7 notebook et netbook à moins de 500 €

Le choix de chacun

Avec les mois qui se sont écoulés, le netbook a grandi, il s’est maturé. Aujourd’hui, il s’éloigne de plus en plus du concept d’ordinateur à bas prix. Les composants varient peu, mais l’esthétique se développe pour attirer l’œil du client. C’est la course à l’autonomie, au design, à la légèreté. De l’autre côté, il y a les portables d’entrée de gamme. Plus gros, ils sont plus pratiques pour regarder un film, surfer sur le net ou jouer un peu. Mais leurs meilleures performances ont un coût de poids et d’encombrement. En ce début 2009, on ne peut pas dire qu’il vaut mieux acheter un portable d’entrée de gamme ou un netbook. Les performances sont différentes, nous l’avons vu.

L’acquisition d’un netbook ou d’un portable de plus de 15 pouces à moins de 500 € dépend de l’utilisation que l’on souhaite en faire. Pour un ordinateur sédentaire on conseillera plutôt un notebook grâce à ses composants plus aboutis. Le nomade se tournera plus aisément vers un netbook. Deux classements ressortent donc de ce comparatif. C’est une séparation naturelle qui s’effectue.

Les portables de 15 pouces et plus

Le modèle d’HP est le plus performant. Avec des composants similaires à ceux de ses concurrents, il réussit des scores honorables à nos tests. Il sait être polyvalent et bénéficie du soin qu’apporte HP à la finition de ses machines.

Avec son Aspire, Acer signe une machine peu engageante, mais qui ne coûte que 480 € chez les meilleurs marchands. Moyen partout, ce portable est un entré de gamme complet qui a du mal à concurrencer avec le Compaq Presario CQ60.

Le modèle de Toshiba est décevant. Il ne tient pas la charge avec ses 96 minutes d’autonomie. Son clavier est mal pensé avec de larges bandes de plastiques de part et d’autre. Elles auraient pu être remplacées par un pavé numérique. On peut néanmoins lui concéder une bonne qualité audio, la meilleure de ce comparatif.

Les netbooks

L’Asus 1002HA est un petit bijou de par son aspect. Il est également bien équilibré et solide. Son autonomie est correcte sans être extraordinaire. C’est pour tous ces points qu’il est le premier des 4 netbooks testés ici. C’est une question d’harmonie. Asus connaît bien son travail.

Le NC10 est une révélation. Son autonomie est bluffante. Et ce n’est pas pour cela qu’il délaisse la compétitivité de ses composants. Joli, agréable à utiliser, il dispose aussi de grandes touches qui facilitent la frappe. C’est le second choix dans les 4 netbooks ici présents.

Grosse chute pour le Wind U100. Bien dans les ventes de netbook, la machine de MSI n’a pas su nous convaincre. Performances trop justes, problème de finition et son désagréable le font chuter à la troisième place malgré sa bonne autonomie.

Le dernier est l’Amilo Mini. Ce portable partait avec un handicap : la taille de son écran. Un 8,9 pouces face à des 10,2 pouces, le pari était osé. C’est le confort d’utilisation qui pêche. Trop épais, un clavier converti à la va-vite et une concurrence rude le font choir au fond du tableau.

Consulter notre guide sur les PC portables