Accueil » Actualité » COVID-19 : Que pense la presse de Songbird, le film catastrophe produit par Michael Bay ?

COVID-19 : Que pense la presse de Songbird, le film catastrophe produit par Michael Bay ?

Michael Bay produit un film catastrophe au sujet sensible : le COVID-19. Dans Songbird, le monde est confiné depuis des années et le virus a muté en COVID-23. Mais que pense la presse du long-métrage polémique ?

Image 1 : COVID-19 : Que pense la presse de Songbird, le film catastrophe produit par Michael Bay ?
Songbird n’a pas vraiment convaincu la presse – Crédit : STXfilms

Alors que nos cinémas sont inondés de blockbusters Disney, entre Star Wars avec sa nouvelle trilogie repoussée pour cause de pandémie, ou encore le MCU avec un retard pour Black Widow, d’autres studios prennent un chemin différent. Michael Bay, que l’on ne présente plus, a fièrement annoncé sa nouvelle production appelée Songbirds. Un long-métrage, disons-le, anxiogène alors que le COVID-19 frappe le monde, alors que la FNA a dévoilé le nombre de vaccinations nécessaires. Car dans Songbird, le monde est confiné depuis des années, alors que le virus a muté. Un scénario catastrophe mettant en scène un livreur, immunisé contre la maladie, qui fait le pont entre deux parties de Los Angeles. L’une contaminée, l’autre épargnée. Le film a été tourné en ville pendant le confinement. Mais que pense la presse de Songbird et son synopsis si particulier ?

Songbird divise la presse anglophone

Il fallait s’y attendre : le long-métrage sur le COVID-19 n’a pas vraiment plu à la presse. Dans Songbird, le virus est présent depuis des années, à des années lumières de la vaccination pour février 2021 annoncée par un certain Bill Gates. Michael Reyes de CinemaBlend a plutôt bien reçu le film, dans une certaine mesure.

La livraison brutale de son message n’est pas grossier, mais il oublie d’être intéressant.

Du côté de The Wrap, on se montre beaucoup plus mesuré quant à Songbird. Si le journaliste salue le postulat de départ, le résultat ne semble pas l’avoir convaincu.

Il n’est pas forcément faux d’utiliser la tragédie actuelle comme point de départ d’un film de genre. Mais tout réalisateur qui se lance dans l’aventure ferait mieux de créer quelque chose d’assez intéressant pour le justifier.

Du côté de THR, c’est malheureusement le même constat pour la dernière production de Michael Bay.

Malgré le drame et les enjeux, aucun moment n’est convaincant, et certaines caractérisations, notamment celui du méchant, sont si absurdes qu’il est difficile de ne pas voir le film comme une parodie.

Quant à Polygon, le journaliste n’est pas tendre avec Songbird, qu’il accuse d’être totalement creux.

Beaucoup de ceux qui ont vu la bande-annonce redoutaient une grande déclaration politique. Mais au lieu de ça, le film livre une confusion idéologique (…) faisant peur à propos du camp de la quarantaine, tout en approuvant que des drones peuvent tuer des gens.

On pouvait s’en douter : Songbird est loin d’être une réussite. Michael Bay n’est pas le roi de la subtilité et lui confier la production d’un long-métrage parlant d’une pandémie actuelle n’a pas offert un bon résultat.

Mais pour se forger son propre avis, Songbird sort sur nos écrans en 2021, sans date précise.

Crédit : CinemaBlend