[Test] Wileyfox Swift 2X : faut-il craquer pour le smartphone design à 250 euros ?

4 raisons de craquer (ou pas) pour le Wileyfox Swift 2 X

Encore relativement inconnue face à OnePlus, Honor, Xiaomi ou Wiko, la marque britannique Wileyfox propose cependant, depuis 2015 plusieurs smartphones d’entrée de gamme à des prix pour le moins intéressants. Le dernier d’entre eux, le Swift 2 X, se place clairement en concurrent de Honor ou Xiaomi avec un tarif de seulement 250 euros et des caractéristiques techniques qui donnent plutôt envie. Alors, que vaut-il à l’usage ? Pour le savoir, la rédaction de Tom’s Guide l’a testé pour vous.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs smartphones

Oui pour son design solide

Là où la plupart des smartphones à moins de 250 euros arborent un design en plastique qui ne donne pas vraiment envie, Wileyfox a fait le choix de l’aluminium pour son Swift 2 X. L’appareil est particulièrement agréable à prendre en main et relativement fin, avec une épaisseur de 8,8 mm, contre 8,2 mm pour le Honor 6X ou 9,5 mm pour le Moto G5.

Du côté des finitions, c’est bien simple : tout l’arrière et les contours du Swift 2 X sont en aluminium. Il ne s’agit cependant pas d’un design monobloc et on retrouve bien évidemment les séparations en haut et en bas pour les antennes. Les angles arrondis des rebords du smartphone permettent par ailleurs une bonne prise en main et les quelques boutons, sur la tranche droite du smartphone, sont également en métal et bien intégrés dans le smartphone. En termes de finitions, le smartphone n’a pas grand-chose à envier aux concurrents hauts de gamme.

Outre les touches de volume et de mise sous tension sur la tranche droite, le smartphone est également équipé d’un lecteur d’empreintes digitales à l’arrière, situé sous le capteur photo, comme sur les produits LG, Huawei ou Honor, mais également d’une prise jack 3,5 mm en haut, d’une trappe pour intégrer une carte SD ou deux carte SIM et micro-SIM à gauche, et d’un chargeur USB-C en bas, situé entre les deux haut-parleurs.

Dans l’ensemble, le design du smartphone de Wileyfox inspire clairement confiance, non seulement pour ses matériaux qualitatifs, mais également pour l’intégration du lecteur d’empreinte, plutôt rapide, ou de la prise USB-C, qui permettra une charge efficace ainsi qu’un transfert rapide des données du smartphone vers un PC.

Oui pour son superbe écran

Malgré son tarif de 250 euros, le Wileyfox Swift 2 X embarque un écran en haute définition. Et on ne parle pas là du simple 720p, que trop de constructeurs ont tendance encore à qualifier d’écran HD, mais bel et bien d’une dalle de 1920 pixels par 1080 d’une diagonale de 5,2 pouces. Au total, l’écran affiche donc une résolution de 424 pixels par pouce, largement suffisant pour qu’un œil moyen de fasse pas la distinction entre deux pixels à distance d’usage, soit une vingtaine de centimètres. On notera par ailleurs que la taille de l’écran, de 5,2 pouces, permet une très appréhension du smartphone, utilisable aisément à une seule main, même si l’affichage occupe 71 % de la surface de l’appareil. À titre de comparaison, ce ratio est de 72 % pour le Honor 6X ou de 65 % pour le Moto G5.

Du côté de la colorimétrie, le smartphone de Wileyfox a tendance à bleuir légèrement les couleurs. Revers de la médaille de l’IPS LCD, le contraste est légèrement à la traîne et même avec un écran noir affiché sur votre smartphone, vous parviendrez à émettre de la lumière. Pas toujours idéal pour regarder des vidéos avant de s’endormir.

