Accueil » Test » Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

Image 2 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique
8/10

Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi

On aime
  • Les rebondissements du scénario
  • Les nouveaux et les anciens personnages
  • Les nombreux combats
On n’aime pas
  • Le film prend son temps pour se mettre en place
  • Quelques blagues un peu maladroites
Verdict :

Une intrigue rondement menée, des acteurs impeccables, des effets spéciaux maîtrisés au centième de millimètre près, une nouvelle saga qui s’installe enfin… Voilà une excellente surprise que ce film auquel on ne croyait plus vraiment. Au risque de s’attirer les foudres des fans purs et durs de la trilogie originelle, reconnaissons que Les Derniers Jedi est probablement l’un des trois meilleurs films de toute la saga Star Wars.

plus

Image 3 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

Le pitch : mené d’une main de fer par le terrible Snoke et son « apprenti » Kylo Ren, le Premier Ordre continue à étendre son emprise sur la galaxie en éradiquant les derniers bastions de la Résistance. Celle-ci doit faire face à une attaque qui pourrait bien s’avérer fatidique si ses membres les plus héroïques ne trouvent pas une solution dans les prochaines heures. De son côté, la jeune Rey a retrouvé Luke Skywalker sur une planète isolée, et essaie de le rallier à sa cause. Mais le Maître Jedi ne l’entend pas de cette oreille et refuse de prendre Rey sous son aile et de l’initier à la Force

>> Star Wars : 20 idées cadeaux pour les vrais fans (et 5 pour les haters)

6 raisons d’aller voir (ou pas) Star Wars Les Derniers JediImage 4 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

1 – Oui, parce que le scénario est intelligent et ses enjeux bien amenés

Rassurez-vous, il n’y a aucun spoiler dans ce qui va suivre. En visionnant les premières minutes de cet opus, on pourrait craindre un vulgaire copier-coller de la trilogie originelle, comme l’a fait Le Réveil de la Force deux ans plus tôt en calquant son scénario sur La Guerre des Étoiles. Pas cette fois : Les Derniers Jedi est un film bien pensé, avec ses personnages au caractère bien trempé, ses trahisons, ses combats stratégiques et son scénario aux retournements de situation plutôt inattendus. Et il est drôle aussi, sans pour autant faire tomber ses protagonistes dans le ridicule. En clair, on est surpris de bout en bout, le film mélangeant habillement grosses scènes d’action (ça reste un Star Wars) et séquences plus profondes durant lesquelles les personnages s’interrogent sur leur passé, sur la meilleure stratégie à mener face au Premier Ordre, etc. Et la fin est probablement le meilleur moment, celui que l’on ne voit pas venir et qui réservera des centaines d’heures de discussions aux plus fans, c’est certain.Image 5 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

2 – Oui, parce que ses anciens protagonistes servent enfin à quelque chose

Si l’on pouvait déplorer les rôles mineurs joués par Han Solo et Leia Organa dans Le Réveil de la Force, voilà que cet Épisode VIII change totalement la donne. Les vieux de la vielle que sont Leia, Luke, et dans une moindre mesure Chewbacca, sont encore là et ils tiennent à le prouver. Ils sont essentiels au bon déroulé de l’histoire et leurs interprètes n’ont rien perdu de leur superbe, à commencer par Mark Hamill, qui campe un parfait Maître Jedi obtus et désabusé, et beaucoup moins sympathique qu’un Obi Wan Kenobi dans L’Épisode IV. Bref,  Luke a gagné en épaisseur. Leia aussi a gagné en consistance depuis Le Réveil de la Force et son rôle en tant que Générale au sein de la Résistance prend vraiment toute son ampleur. On craignait que la mort de l’actrice Carrie Fisher l’an dernier diminue considérablement son importance dans la nouvelle trilogie, mais il n’en est rien. Et même la réapparition totalement inattendue d’une tête bien connue (on ne peut pas vous dire qui sans vous spoiler) trouve tout son sens. Ressortir des cartons d’anciens personnages n’est pas prétexte cette fois à faire de l’audience et à contenter les fans de la trilogie originelle. Le film se révèle bien plus intelligent et pensé sur le long terme que le précédent épisode.Image 6 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

3 – Oui, parce que les petits nouveaux sont aussi très bons

Un goût d’inachevé nous était resté dans la bouche avec l’Épisode VII et ses nouveaux protagonistes que sont Rey, Finn, Poe et Kylo Ren. Tous ces personnages à peine survolés, au passé inconnu et finalement peu convaincants dans leur prestation nous avaient déçus. Bonne nouvelle : ils crèvent littéralement l’écran à tour de rôle et gagnent 100% de notre capital sympathie. Même Kylo Ren, le faux méchant de l’épisode précédent, s’en sort très bien et devient enfin un protagoniste que l’on adore détester. Mention spéciale aussi à la résistante Rose Tico (une petite nouvelle, vous ne l’avez pas encore vue dans Le Réveil de la Force) : l’actrice Kelly Marie Tran interprète avec conviction un personnage initialement sur la réserve, mais qui devient rapidement l’un des piliers de la Résistance et l’une des rebelles les plus badass de la saga. Même chose pour la vice-amirale Holdo (intepretée par Laura Dern, l’héroïne de Jurassic Park), qui se révèle un personnage attachant et passionnant. Chacun trouve sa place dans ce film, pas un cheveu ne dépasse et le spectateur peut suivre avec délectation les péripéties de ces résistants sans se moquer (ou se contreficher ?) de leur sort.Image 7 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

4 – Oui, parce que les fans de batailles spatiales vont prendre leur pied

Disney et Lucasfilm n’ont pas lésiné sur les moyens en produisant ce nouvel opus, et ils aiment à nous le rappeler. Et le résultat est tout bonnement grandiose, surtout grâce aux nombreuses scènes de combats spatiaux qui surgissent tout au long du film. On en prend plein les mirettes et quand on croit qu’il n’y en a plus, il y en a encore. Mais toutes ces scènes ne sont pas là juste pour épater la galerie : elles trouvent une réelle place dans le film.Image 8 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

>> Star Wars : en bref, les épisodes I à VII

5 – Oui et non, car la première partie du film est un peu longue à se mettre en place

Préparez-vous, car le film dure quand même 2h30. Certains trouveront la première partie du film un peu longue, et il convient de s’accrocher, car certaines séquences sont un peu longuettes. Mais elles trouvent en réalité une explication dans la seconde moitié du film. Il convient donc de prendre son mal en patience, faute de quoi on risque d’être déçu : ne partez pas en pleine séance, il ne s’agit pas d’un remake et le film est bien moins manichéen que ses premières images ne le laissent penser.Image 9 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique

6 – Oui, parce qu’il s’agit d’un très bon épisode et qu’on a hâte de voir la suite

Au final, l‘épisode sorti il y a deux ans n’était finalement qu’un prélude, une sorte de court-métrage dispensable ou à visionner un dimanche soir après un week-end bien arrosé. En revanche, l’Épisode VIII remet le train Star Wars sur les rails. On se replonge avec délectation dans la saga et on se prend à remercier Disney d’avoir racheté Lucasfilm en 2012 (sacrilège !) pour relancer la saga au cinéma. Sans égaler totalement Rogue One, qui reste le meilleur de la licence de tous ceux sortis ces vingt dernières années, Les Derniers Jedi est un très bon film qui relance la machine et qui donne envie d’en voir plus. Vivement 2020 pour le dernier volet !Image 10 : Star Wars Les Derniers Jedi : la Geek Critique