Accueil » Actualité » Wonder Woman : sa réalisatrice ne fera « jamais de film pour Netflix »

Wonder Woman : sa réalisatrice ne fera « jamais de film pour Netflix »

Patty Jenkins, la réalisatrice de Wonder Woman, est claire : elle ne veut pas réaliser un film en streaming pour Netflix.

La guerre anti-streaming reprend de plus belle. Très attachée au cinéma traditionnel, la réalisatrice Patty Jenkins ne voit aucun intérêt à faire un film pour Netflix. Ce n’est pas la première fois qu’elle s’oppose à ce genre de dispositif. Récemment encore, Jenkins s’est dite « écœurée » par la stratégie de la Warner, concernant Wonder Woman 1984. En effet, cette dernière pense que le fait d’avoir distribué le film sur HBO Max a nui aux bonnes performances de son travail. Ce n’est donc pas demain la veille que la talentueuse cinéaste risque de collaborer avec une autre plateforme.

Patty Jenkins refuse de faire un film pour Netflix
Patty Jenkins refuse de faire un film pour Netflix – Crédit : Warner Bros Studios

Mais cela n’empêchera en rien la réalisatrice de faire des étincelles ailleurs. En plein travail sur Rogue Squadron et de nombreux autres projets, Jenkins a encore de beaux jours devant elle. Oscarisée grâce à Monster il y a quelques années, elle souhaite faire honneur à ce qu’elle appelle désormais « le vrai cinéma ».

Jenkins refuse de collaborer avec Netflix

À l’instar de Denis Villeneuve ou Nolan, Jenkins souhaite militer pour l’expérience cinématographique dans les salles obscures. Selon ses propos, déguster un film depuis son canapé est un réel gâchis. Alors quand on lui demande si elle pourrait faire un film exclusif Netflix, sa réponse est sans appel. « J’aime travailler avec Netflix, mais pour la télévision. Je ne ferais jamais de film pour eux. Il est difficile de commercialiser un film quand il a un tirage limité » déclare ainsi la cinéaste.

Malgré sa rancœur, Jenkins a déjà signé pour réaliser le troisième opus de Wonder Woman avec la Warner. Elle sera aussi au cœur d’un projet très attendu : un nouveau long-métrage dédié à Cléopâtre. Jenkins aime les films à grand spectacle. C’est pourquoi une expérience immersive dans une salle dédiée est importante pour elle. Si la réalisatrice comprend les décisions d’exploitation liées à la pandémie, elle ne veut pas que de tels dispositifs perdurent dans le temps.

Cinéaste visionnaire pour certains, mauvaise joueuse pour d’autres : Jenkins a la mérite de ne pas avoir sa langue dans sa poche. Mais beaucoup lui reprochent encore de se trouver des excuses pour justifier le succès très mitigé du dernier Wonder Woman.

Source : Screenrant