Accueil » Test » Test Acer Predator Helios 300 : un notebook avec une GTX 1660 Ti pour jouer en 144 Hz ?

Test Acer Predator Helios 300 : un notebook avec une GTX 1660 Ti pour jouer en 144 Hz ?

Placé sous les Helios 500 et 700 dans le catalogue d’Acer, le Predator Helios 300 vise le marché des notebook gaming « mainstream ». Le modèle que nous avons testé est pourtant équipé d’une dalle 144 Hz : la GeForce GTX 1660 Ti sera-t-elle à la hauteur ?


7/10

Image 1 : Test Acer Predator Helios 300 : un notebook avec une GTX 1660 Ti pour jouer en 144 Hz ?

Predator Helios 300
PH315-52-754M

Acer

1549,99 € chez RueDuCommerce

ON AIME
✅ L’écran 144 Hz compatible G-Sync
✅ La connectique complète
✅ Les performances globales en jeu
✅ Le grand pavé tactile
✅ Le design général et les matériaux utilisés
✅ Le Wi-Fi 6
✅ L’autonomie

ON N’AIME PAS
❌ Les nuisances sonores
❌ La barre des 144 ips inatteignable dans certains jeux


PROCESSEUR

Intel Core i7-9750H
Hexa-core avec HT
2,6 GHz (Turbo @4,5 GHz)


CARTE GRAPHIQUE


NVIDIA GeForce GTX 1660 Ti Mobile
(6 Go GDDR6)
Intel UHD Graphics 630


MEMOIRE


2 x 8 Go DDR4-2666 (SK Hynix)


STOCKAGE


SSD 256 Go WD SN720 M.2 NVMe 1.3
HDD Seagate 1 To ST1000LM049 (7200rpm)


ECRAN


15,3 pouces, Full HD IPS 144 Hz G-Sync 3ms (Overdrive)


BATTERIE


58,7 Wh (4 cellules)


RESEAU


Wi-Fi 6 (Killer WiFi 6 AX1650x)
Bluetooth 5.0
Ethernet Gigabit (Killer E2500)


DIMENSIONS


361 x 254 x 23 mm
2,4 kg


La gamme Predator d’Acer se compose exclusivement de produits destinés aux joueurs, et le Predator Helios 300 ne déroge pas à cette règle. Plusieurs modèles de notebook gaming adoptent ce nom chez le constructeur, avec des configurations différentes. Le PH315-52-754M que nous testons aujourd’hui embarque ainsi un Core i7-9750H, une GeForce GTX 1660 Ti Mobile et 16 Go de mémoire. Le stockage est confié à un SSD NVMe de 256 Go et à un disque dur de 1 To, afin de ne pas se sentir trop rapidement à l’étroit.

Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2020 par marque

L’ensemble des composants prend place dans un châssis mi-plastique, mi-métallique. Si le tout semble plutôt robuste et rigide, on notera surtout que le dos de l’écran et l’espace servant de repose-poignets, c’est à dire toutes les surfaces métalliques, ont tendance à conserver les traces de doigts. Côté design, on retrouve bien entendu la « touche » Predator déjà présente sur d’autres produits de cette gamme.

Image 2 : Test Acer Predator Helios 300 : un notebook avec une GTX 1660 Ti pour jouer en 144 Hz ?

Mais c’est surtout son écran IPS compatible 144 Hz et G-Sync qui représente le principal attrait de cette version spécifique du Predator Helios 300. Reste à savoir si la 1660 Ti Mobile est réellement suffisante pour jouer en 144 Hz, même si la technologie G-Sync devrait tout de même apporter son aide quand ce n’est pas le cas.

Portables gamer : le guide d’achat de la rentrée, par gamme et marque

Oui pour l’écran

Notre modèle de test du Predator Helios 300 est doté d’un écran de 15,6 pouces avec des bordures de 7,9 mm. Acer utilise pour cette version une dalle IPS AUO B156HAN08.2 (AUO82ED) capable d’afficher une définition Full HD (1920×1080 pixels) avec un taux de rafraichissement de 144 Hz, pour un temps de réponse de 3 ms (avec Overdrive).

Image 3 : Test Acer Predator Helios 300 : un notebook avec une GTX 1660 Ti pour jouer en 144 Hz ?

Notre sonde Datacolor Spyder 5 Elite, rapporte une luminosité culminant à 300 cd/m² (une utilisation en extérieur pourrait donc être assez difficile) et un taux de contraste maximal de 800 :1, soit des valeurs identiques à celles annoncées par le constructeur. Le point blanc se situe à 7400, tandis que le ∆E moyen est mesuré à 2,3.

En d’autres termes, cette dalle est plutôt bonne et le réglage d’usine est satisfaisant. Seul bémol : l’uniformité de la luminance est relativement moyenne, avec des écarts pouvant atteindre 10% entre différentes zones de la dalle. Toutefois, en jeu ces défauts sont quasiment invisibles.

Oui pour la connectique

Le Predator Helios 300 est bien doté en matière de connectique. Acer a en effet équipé son notebook gaming de 3 ports USB Type-A (deux à gauche, un à droite), un port USB Type-C (à droite), des sorties HDMI 2.0 et miniDisplayPort 1.4 (également à droite) ainsi qu’un port Ethernet Gigabit (à gauche). Une sortie pour casque audio complète le tout. Bref, seul manque à l’appel le lecteur de cartes mémoires.

Oui pour le clavier et le pavé tactile

Là où certains concurrents proposent un clavier RGB rétroéclairé touche à touche, Acer se « contente » d’un rétro-éclairage RGB à 4 zones qu’il est possible de configurer via le logiciel dédié. Mais en pratique, ce rétro-éclairage à 4 zones s’avère largement suffisant. Au final, ce clavier chiclet aux touches plutôt souples est agréable à l’utilisation, tout comme le large pavé tactile.

Image

Oui (mais) pour les performances

Qui dit portable gaming, dit forcément performances en jeu. Le Predator Helios PH315-52-754M semble plutôt bien loti sur le papier de ce côté là, puisqu’il embarque pour rappel un Core i7-9750H, une GeForce GTX 1660 Ti Mobile et 16 Go de mémoire vive. Pour les tests, nous avons configuré le système en mode « Rapide » (nous y reviendrons plus loin).

https://static.acer.com/up/Resource/Acer/Predator_Minisite/Product_Series/Predator_Helios_300/rev-may-2019/overview/20190423/Predator_Helios_300_KSP_01.jpg

Performances synthétiques

PCMark 10 et 3D Mark sont deux logiciels de benchs largement utilisés, il nous est donc impossible de passer à côté. Le premier permet de mesurer les performances bureautiques tandis que le second est dédié aux performances 3D.


Malgré un processeur Core i7-9750H dernier cri, l'Acer Predator Helios 300 n'explose pas vraiment les scores dans PC Mark 10 : il vient tranquillement se placer entre le Razer Blade 15 et l'Asus TUF FX505GM, tous deux équipés d'un i7-8750H.

Test : Razer Blade 15, rapide sans surchauffe, l’équation parfaite ?

En revanche, le Predator Helios 300 se montre plus agressif dans 3D Mark Time Spy : sa GeForce GTX 1660 Ti Mobile lui permet de se hisser bien au dessus de la GTX 1070 Max-Q des Gigabyte Aero 15X v8 et MSI G65 Stealth Thin. En fait, il ne lui manque que quelques dizaines de points pour égaler la GTX 2060 Mobile du MSI GE75 Raider 8SE !

Performances en jeu (1080p)

Nous avons utilisé pour ce test quatre jeux DirectX 12 et deux jeux DirectX 11, testés en 1080p avec les réglages les plus élevés possibles. Nous avons toutefois désactivé les fonctionnalités propres à l’un ou l’autre des constructeurs de GPU du marché, tel que le HBAO+, afin d’éviter tout favoritisme. Le Vsync et, le cas échéant, la limitation d’IPS ont bien entendu eux aussi été désactivés.

Jeu
Réglages
Ashes of the Singularity: Escalation
Extreme, test GPU
Tom Clancy’s The Division
Ultra
Far Cry 5
Ultra, Flou off
Rise of the Tomb RaiderVery High, SMAA, HBAO+ off
Civilization VI
Ultra/Ultra, MSAA 8x, test GPU
Total War: Warhammer II
Ultra, test Campaign

Avec sa GeForce GTX 1660 Ti, l'Acer Predator Helios 300 est à l'aise avec notre panel de jeux : ce notebook gaming affiche une moyenne confortable de 76,6 images par seconde, avec nos réglages graphiques pourtant élevés. C'est bien, mais toutefois insuffisant pour pleinement tirer parti de cette dalle IPS capable d'atteindre 144 Hz. Ainsi, même en diminuant les réglages graphiques au minimum, Ashes of the Singularity : Escalation n'atteint que 74,6 ips. Rise of the Tomb Raider atteint presque cette barre, avec 138 ips de moyenne avec des réglages graphiques les plus bas possibles.

Fort heureusement, la technologie G-Sync pallie à ce problème : l'expérience utilisateur sera dans tous les cas meilleure qu'avec un écran limité à 60 Hz. D'autres jeux moins gourmands et orientés eSports, tels que Fortnite, Overwatch ou le célèbre Cuisine Royale, pourront en revanche plus facilement venir titiller ces 144 ips si fatidiques.

Test : Fortnite, notre analyse complète de performances

Oui pour l'overclocking

Le centre de contrôle Predator Sense d'Acer permet d'overclocker le GPU, avec trois réglages de ventilation associés (ce qui profite également au CPU) : Normal, Rapide et Extrême. Il est également possible de modifier le comportement du système de refroidissement et de forcer un fonctionnement à plein régime, au détriment bien entendu des nuisances sonores.


L'écart est assez significatif entre les modes Normal et Rapide, surtout avec le test d'encodage x265 1080p (dépendant du processeur). De manière plus générale, les performances augmentent dans tous les tests 3D Mark, plus légèrement dans PC Mark 10. Les nuisances sonores restent acceptables en mode Rapide, mais deviennent gênantes en mode Extrême. C'est d'ailleurs la raison qui nous a poussé à effectuer les tests précédents en mode Rapide.

https://static.acer.com/up/Resource/Acer/Predator_Minisite/Product_Series/Predator_Helios_300/rev-may-2019/overview/20190423/Predator_Helios_300_KSP_06.jpg

Oui pour l'autonomie


Si la batterie de 58,7 Wh laisse tout d'abord craindre une mauvaise autonomie, la faible consommation des composants intégrés permet au final à ce Predator Helios 300 de tenir 2h25 dans le test Basemark Web 3.0, lorsque ce dernier fonctionne avec l'iGP. C'est un résultat tout à fait honorable, comparable au Razer Blade équipé d'une GTX 1060 Max-Q.