Accueil » Actualité » Star Wars : Taika Waititi ne fera pas la même erreur que Disney dans son film

Star Wars : Taika Waititi ne fera pas la même erreur que Disney dans son film

En jachère, le film Star Wars de Taika Waititi reste pour le moment très mystérieux. Au détour d’une interview, le réalisateur vient de confirmer qu’il sera totalement indépendant. De quoi repartir sur de bonnes bases sans se noyer dans l’héritage pesant de la saga Skywalker.

Image 1 : Star Wars : Taika Waititi ne fera pas la même erreur que Disney dans son film
Star Wars – Crédit : Lucasfim

Taika Waititi compte bel et bien nous étonner avec son film Star Wars. Pour ce faire, il n’hésitera pas à se détacher totalement de la saga Skywalker en donnant vie à un scénario déconnecté. Interrogé par Games Radar sur son approche, il asure vouloir « prendre quelque chose de nouveau, créer de nouveaux personnages et élargir l’univers ».

Et d’expliquer qu’il n’apportera pas de valeur ajoutée en pondant un film truffé de références à la saga précédente. « Je ne pense pas que je sois utile dans l’univers Star Wars en faisant un film où tout le monde se dit : ‘Oh super, ce sont les plans du Millennium Falcon, ah c’est la grand-mère de Chewbacca' ». Auprès de Screen Rant, il précise toutefois qu’il « veut s’assurer que cela ressemble bien à un film Star Wars ».

Star Wars : trop de fan-service tue le fan-service

C’est justement ce qui a manqué à Disney au cours de la dernière décennie : pondre un contenu qui exploite la franchise à travers son ton, ses visuels et ses thèmes. Et non pas par l’entremise de personnages, de biais narratifs et de planètes identiques. Si tout n’est évidemment pas à jeter (loin de là) dans la dernière trilogie, celle-ci est enchaînée à la saga Skywalker. Et ce tant au niveau de la trame principale (les résistants contre les méchants, la formation d’un apprenti Jedi) que des personnages (même si de nouveaux protagonistes sont de la partie).

En l’occurrence, faire revenir Palpatine, que l’on croyait vaincu par Vador, était loin d’être l’idée la plus lumineuse… Au niveau des séries, Le Livre de Boba Fett a peu convaincu, courant après le fan-service au détriment parfois du scénario. C’est comme si la série tentait de faire oublier ses errances en incorporant des clins d’œil à foison. Un écueil dans lequel tombe moins la série Obi-Wan Kenobi malgré ses références en pagaille. Il faut dire que ses enjeux scénaristiques sont plus solides (sauvetage de Leia, renaissance d’Obi-Wan).

Star Wars : faire de l’inédit en gardant l’essence

On notera d’ailleurs que les contenus Star Wars qui ont le mieux fonctionné brossent des histoires inédites, à l’instar de la quête de Mando et Grogu dans The Mandalorian ou de Rogue One. On peut également citer l’excellent ouvrage La lumière des Jedi de Charles Soule. Celui-ci se déroule à la période de La Haute République et nous emmène dans une intrigue passionnante avec des antagonistes sans foi ni loi, une manière d’exploiter la Force jusqu’alors jamais vue et des « sentiers » dans l’hyperespace.

Ainsi, on ne peut que saluer le fait que le film Star Wars de Taika Waititi ne soit pas connecté aux autres même si cela n’est évidemment pas gage de qualité. Nous disposerons au moins d’un contenu qui ne tentera pas d’établir des passerelles dénuées d’intérêt avec ses prédécesseurs.

Source : Games Radar