baptisée ComfortLight PRO) qui permet de réduire la quantité de lumière bleue. Attention, une fois le bleu enlevé, l’écran emprunte une couleur très orangée. Mais cela peut se régler en fonction de vos préférences, en désactivant le caractère automatique dont les changements intempestifs en pleine lecture peuvent être très perturbants. 

Oui, pour l’interface

Les défauts des débuts ont disparu progressivement. Aujourd’hui il n’y a pas grand-chose à reprocher à l’interface : la prise en main s’effectue facilement et on trouve sans trop de difficultés les réglages nécessaires. Statistiques de progression, création de collections pour organiser votre bibliothèque, dictionnaires, prise de notes… aucune des fonctions attendues ne manque à l’appel.   

Kobo a même ajouté un raccourci très pratique pour le réglage de la lumière. Il suffit de faire glisser son doigt sur le côté gauche de bas en haut pour augmenter l’intensité de la lumière et de haut en bas pour la baisser. Cela permet d’adapter l’éclairage sans avoir à entrer dans un menu.

Non, pour le tactile

Inévitablement, lorsque l’on teste un produit qui ne présente pas de vrais défauts, on chipote un peu. Alors oui, signalons que les curseurs qui permettent de régler l’intensité de la lumière ou la taille de la police, par exemple, ne sont pas toujours d’une réactivité parfaite. Mais soyons honnête rien d’insurmontable.