Comment choisir une TV pour jouer ?

Un de nos lecteurs, namaste2u, a mieux reformulé cette question, demandant « de quelles caractéristiques mon téléviseur a-t-il besoin pour être utilisé comme un moniteur ? »

Tout d’abord, vous pouvez utiliser presque n’importe quel téléviseur comme moniteur de jeu, à condition qu’il dispose des bonnes entrées pour y raccorder votre machine. Cependant, la présence d’un port HDMI ne signifie pas que vous pouvez vous ruer sur n’importe quel téléviseur. Alors que les TV présentent de nombreux avantages que les moniteurs pour un usage cinéphile, ce n’est pas sans raison que la plupart des joueurs préfèrent un affichage plus petit, mais taillé pour le gaming.

Cependant, difficile de ne pas reconnaître le confort de jeu, une fois affalé dans un canapé faisant face à un 55 ou un 65 pouces !

>>> Portables gamer : le grand guide d'achat par gammes et marques

Pourquoi préférer un téléviseur ?

La bonne nouvelle est que si l’on veut connecter un PC à un téléviseur, presque tous les modèles modernes fonctionneront. Un téléviseur, qu’il soit HD-ready, Full HD ou Ultra HD, aura certainement un port HDMI, de même que toute carte graphique de moins de 10 ans. Cela signifie que pour connecter un PC à un téléviseur, il suffit d’avoir un câble HDMI. Mais il est aussi possible que ledit téléviseur soit pourvu d’une entrée VGA ou DVI, auquel cas, il est possible d’utiliser ce port pour y raccorder son PC. Seul bémol, il faudra alors utiliser une connexion audio séparée, ces deux connectiques ne transportant que la vidéo et non le son.

Il y a plusieurs raisons d’utiliser un téléviseur plutôt qu’un moniteur traditionnel. La principale est la taille. Les téléviseurs sont généralement plus larges que les écrans de PC. Considérant le choix entre jouer à The Witcher 3 sur un écran de 20 pouces ou s’affaler sur son canapé pour vivre son aventure sur un 55 pouces, il n’est pas difficile de voir pourquoi certains utilisateurs optent pour ce dernier.

En seconde raison, on peut invoquer l’amélioration de l’agencement d’un univers PC relié à un téléviseur. Il y a encore quelques années, il fallait faire passer des câbles partout entre le téléviseur et le PC, le PC et la souris, le clavier, le casque, etc. Désormais, tous ces périphériques existent en sans-fil, offrant au PC l’avantage épuré de la console, surtout si l’on joue plutôt à la manette. Même Steam a adapté son interface à une utilisation au pad.

>>> Comparatif TV 2018 : Ultra HD (4K), Led, Oled ? Comment choisir ?

Pourquoi s’en tenir au moniteur ?

D’un autre côté, les téléviseurs ne remplacement pas parfaitement les moniteurs classiques.Si tel était le cas, on aurait constaté une baisse des ventes et des innovations dans ce domaine, ce qui n’est pas le cas, loin de là.

Le premier problème rencontré avec un TV est le retard à l’affichage (input lag), ce temps de latence qui sépare la commande envoyée par le joueur et son exécution à l’écran. Certes, ce retard se mesure en millisecondes et ne fait donc pas de différence dans les jeux solo. En revanche, si vous essayez de « masteriser » Overwatch ou d’autres titres multijoueurs, une fraction de seconde peut faire la différence entre une victoire et une défaite. Les moniteurs taillés pour le jeu, eux, disposent de plus en plus de technologies pour réduire cet input lag. Deux systèmes s’affrontent : G-Sync chez Nvidia et FreeSync chez AMD, le premier étant plus abouti, selon nos confrères de Tom’s Hardware.

>>> Vidéo : G-Sync vs FreeSync, le test ultime de l'input lag

Il y a également la question des ports. Comme indiqué ci-dessus, vous pouvez connecter votre PC au téléviseur - et même jouer en Ultra HD - avec un câble HDMI standard. Mais les ports HDMI ne sont pas le summum de la fidélité audiovisuelle. La plupart des moniteurs de jeu acceptent désormais du DisplayPort, une connectique qui offre un affichage beaucoup plus rapide et plus fiable. Côté TV, même des modèles haut de gamme ne sont pas équipés de DisplayPort.

Si votre ordinateur est plus taillé pour du jeu en Full HD qu’en QHD ou UDH, un téléviseur de grande taille peut également faire plus de mal que de bien. En 1080p, les jeux apparaissent naturellement mieux sur une diagonale de 30 pouces ou moins. Sur une dalle plus importante, il faudra prendre du recul pour ne pas distinguer les pixels ou avoir une image nette. On pourra rétorquer que les consoles actuelles affichent en 1080p (exceptées les Xbox One X et PS4 Pro), mais elles disposent d’un matériel plus limité qu’un PC de jeu de milieu de gamme, de quoi espérer une meilleure expérience avec une telle machine.

>>> Guide d'achat : quel écran PC choisir ?

Quelles sont les caractéristiques d’un téléviseur de jeu ?

Si vous souhaitez toujours vous orienter vers un téléviseur, il convient de commencer vos recherches en consultant un site comme DisplayLag.com, lequel mesure la vitesse à laquelle les téléviseurs modernes reçoivent le signal d’un périphérique en entrée.

Comme précisé plus haut, la principale raison pour laquelle les téléviseurs ne sont pas de bons moniteurs de jeu est le retard le temps de réponse, ou retard à l’affichage. Certains modèles ont des modes d’étalonnage pour atténuer cette lacune, ce sont eux qu’il faut convoiter.

Côté définition, autant viser de l’Ultra HD directement. Les modèles Full HD ne courent plus les rues ou sont en fin de vie. Même si votre PC n’est pas suffisamment performant pour afficher dans cette définition, le processeur du TV fera son travail et upscalera l’image Full HD en Ultra HD. Dans la plupart des cas, le résultat est probant. Cependant, c’est une donnée à vérifier dans les tests parus.

Au-delà de ça, les caractéristiques à rechercher sont des attentes standards comme la qualité de l’image, le système d’exploitation (Android TV, etc.) ou encore les haut-parleurs. Pour cela, on vous engage à visiter notre guide TV et ses sélections détaillées.

À l’heure actuelle, même un très bon téléviseur ne peut remplacer les performances d’un moniteur de jeu, mais il est possible de trouver des moniteurs de grande taille. On en veut pour exemple le dernier-né de chez Philips : le Momentum 436M6VBPAB. Fort d’une diagonale de 43 pouces, il est Ultra HD, HDR et FreeSync. Un trio gagnant pour bénéficier d’une expérience de jeu ultime sur grand écran. Seul bémol, son prix : près de 900 €.

>>> Test : le premier écran 43 pouces 4K HDR FreeSync pour consoles


Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire