Les technologies TV en détails

La taille, ça compte

La taille moyenne des téléviseurs vendus ne cesse d’augmenter. Après 37 pouces en 2012, on est passé en 2013 à 39 pouces. Certes, cela peut paraître petit, mais cette donnée reflète la masse des téléviseurs installés dans les foyers, confondant modèles principaux et secondaires.

Lorsque l’on souhaite acquérir un téléviseur, c’est la question qui se pose de prime abord. On ne pense pas à la qualité, ni à la 3D et encore moins au son. Ce qui importe, c’est la longueur de la diagonale dudit écran plat. Mais peut-on craquer pour un 60 pouces dans n’importe quelles conditions ? En réalité, non. La taille du portefeuille ne détermine pas à lui seul la taille du téléviseur.

La règle de la distance de visionnage

Pour profiter pleinement de son affichage, il faut que l’utilisateur puisse se placer à une distance minimale de l’écran. Celle-ci est fonction de la définition de la dalle. Ainsi, considérant le marché actuel, on peut distinguer quatre cas de figure :

  • Ultra HD (3840 x 2160) : 1 à 1,5 fois la diagonale de l’écran ;
  • Full HD (1920 x 1080) : 2,5 à 3 fois la diagonale de l'écran ;
  • HD Ready (1366 x 768) : 4 à 6 fois la diagonale de l'écran ;
  • Résolution standard (720 x 576) : 5 à 7 fois la diagonale de l'écran.

Cette règle d’or a pour objectif de permettre à l’utilisateur de profiter au maximum de la qualité d’affichage de son téléviseur. S’il s’en rapproche trop, il risque de percevoir la pixellisation de l’image et donc d’abîmer son expérience. L’inverse est également envisageable. Trop éloigné, il ne profitera plus pleinement de la diagonale qui lui est offerte.

Il existe d’autres astuces pour parfaire le choix de la taille du téléviseur. Puisqu’en magasin les modèles paraissent tous plus petits qu’en réalité, à cause des pièces surdimensionnées dans lesquels ils sont exposés, et qu’il est impossible de faire un test à domicile en empruntant un téléviseur, plusieurs fabricants ont publié des applications dédiées pour aider les consommateurs.

Des applications pour choisir sa diagonale

Disponibles sur l’AppStore d’Apple ou encore le Google Play, elles permettent de déterminer visuellement quelle est la meilleure diagonale pour son intérieur. Avec celle de Sharp, à l’aide de l’impression d’un code visuel et d’un smartphone ou tablette, on a un aperçu en réalité augmentée de ce que donnerait un téléviseur de 40, 50, 60 voire même 90 pouces, chez soi. Cette idée brillante a été suivie par Samsung, Philips ou encore Sony. Bien entendu, si ce n’est pour un modèle en particulier, il est possible d’utiliser l’une ou l’autre de ces applications en tenant simplement compte de la taille présentée.


Comme on peut le voir, plus la définition est élevée et plus la proximité avec le téléviseur peut être élevée. C’est toute la magie des pixels et de l’important choix de la définition surtout en cette période bouleversée par l’arrivée de l’Ultra HD.

Si la taille moyenne est désormais de 39 pouces, les ventes s’étalent de 15 pouces à 90 pouces en France, le plus grand modèle étant un Sharp à Led de 90 pouces affiché à plus de 12 000 euros. Il ne restera pas longtemps le plus grand téléviseur commercialisé. Samsung a en effet annoncé récemment le lancement prochain en Europe de son S9 Ultra HD dans sa version 110 pouces. Aux États-Unis, il est dores et déjà disponible contre 150 000 dollars.

Bilan : la taille d’un téléviseur doit être choisie en fonction de sa définition et donc du recul que l’on doit avoir dans la pièce dans laquelle il doit être installé. L’idéal est encore de simuler son installation via une des applications en réalité augmentée proposées par certains constructeurs.
Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire