Accueil » Test » [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

[Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Image 2 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?
6/10

Sony Xperia 10

349€ > Darty
On aime
  • Le format 21:9
  • La prise en main
  • Android Stock
  • La photo naturelle
On n’aime pas
  • La dalle mal calibrée
  • L'autonomie très moyenne
  • Les performances datées
  • Le mauvais rapport qualité/prix
Verdict :

À sa sortie de boîte, nous étions ravis de ce format 21:9. Un smartphone taillé pour Netflix, nous disions-nous. Une fois le test passé, dur constat. La dalle n’est pas bien calibrée. Et pour enfoncer le clou, les performances datent d’un autre temps. Pour son prix, on trouve bien mieux, et ce, bien qu’il ne se débrouille pas trop mal en photo.

plus

La collection Sony 2019 est de sortie. Les Xperia nous parviennent un à un et le premier à ouvrir le bal est le Xperia 10, un smartphone de milieu de gamme avec lequel le constructeur japonais compte bien faire son chiffre.

Beaucoup plus long que large, le Xperia 10 affiche un ratio d’écran 21:9 encore peu commun sur les smartphones. Positionné à 350 €, il s’équipe en conséquence de composants intermédiaires, mais ne passe pas outre le double capteur photo arrière. L’ensemble coïncide dans un tout qui interroge, intrigue, attire même. Suffisamment singulier pour qu’on veuille s’y intéresser de plus prêt et découvrir si Sony Mobile est enfin sorti de sa torpeur.

>>> Les meilleurs smartphones en 2019

Image 3 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Oui, parce qu’il tient bien en main

Sony a une fois de plus modifié la forme de son smartphone. Le Xperia 10 s’engage sur le même chemin que le Xperia 1, son grand-frère, qui devrait sortir prochainement. On est ici face à un design monobloc, aux angles arrondis très confortables. La prise en main est excellente, du fait du ratio 21:9 qui permet une préhension parfaite.

Idem pour la navigation qui se fait aisément à une main sur la largeur. C’est plus compliqué sur la hauteur, mais Sony propose un système de manipulation à une main qui réduit l’écran vers le bas. De même, on retrouve aussi le système de raccourcis rapides initiés avec le XZ3. Il est matérialisé par une barre accessible sur le bord de l’écran, juste sous le pouce. Très pratique à l’usage.

Image 4 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

S’il est majoritairement constitué de plastique, le Xperia 10 offre une belle finition. Il semble solide et ne craque pas sous la pression. Outre cette coque, le seul autre matériau utilisé est la grande dalle en verre qui couvre toute la face avant.

Le Xperia 10 ne propose pas vraiment un design différenciant, mais il procure une prise en main confortable et aussi adaptée aux petites mains, ce qui est indéniablement un bon point.

>>> Smartphones reconditionnés : où acheter sans se tromper

Non, parce que son écran est mal calibré

Voici le véritable atout de ce nouveau Xperia. Une dalle de 6 pouces au format 21:9. Un délice pour cinéphiles ou « sérievores » nomades. Avec lui, exit les bandes noires. On n’a plus entre les mains que la surface nécessaire à l’affichage de la vidéo. Et à l’usage, il faut bien avouer que c’est très agréable. Même hors Netflix, YouTube ou consort, ce ratio se révèle bien utile. Il offre au Xperia 10 une largeur plus réduite (68 mm)et donc une meilleure prise en main.

Image 5 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Mais détaillons un peu cette fameuse dalle. Smartphone de milieu de gamme, le Xperia 10 ne se paye pas le luxe d’un écran Oled. Non, ici c’est du LCD IPS avec une définition Full HD+ de 2520 x 1080 pixels. Ce n’est pas grave, peut-on se dire. Néanmoins, cette dalle est malheureusement mal calibrée.

Ses couleurs ne sont pas justes, avec notamment un vert et un bleu à la dérive. Même constat pour la température des couleurs beaucoup trop froide.

Au final, le château de cartes s’écroule. Il avait tout pour être un bon smartphone pour les contenus vidéos, mais sa mauvaise dalle a tout salopé.

Non, pour ses performances d’un autre temps

Snapdragon 630. Tout est à peu près dit. Un processeur vieux de deux ans dans un smartphone flambant neuf, qui plus est un Sony, ça n’est pas très sérieux. Depuis on a eu droit au 636 et même au 710 qui s’installe peu à peu dans des smartphones même moins chers que le Xperia 10 (Mi 8 SE, Nokia X70). Adossé à 4 Go de RAM, il ne fait pas de merveilles.

Image 6 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Nous avons soumis cette configuration à nos benchmarks habituels. Geekbench le sanctionne d’un 4119 points en multicoeur et il ne récolte péniblement que 817 points dans le Vulkan de 3DMark. Des scores bien en deçà des standards actuels. Pour référence, le Honor 8X – 70 € moins cher – totalise près de 5600 points dans Geekbench.

Image 7 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Et ces mauvais résultats du Xperia 10 se matérialisent dans la pratique. Lors de notre test, nous avons observé quelques ralentissements dans les menus d’Android, particulièrement lorsque le multitâche est sollicité. En jeu également le framerate n’est pas tenu. Dans Asphalt 9, ce sont quatre saccades qui se sont invitées sur une seule course. Et pourtant le jeu de Gameloft adapte ses graphismes aux performances du Xperia 10. On a donc des saccades, mais aussi des textures basse résolution et du crénelage à volonté.

Image 8 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Le constat est moins rude dans Shadowgun Legends. Là, pas de ralentissements inhérents à la configuration, mais toujours des graphismes downgradés.

Oui, pour sa photo naturelle

Réputé pour ses optiques, Sony dote son Xperia 10 d’un double capteur arrière. Le premier de 13 mégapixels est un grand-angle alors que celui de 5 mégapixels est surtout là pour l’effet bokeh.

Image 9 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Avec un écran 21:9, ce smartphone peut également prendre des clichés dans ce ratio, mais au détriment de la finesse puisque la prise de vue n’est alors qu’en 8 mégapixels.

Image 10 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

À l’essai, le résultat n’est pas dénué d’intérêt. Le piqué est bon, les couleurs sont bien reproduites et surtout pas de lissage à l’horizon. On est dans la photo naturelle.

Image 11 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Seul un vague voile non identifié a tendance à couvrir les photos, mais rien de dramatique pour autant, sauf pour le contraste qui en est la victime.

Image 12 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

À noter que le Xperia 10 se débrouille plutôt bien en contre-jour.

Image 13 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

En revanche, son effet bokeh est rapidement pris en défaut. Les plantes ci-dessus en sont un exemple criant. C’est mieux sur le feu tricolore, mais on note une imperfection sur sa partie gauche.

Image 14 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

Néanmoins, pour un smartphone de milieu de gamme, c’est tout à fait correct. Il ne faut juste pas le comparer à un Pocophone F1, affiché au même prix.

Oui et non, pour son autonomie moyenne

Là non plus le Xperia 10 ne brille pas. Son autonomie dépasse à peine la journée en utilisation mixte (surf, téléphonie, jeux, vidéo). Pour un bon smartphone, on table plutôt sur deux jours actuellement. À noter cependant qu’il ne dispose que d’une batterie de 2870 mAh.

Image 15 : [Test] Xperia 10 : un smartphone taillé pour Netflix ?

À côté de cela, on est content de découvrir la Recharge Adaptative Xperia, une technologie qui lui permet de s’adapter à l’utilisation qu’en a son propriétaire. Connaissant les horaires auxquels il est le plus souvent débranché, il optimise sa charge pour être à 100 % à ces moments.