Accueil » Test » Test Boss Quest : Blackjack et RPG à la sauce années 90

Test Boss Quest : Blackjack et RPG à la sauce années 90

Boss Quest, c’est une éloge aux RPG pixelisés des années 90. Une ode funeste cependant puisque les joueurs devront y redoubler de roublardise pour s’en tirer.

Image 2 : Test Boss Quest : Blackjack et RPG à la sauce années 90
8,5/10
On aime
  • Beaucoup d’interaction entre les joueurs
  • Une mécanique de stop ou encore qui rappelle le blackjack très bien travaillée
  • Un jeu facile à prendre en main et dynamique
On n’aime pas
  • Le hasard des parties peut en rebuter certains
  • Le partie pris graphique peut surprendre à première vue
Âge à partir de 8 ans
Joueurs de 2 à 5
Durée 20 minutes
Auteur Christophe Lauras
Éditeur Débâcle Jeux

Quand vous verrez le visuel de la boîte du jeu de société Boss Quest pour la première fois, vous aurez deux réactions possibles : soit vous avez été biberonné pendant votre adolescence aux vieux RPG pixelisés et vous aurez alors un petit pincement au cœur en repensant à cette belle époque… soit vous n’aimez pas les RPG où êtes nés dans les années 2000 et vous vous direz alors « c’est quoi ce truc ? ». Heureusement « on ne juge pas un livre à sa couverture » et derrière cette boîte aux graphismes si particuliers se cache un vrai bon jeu encore méconnu.

Image 3 : Test Boss Quest : Blackjack et RPG à la sauce années 90
Boss Quest – Crédit : Débâcle Jeux

Sauvez la princesse (ou le prince) !

Boss Quest est autant un hommage qu’une parodie des vieux jeux au format RPG qui pullulaient dans les années 90 et le début des années 2000… Mais si, vous savez ! Ces jeux où l’on prenait toujours en main un héros qui devait battre différents boss jusqu’à parvenir à sauver la princesse !

Eh bien c’est exactement ce que vous devrez faire dans Boss Quest ! Vous incarnez une bande d’aventuriers s’affrontant pour réussir à battre les boss des différents donjons afin de sauver la princesse (coucou Zelda !)… ou le prince du coup, au choix ! On est en 2020, fini les clichés et place à la parité !

5 jeux de société à jouer en solo pour s’occuper pendant le confinement

Image 4 : Test Boss Quest : Blackjack et RPG à la sauce années 90
De nombreux Boss à affronter – Crédit : Débâcle Jeux

Pour battre les différents boss, vous devrez d’abord aller chez l’armurier pour vous équiper, puis chez le sorcier pour booster vos compétences ou diminuer celles de vos adversaires. Vraiment comme dans un RPG quoi !

Le blackjack réinventé !

Là où Boss Quest sort du lot, c’est par sa capacité à avoir remis au goût du jour la mécanique du blackjack (« stop ou encore »), pour qu’elle colle parfaitement au thème du jeu, en offrant des parties dynamiques et pleines de rebondissement.

Les différents boss ont en effet une valeur qui leur est attribuée (comme la banque au blackjack) et le héros qui parviendra à être le plus proche de cette valeur remportera le combat contre celui-ci.

Pour s’approcher de cette valeur, comme expliqué précédemment les aventuriers s’équipent à l’armurerie… ce qui consiste à piocher des cartes à la manière du blackjack ; on récupère au choix entre 1 et 3 cartes par passage à l’armurerie. Ces cartes sont en réalité des équipements avec une valeur d’attaque, que l’on additionne pour connaître notre puissance totale.

Les meilleurs jeux de société pas chers à jouer à plusieurs

Image 5 : Test Boss Quest : Blackjack et RPG à la sauce années 90
Cartes d’équipement – Crédit : Galaxie Média

Pour pimenter le jeu, les joueurs devront rendre visibles toutes leurs cartes équipements aux autres joueurs… sauf une. Permettant d’estimer la puissance de chacun de nos adversaires, sans jamais pouvoir en être sûr non plus.

Ensuite, dès qu’un joueur pense avoir la puissance nécessaire pour combattre le boss, il peut se rendre chez le sorcier pour un ultime renforcement magique.

Mauvais tour et coup du sort !

L’arrivée chez le magicien déclenche la partie vicieuse et stratégique du jeu. Vous pourrez ici choisir entre un certains nombre de sorts qui auront des impacts différents sur la partie : augmenter votre puissance d’attaque, diminuer la puissance du boss, empêcher un équipement spécifique de pouvoir gagner ce tour-ci, décider que pour cette partie c’est le deuxième plus proche de boss qui l’emportera… Bref, de quoi créer de gros retournements de situation et perturber les stratégies de vos camarades de jeu !

C’est surtout une manière très intelligente et très appropriée d’ajouter subtilement de la stratégie dans un jeu aussi aléatoire que le blackjack (si on ne compte pas les cartes).

Image 6 : Test Boss Quest : Blackjack et RPG à la sauce années 90
Le magicien peut retourner la partie – Crédit : Débâcle Jeux

Pour finir la partie, une fois tous les héros équipés et arrivés chez le sorcier, on fait le décompte des points de tout le monde et on applique les règles spécifiques liées aux sorts lancés pour découvrir qui remporte la manche.

Le héros qui se rapproche le plus de la puissance du boss remporte une clef, ceux qui auront dépassé perdront un cœur (chaque joueur en a 3 au total) et pour le autres il ne se passera rien.

Et vous pourrez joyeusement enchaîner les manches jusqu’à ce qu’un héros accumule 5 clés de donjon et remporte la partie, ou qu’un joueur perde ses 3 cœurs (dans ce cas le joueur avec le plus de clés à l’instant T remporte la victoire).

On se fait un petit donjon ?

Vous l’aurez compris, les graphismes du jeu pourraient freiner certains à l’ouverture de la boîte… Mais cela sera vite oublié tellement le jeu est bon et dynamique.

On explique comment jouer en quelques minutes (tout le monde connaît le principe du blackjack), on fait une première manche un peu hésitante le temps de comprendre la puissance des équipements et l’impact que les sorts peuvent avoir sur la partie… et on se surprend derrière à enchaîner les manches !

C’est fluide et c’est dynamique ! Il y a beaucoup de hasard mais aussi beaucoup de tactique et stratégie grâce aux sorts, voire même du bluff quand les autres joueurs essayeront de vous soutirer des informations sur la puissance de votre équipement caché.

Alors c’est sûr, il ne s’agit pas d’un jeu dans lequel vous pourrez sur-optimiser votre jeu et à éviter donc si vous ne supportez pas les jeux avec du hasard dedans… mais vous adorerez si vous cherchez un bon jeu d’ambiance original, avec de l’interaction entre les joueurs et dans un thème lié au monde du jeu vidéo.