Stockage photo : que vaut Joomeo ?

Joomeo est l'un des pionniers du stockage en ligne, et c'est à une équipe française que l'on doit ce service de Cloud un peu spécial. Spécial, car Joomeo n'est destiné qu'aux photos et vidéos. Impossible d'y héberger autre chose. Spécial aussi parce que le site est surtout orienté « partage » de photos. Spécial enfin parce que le site se propose d'héberger une quantité illimitée de photos. Tous ces avantages sont-ils suffisants à Joomeo pour détrôner des ténors du stockage comme le sont FlickR, Google Drive ou OneDrive ? Réponse ci-dessous.

Illimité ? Pas tant que cela

Joomeo fait fi de l'espace que l'on utilise via son service : on peut y déposer autant de photos qu'on le souhaite, il n'y a vraiment aucune restriction. En revanche, la version gratuite de Joomeo ne permet pas d'uploader plus de 150 Mo par mois de données. En outre, la taille d'une photo ne peut excéder plus de 10 Mo. Si cette limitation n'est pas vraiment gênante, puisque la taille d'une photo en 16 Mégapixels se situe généralement entre 4 et 8 Mo, la restriction des 150 Mo/mois est quant à elle un peu plus embarrassante. Car 150 Mo, ça va vite, très vite même : en clair, on ne peut pas charger plus d'une quarantaine de photos par mois sur Joomeo. Il faut opter pour l'un des deux abonnements  payants : le premier est à 29,95 €/an (ou 4,90 €/mois), alors que le second, qui offre entre autres le support du format RAW et une taille maximale de 100 Mo par photo, s'affiche à 59,95 €/an (ou 8,90 €/mois).

Stockage photo gratuit : quel est le meilleur service en ligne ?

Une interface web qui permet de presque tout faire

Contrairement à celle des services concurrents, l'interface Web de Joomeo est entièrement réalisée en Flash. Le résultat est plutôt très satisfaisant, même si on se prend assez souvent à cliquer à l'aide du bouton droit pour supprimer ou renommer un cliché... et que rien ne se passe. L'environnement de Joomeo reste un modèle du genre, puisqu'il permet de tout faire en ligne. Bien évidemment, on peut uploader des photos ou les rapatrier sur son ordinateur, mais aussi créer un album, le supprimer, etc. Certaines fonctions mériteraient néanmoins d'être améliorées : pour renommer un album par exemple, il faut se rendre dans ses propriétés. Et impossible de renommer une photo déjà uploadée sur son espace en ligne.
Quoi qu'il en soit, Joomeo propose quantité de fonctionnalités dédiées à la photo : on a ainsi la possibilité de créer et de lancer un diaporama à partir des clichés que l'on a déposés en ligne. En entrant dans le mode "édition" d'une photo, on accède à ses données EXIF. À propos du mode édition, justement : grâce à lui, vous pouvez effectuer quelques tâches simples, comme retourner une photo à gauche ou à droite, ou zoomer sur un élément. Mais on ne dispose pas vraiment d'un mode d'édition aussi puissant que celui de l'outil Pixlr Express de Google Drive. Joomeo se veut non pas un éditeur ni même un gestionnaire de photos, mais surtout un service de visionnage et de partage des clichés.

Quand on aime, on partage

En dehors de ses possibilités de visionnage et de création de diaporamas, Joomeo vous permet de partager très facilement toutes les photos que vous déposez sur votre compte. Bien entendu, par défaut, aucune de vos photos n'est mise sur la place publique ni offerte à vos contacts. C'est à vous de décider à quels albums ou quels clichés vos contacts peuvent accéder. Pour partager une photo, vous pouvez le faire de différentes façons. Il peut s'agir d'un contact enregistré sur Joomeo (le site fait alors office de réseau social), d'un ami sur Facebook ou de la place publique (tout internaute aura alors accès à votre photo). Enfin, vous avez la possibilité d'alerter tous vos contacts lorsque vous effectuez une mise à jour de votre album ou encore de générer un flux RSS. Bref, les moyens de mettre en avant toutes vos photos avec la communauté sont simples et efficaces.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Babar-38
    J'aurais mis au moins la même note ! Ca vaut le coût d'ajouter aussi que le serveurs sont en France... en tous cas pour moi ça a été important quand je les ai choisis.
    0