Accueil » Actualité » Star Wars : la police moleste une fan déguisée en Stormtrooper avec un blaster en plastique

Star Wars : la police moleste une fan déguisée en Stormtrooper avec un blaster en plastique

La police canadienne mène une interpellation musclée pour désarmer un Stormtrooper de son blaster en plastique. Alors qu’elle participait à une opération promotionnelle, la jeune femme est violemment plaquée au sol et menottée.

Le 4 mai se tenait le Star Wars Day, l’occasion pour tous les fans de célébrer la franchise. Et lorsqu’on possède un restaurant baptisé le « Coco Vanilla Galactic Cantina », c’est le moment idéal pour se faire connaître. D’autant plus que Lethbridge au Canada est relativement épargné par la pandémie de Covid-19, l’Alberta n’a pas eu besoin de prendre des mesures de confinement. Bradley Whalen, propriétaire des lieux, a donc organisé une journée promotionnelle, avec notamment l’une de ses salariées habillées d’un costume de Stormtrooper. Sur le parking de l’établissement, la jeune femme attire l’attention des passants amusés jusqu’à ce que trois voitures de police débarquent pour mener une intervention plutôt musclée.

Image 1 : Star Wars : la police moleste une fan déguisée en Stormtrooper avec un blaster en plastique
Crédit : Deiby Corleoni

Vers 11 h du matin, le poste de police de Lethbridge reçoit deux appels signalant la présence d’un Stormtrooper armé. Décidés à combattre le côté obscur de la force, 3 voitures sont dépêchées sur les lieux. Les agents de la paix sortent de leurs véhicules, et mettent en joue la jeune qui ne tarde pas à déposer sa réplique de blaster. Son costume limite ses mouvements, mais elle parvient à obtempérer aux injonctions des forces de l’ordre, et se met à genoux. Alerté par le bruit, le propriétaire du restaurant sort, et hurle qu’il s’agit d’un jouet. Les policiers la plaquent violemment au sol avant de lui mettre les menottes. Bradley Whalen témoigne :

Les policiers avaient dégainé leurs armes à feu, pointées sur mon employé. Ils lui criaient de poser son arme, alors elle a jeté le pistolet en plastique sur le sol. À ce moment-là, quand je suis sorti, elle était agenouillée sur le sol. La police avait déjà vérifié et vu que le pistolet était en plastique, donc ils savaient déjà qu’il n’y avait pas de problème ou de risque.

La Stormtrooper est libérée, une enquête de service est ouverte 

Selon la police, la jeune femme n’aurait pas répondu suffisamment vite aux ordres des agents de la paix. Pourtant la jeune femme n’a pas tardé à jeter son blaster, et n’a cessé de répéter qu’elle ne pouvait pas s’agenouiller. Un témoin de la scène qui a enregistré la vidéo et le propriétaire du restaurant estiment que la réponse policière a été démesurée. Sans son blaster en plastique, l’employée ne présentait déjà plus de danger selon eux. L’employée s’en sort avec une légère blessure au nez, et aucune charge n’a été retenue contre elle. Une enquête a également été ouverte pour évaluer le comportement des policiers.

Source : Lethbridge News