Accueil » Test » Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises

Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises

Nous avons testé le Redmi Note 6 Pro, le smartphone à moins de 200 € de Xiaomi.

Image 2 : Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises
8,5/10

Redmi Note 6 Pro

179,98€ > Amazon
On aime
  • Le prix canon
  • L’autonomie
  • Les photos en plein jour
On n’aime pas
  • Le design un peu moyen
  • L'absence d'USB-C
Verdict :

On pourra bien évidemment reprocher au Redmi Note 6 Pro l’absence d’USB-C, de NFC ou de module de reconnaissance faciale destinée à déverrouiller l’appareil… Mais à ce prix, on a quand même droit à un smartphone qui offre de belles photos en pleine lumière, qui tient presque deux jours sans être rechargé et qui profite d’un CPU qui tient la route. Xiaomi signe ici un très bon téléphone à moins de 200 €, lequel représente finalement la référence ultime dans cette gamme de prix.

plus

Bien que sorti en fin d’année dernière en France, nous n’avions pas encore eu l’occasion de tester pleinement le Redmi Note 6 Pro de Xiaomi, faute de temps. Profitant d’une brève accalmie avant la déferlante de smartphones du MWC, nous avons enfin pu le mettre à l’épreuve.
Avant tout de chose, rappelons que le Redmi Note 6 Pro est un appareil équipé d’un Snapdragon 636, de 3 ou 4 Go de RAM et de 32 ou 64 Go d’espace. Malgré un tarif très faible, l’appareil profite malgré tout d’un double capteur dorsal de 12 + 5 MP, et d’un autre en frontal de 20 + 2 MP. Il bénéficie également d’une batterie de 4000 mAh, ce qui le place d’entrée de jeu parmi les smartphones les plus autonomes, en théorie du moins.

Image 3 : Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises

1 – Un timide oui pour le design

Le Redmi Note 6 Pro se présente sous la forme d’un smartphone de 6,26″ équipé d’une large encore en façade, laquelle peut être masquée à volonté via les paramètres de l’appareil. Si l’écran du smartphone appareil est un peu trop protubérant en épaisseur (comprenez par là qu’il y a un petit « décroché » entre la coque et son écran), cela ne gêne en rien sa manipulation, dès lors que tous ses angles sont arrondis. Le dos mat de l’appareil est très classique, sans fioriture et sans élément tape à l’œil comme sur un Honor 8X. C’est sobre, discret et peut-être insipide, jugeront certains. Le double capteur photo arrière est lui aussi assez saillant, ce qui empêche d’utiliser correctement l’appareil à plat sur une table, notamment quand il s’agit d’atteindre la partie basse de l’écran.

Image 4 : Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises

En définitive, Xiaomi n’a pas fait d’effort démesuré dans la conception de son appareil. Une politique habituelle chez le fabricant, à l’instar du Pocophone F1. On regrettera par ailleurs que, côté connectique, le constructeur ne propose pas de connectique en USB-C sur ce modèle, même si le prix plancher de l’appareil peut aisément expliquer ce choix. En conséquence, on conserve une prise Jack 3,5 mm pour l’audio, ce qui reste une bonne chose quand on est adepte des casques filaires.

2 – Oui pour les performances globales de l’appareil

Côté processeur, on trouve un Snapdragon 636, le même CPU que l’on trouve sur le Nokia 7.1, le Lenovo Z5… ou même le très récent Moto G7 Plus, que nous avons testé il y a quelques jours seulement !

La version que nous avons reçue pour nos tests se voit équipée de 64 Go d’espace et de 4 Go de RAM. Est-ce suffisant pour une utilisation standard d’un smartphone de nos jours ? La réponse est bien entendu positive. L’appareil répond convenablement dès lors qu’il s’agit de lancer simultanément plusieurs applications, de surfer sur la Toile en ouvrant une demi douzaine de pages Web, de streamer de la vidéo HD, etc. À ce titre, remarquez néanmoins que l’appareil se cantonne à du 960 x 540 sur Netflix, comme c’est le cas sur tous les autres modèles de la marque. Le smartphone est pourtant bien capable de monter jusqu’en 2280 x 1080, mais impossible de visionner une vidéo en HD sur le célèbre service de streaming, la faute à l’incapacité de gérer les DRM Widevine L3.

Image 5 : Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises

Si vous êtes joueur, vous ne devriez pas non plus rencontrer de grosses pertes de frames dans les titres les plus communs du Play Store. Même les jeux partiellement ou totalement en 3D s’affichent à plein régime, et il faut vraiment être un joueur hyper exigeant pour remarque quelques rares saccades dans les FPS et les Fortnite-like du moment.

Mais c’est surtout en termes d’autonomie que le Redmi Note 6 Pro nous a agréablement conquis, l’appareil étant capable de tenir un peu moins de deux jours en situation classique (Web, GPS, streaming audio et vidéo, téléphonie…). On est un peu en dessous des performances d’un Pocophone F1, mais l’appareil se situe malgré tout dans la moyenne haute.

Geekbench 4 Multicore3DMark Slingshot Extreme
Xiaomi Redmi Note 6 Pro (Snapdragon 636)4953951
Moto G7 Plus (Snapdragon 636)4933946
Xiaomi Mi A2 (Snapdragon 660)46091275
Nokia 8.1 (Snapdragon 710)59091835
Pocophone F1 (Snadragon 845)90334000
Honor 8X (Kirin 710)5645956

3 – Oui pour la photo

L’appareil étant commercialisé à un prix relativement bas, on pouvait s’attendre à un double capteur photo arrière de piètre qualité. Et pourtant, là encore, il y a encore de quoi se montrer agréablement étonné. Les clichés réalisés en plein jour sont parfaitement de bonne qualité, le niveau de couleur étant correctement étalonné et les détails bien restituées.

Image 6 : Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises

Comme il fallait s’y préparer, c’est en basse lumière que le Redmi Note 6 Pro montre quelques signes de faiblesse. L’image est bruitée (le ciel, notamment) et les zones sombres ont tendance à virer au noir total. Mais il est évident que dans cette gamme de prix, on ne pouvait résolument pas attendre un résultat à la hauteur d’un OnePlus 6T ou d’un Huawei Mate20.

Image 7 : Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises

4 – Bof pour l’environnement

En guise de système d’exploitation, on trouve la version 8.1.0 d’Android. Point d’Android Pie à l’horizon, il faudra se contenter de l’ancienne édition de l’OS. Dommage que Xiaomi n’ait pas pensé à mettre à jour le système d’exploitation de Google.

La surcouche correspond quant à elle à la version 10.2 de MIUI, qui s’améliore de mise à jour en mise à jour… Mais qui reste malgré tout un peu lourde dans sa gestion et qui n’apporte pas vraiment de nouvelles fonctionnalités indispensables.

Image 8 : Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises

5 – Un très grand oui pour le prix

L’appareil existe en différents coloris : Noir, Bleu, Or rose et Rouge. Notez cependant que cette dernière ne semble pas disponible en France et qu’il vous faudra passer par le canal de l’import pour vous la procurer. Xiaomi a pris pour habitude de proposer des smartphones performants à prix cassés, et le fabricant ne déroge pas à la règle. L’édition en 3Go/32 Go est officiellement commercialisée 199,90 € sur le site de Xiaomi, mais on la trouve pour 20 € de moins sur Amazon. La version en 4Go/64 Go est quant à elle vendue normalement 249,90 €, mais là encore, il est possible de la dénicher sans difficulté pour un prix nettement inférieur. Elle s’affiche en effet à 196 €, toujours sur Amazon, ce qui fait de l’appareil l’une des meilleures affaires du moment. Bref, si vous ne souhaitez pas dépenser plus de 200 € dans votre téléphone, le Redmi Note 6 Pro est une option à envisager sérieusement. Un appareil de 6,26″ équipé d’un Snapdragon 636, de 4 Go de RAM et de 64 Go à moins de 200 €, c’est une aubaine, sans flagornerie aucune à l’égard de Xiaomi.

Image 9 : Redmi Note 6 Pro : un smartphone pas cher qui réserve de bonnes surprises