On notera par ailleurs que si Wileyfox proposait de modifier la température de l’affichage dans une version précédente du système, cette possibilité a été supprimée avec la mise à jour vers Android 7.1 déployée à partir du 11 avril et la disparition de Cyanogen OS. Il reste cependant possible de passer en mode nuit à l’aide d’une option paramétrable dans les menus ou d’un raccourci accessible directement depuis les paramètres rapides. Pour rappel, cet affichage, qui réduit la lumière bleue avant d’aller dormir, n’est toujours pas pris en compte nativement par Google sur les smartphones Nexus. On apprécie donc qu’elle soit intégrée par Wileyfox.

Oui pour son prix abordable

Le Swift 2X est un excellent smartphone, surtout compte tenu de son positionnement tarifaire. Son design comme la fluidité de son système et la très bonne qualité de son écran en font une bonne alternative aux géants des smartphones à bas coûts que sont Wiko, Honor, Xiaomi ou même OnePlus dont les smartphones se vendent une centaine d’euros plus chers.

Bien évidemment, à ce tarif vous ne profiterez pas du meilleur processeur du marché, mais la puissance du smartphone en fait un très bon modèle si vous ne jouez pas à de jeux trop gourmands en ressources graphiques et si l’usage que vous en avez reste la consultation des réseaux sociaux, la prise de photos ou la navigation sur Internet.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones à moins de 200 €

À 250 euros, le smartphone doit cependant encore lutter contre d’autres gros acteurs comme le Honor 6X, mais nul doute que le smartphone de Wileyfox finira par baisser de prix et intégrer rapidement notre classement des meilleurs smartphones à moins de 200 euros. Surtout que, contrairement au smartphone d’Honor, le Swift 2X propose un design complètement en métal, Android 7.1 et une prise USB-C. Seul manque à l’appel un capteur photo de bonne facture comme le propose le Honor 6X avec son double appareil photo.

Oui pour la personnalisation du système

À son lancement, le Swift 2 X de Wileyfox embarquait le système Cyanogen OS, dérivé d’Android. Celui-ci apportait une interface légèrement différente, mais aussi quelques fonctionnalités et applications comme Audio FX, permettant de modifier le son émis par le smartphone.

Cependant, le développement de Cyanogen OS a été arrêté à la fin de l’année dernière par Cyanogen Inc. Wileyfox a donc dû proposer une mise à jour afin que le smartphone reste sécurisé et fonctionnel. Face à la fin de Cyanogen OS, la marque britannique s’est donc portée vers une version plus classique d’Android, en version 7.1.1 début avril.

L’interface est assez proche de celle d’une version standard d’Android comme on peut en trouver sur les appareils Nexus par exemple. C’est notamment le cas dans les raccourcis rapides ou les paramètres, malgré la présence dominante d’une teinte orange. On retrouve cependant quelques marqueurs qu’on l’on pouvait déjà avoir avec la version Cyanogen du smartphone, notamment dans le lanceur d’application, qui les classe par ordre alphabétique, ou dans l’icône pour ouvrir le tiroir d’application, qui reprend le logo de la marque.

Par ailleurs, en glissant son doigt vers la droite depuis l’écran d’accueil, on peut découvrir un écran particulier. Comme Google Now ou HTC Sense, celui-ci permet de retrouver les dernières actualités en une page. Celles-ci sont triées en fonction de vos centres d’intérêt (high-tech, politique, jeux vidéo, sport, etc.) et des médias que vous appréciez. On aurait aimé pouvoir également y retrouver des tweets ou des statuts Facebook, mais cela a au moins le mérite de proposer une mise en page aérée, qui ne propose pas un nouveau contenu toutes les dix secondes.

Enfin, malgré le passage de Cyanogen OS à Android 7.1.1, Wileyfox a également conservé quelques fonctionnalités intéressantes pour personnaliser son smartphone. Il est ainsi possible de régler les couleurs de la LED lorsque le smartphone est à court de batterie ou pour la réception de notifications, mais aussi de paramétrer l’extinction ou l’allumage du smartphone à une heure précise, ou la mise en veille du Swift 2 X en tapant deux fois sur la barre de notification.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire