Accueil » Test » Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

Image 2 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire
8,5/10

Xiaomi Mi 9T – 64 Go

349,90€ > Xiaomi France
On aime
  • Le design au top
  • La caméra extractible
  • L'écran Amoled au regard du prix
  • L’autonomie
On n’aime pas
  • La surcouche (ou le fork si vous préférez)
  • Un léger bémol pour le poids
Verdict :

Si nous avions été (un peu) déçus par le Mi 9 par rapport à sa gamme tarifaire, le Mi 9T démontre que Xiaomi sait parfaitement revenir dans la course. L’appareil répond à tous les besoins et devrait faire taire les critiques. Il dispose d’un excellent design, d’un écran de grande taille et sans encoche et profite d’un bon petit processeur, qui ne sacrifie pas à l’autonomie. S’il ne peut prétendre égaler un Pixel 3a en matière de photo, il le bat en termes de longévité et de puissance. Et son prix est vraiment très correct. Bref, un smartphone que nous recommandons à qui cherche un appareil performant et à moins de 350 euros.

plus

Aussi appelé Redmi K20 en Asie, le Mi 9T de Xiaomi est disponible depuis peu en France. Ce téléphone vient compléter une gamme qui compte déjà un Mi 9 lancé en février au MWC et un Mi 9 SE dévoilé en avril dernier. C’est donc avec une belle régularité (tous les deux mois) que Xiaomi décline sa série Mi 9. Mais pourquoi sortir un nouveau modèle en si peu de temps ? Qu’apporte-t-il de réellement innovant si on le compare aux deux autres appareils précédemment commercialisés ? Nous avons test le Mi 9T deux semaines durant et vous livrons toutes nos conclusions. Alors faut-il l’acheter ou lui préférer l’un des deux autres modèles ?

Oui, pour son design qui s’est encore amélioré

Avec son dos ombré et coloré (nous avons eu droit à l’édition « Bleu Glacier » le temps de notre test), le Mi 9T est une petite réussite esthétique. L’arrière de l’appareil a été revu, puisque le triple capteur photo n’est plus logé la partie gauche, mais se voit centré. Certes, ce n’est qu’un détail. Mais ce changement permet d’utiliser le smartphone à plat sur une table sans qu’il en devienne bancal à la moindre pression.

Image 3 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

L’appareil est classiquement nanti de trois boutons sur le côté droit : deux pour le volume, un pour la mise sous tension. Sur le bord haut de l’appareil, on trouve un port Jack qui faisait défaut aux Mi9 et Mi9 SE. Non loin de là, toujours sur le bord haut du smartphone, on découvre également un petit emplacement qui accueille le tiroir rétractable du capteur photo avant. Là encore, c’est une petite nouveauté : ici, pas d’encoche dans l’écran, contrairement aux deux autres modèles précédemment évoqués. On y gagne en surface d’affichage et en confort visuel, surtout lorsqu’il s’agit de jouer ou de regarder des programmes sur les plateformes de streaming vidéo.

Image 4 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

En définitive, le Mi 9T offre davantage qu’un léger rafraîchissement par rapport aux précédents Mi 9 et Mi 9 SE. Xiaomi est parvenu à revoir sa copie pourtant déjà très bonne et on n’a vraiment rien à reprocher en matière d’esthétisme à l’appareil. Certes, les amateurs de smartphones de petite taille lui préféreront le Mi 9 SE, mais pour tout le reste, le téléphone devrait en séduire plus d’un(e). Et si jamais le dos coloré ne vous convient guère, sachez qu’il existe une version noire, et que l’appareil est également livré de base avec une coque de protection, noire elle aussi. Xiaomi a vraiment pensé à tout, pas vrai ?

Image 5 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

L’unique petit reproche que l’on peut formuler à l’égard de ce Mi 9T tient à son poids. Avec ses 191 g, L’appareil pèse 36 g de plus que le Mi 9 SE et 18 g de plus que le Mi 9. Pas d’inquiétude néanmoins : l’appareil se glisse sans problème dans une poche et vous oublierez rapidement sa présence. On est loin des 218 g du Mi Mix 3 et son tiroir coulissant qui accueille les différents capteurs frontaux.

>>> Lire aussi : Comparatif : les 10 meilleurs smartphones de 2019

Oui, pour ses performances

Le Mi 9T est équipé d’un Snapdragon 730, un processeur que l’on ne trouve actuellement que sur ce modèle de téléphone. On y trouve par ailleurs 6 Go de RAM, quel que soit le modèle retenu. Côté espace de stockage, on y profite de 64 ou 128 Go en fonction du modèle.

Image 6 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

Que retenir de cette configuration ? Bien évidemment, l’appareil ne peut prétendre égaler les performances de son grand-frère le Mi 9. Ce dernier étant équipé d’un Snapdragon 855 (le processeur le plus puissant du marché actuellement, rappelons-le), c’était couru d’avance. En revanche, l’appareil s’en sort encore mieux que le Mi 9 SE, doté quant à lui d’un Snapdragon 712. Nous l’avons soumis aux classiques outils de benchs que sont 3DMark, Antutu, Geekbench et PCMark. L’appareil affiche des résultats bien meilleurs pour 3 applications sur 4. Étrangement, seul 3DMark livre un score pour le Snapdragon 730 inférieur à celui du Snapdragon 712. Rien de réellement gênant en réalité, puisque l’appareil permet de jouer dans de très bonnes conditions à l’ensemble des titres les plus gourmands que nous lui avons soumis (PUBG, Asphalt 9, Fortnite, etc.).

Image 7 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

Quant à l’autonomie, elle est elle aussi très bonne. Rappelons que l’appareil est pourvu d’une batterie de 4000 mAh, laquelle se révèle plus puissante que celle du Mi 9 SE (3070 mAh seulement) ou celle du Mi 9 (3300 mAh). Nous avons pu utiliser le smartphone pendant plus de deux jours, tout en faisant appel à ses différentes fonctions de GPS, streaming vidéo, téléphonie et d’écoute musicale pendant 1 heure par jour chacune. Sans oublier bien sûr du Web et de la messagerie instantanée à tout-va. Le Mi 9T gagne plus d’une demi-journée face aux autres modèles que sont les Mi 9 et Mi 9 SE.

Et face à la concurrence ? Dans la catégorie « téléphone grand public », seul l’Asus Zenfone 6 que nous avons récemment testé le surclasse. Mais ce Mi 9T reste dans la moyenne haute. En matière d’autonomie, il tient tête à des appareils comme le P 30 Pro de Huawei et supplante Pixel 3a de Google et autres Galaxy S10 de Samsung. Bref, là aussi, il y a de quoi se montrer très satisfait par ce téléphone.

Xiaomi Mi 9Xiaomi Mi 9 SEXiaomi Mi 9T
Date de lancement24/02/201917/04/201912/06/2019
Pourcentage surface d’affichage85,20%84,10%86,10%
Taille d’écran6,39”5.97″6,39”
Tyepe d’écranAMOLEDAMOLEDAMOLED
Définition1080 x 2340 pixels1080 x 2340 pixels1080 x 2340 pixels
Ratio19,5:919,5:919,5:9
Dimensions15,77 x 7,48 X 0,8 cm14,75 x 7,05 x 0,75 cm15,67 x 7,43 x 0,88 cm
Poids173 grammes155 grammes191 grammes
processeurSnapdragon 855Snapdragon 712Snapdragon 730
Mémoire6 Go6 Go6 Go
Stockage64 ou 128 Go64 ou 128 Go64 ou 128 Go
Photo arrière48 MP (f/1.8) + 16 MP (f/2.2) + 12 MP (f/2.2)48 MP (f/1.8) + 8 MP (f/2.4) + 13 MP (f/2.4)48 MP (f/1.8) + 8 MP (f/2.4) + 13 MP (f/2.4)
Photo avant12 MP20 MP (f/2.2)20 MP (f/2.2)
Port jacknonnonoui
Batterie3300 mAh3070 mAh4000 mAh
Capteur d’empreintesous l’écransous l’écransous l’écran
Prix de lancement499 €369 €349 €

Oui pour la photo, mais sous condition

À l’arrière de l’appareil, on dispose d’un triple capteur photo. On retrouve des spécifications techniques identiques à celles du Mi 9 SE : un capteur de 48 MP (f/1.8), un autre de 8 MP (f/2.4), et un dernier de 13 MP (f/2.4). Même chose pour le capteur avant, qui capable de capturer des selfies en 20 MP (f/2.2). En revanche, et comme mentionné précédemment, aucune encoche destinée à accueillir le capteur photo avant n’a été intégrée à l’appareil. À la place, c’est un petit dispositif escamotable qui a été retenu par les concepteurs de l’appareil.

En pleine luminosité, le triple capteur arrière fait convenablement son travail. Les clichés sont suffisamment nets et la balance colorimétrique respectées. Les couleurs ne « bavent » pas, même si l’appareil a une petite tendance à les embellir. Bon point également : le zoom optique x2 marche à merveille. En revanche, au-delà, le résultat est plutôt mitigé quand le zoom numérique prend le relai. Là où la plupart des autres smartphones affichent un amas de pixels quand on les pousse dans leurs derniers retranchements, le Mi 9T semble davantage flouter les zones trop éloignées. Bon, c’est un moindre mal finalement, et à ce tarif, on ne peut attendre des résultats équivalents à un Oppo Reno ou à un Huawei P30 pro.

En faible luminosité, l’appareil livre des clichés plutôt honnêtes, sans être excellents. Les sujets sont parfaitement identifiables et avec un peu d’huile de coude et un bon logiciel de retouche, la photo en devient pleinement réutilisable.

En revanche, dès que l’on est plongé dans la pénombre (sans être totalement dans le noir complet), les choses se gâtent. Les clichés deviennent inexploitables, comme le montre la photo ci-dessous :

Image 16 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire
Les deux petites figurines Lego et Disney que nous avons utilisées pour ce test sont difficilement reconnaissables dans la pénombre.

Mais encore une fois, on ne peut raisonnablement pas attendre de ce Mi 9T des performances équivalentes à celles d’un smartphone à 800 ou 1000 €.

Oui (mais non) pour MIUI

Au risque de faire grincer les dents des Mi-fans, le fork MIUI ne nous séduit toujours pas. Alors oui, il devrait ravir celles et ceux qui viennent du monde à la Pomme : MIUI a d’ailleurs longtemps fait les choux gras des critiques, qui voyaient en lui une honteuse copie d’iOS. Ce n’est qu’une affaire de goûts, mais même en n’ayant toujours connu que l’écosystème Android, on n’est pas vraiment dépaysé. Le menu Paramètres est finalement très bien fourni et permet de régler l’environnement dans les moindres détails.

Image 17 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

On pourra lui reprocher surtout l’absence de tiroir d’applications. Un outil ô combien pratique pour retrouver une app qu’on a installée et dont on a supprimé le raccourci sur l’écran d’accueil… Ou tout simplement quand les différentes pages de l’écran d’accueil sont surchargées de raccourcis et de widgets. Certes, il est toujours possible d’installer un launcher de type Nova ou Poco Launcher, mais on apprécierait vraiment que Xiaomi se penche sur le sujet et intègre un vrai tiroir.

L’autre point discutable réside dans le système de notifications. Par défaut, l’appareil est configuré de telle manière que les notifications ne s’affichent pas dans la barre du haut. Xiaomi veut rendre votre smartphone le plus discret possible, trop discret même. En conséquence, on a tendance à rater une bonne partie des notifications. Fort heureusement, le problème peut être réglé en se rendant dans les paramètres, puis dans Notifications & barre d’état > Afficher l’icône de notification. Il serait peut-être pertinent que Xiaomi active par défaut ce genre de fonctionnalité, mais là encore, ce n’est peut-être qu’une affaire de goûts.

Image 18 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire

Oui pour son tarif

L’appareil est disponible dans 3 coloris : Bleu Glacier, Rouge Flamme et Noir Carbone. Officiellement commercialisé à 349,90 € dans son édition en 64 Go, le Mi 9T bénéficie régulièrement d’une promotion à moins de 300 €. L’édition en 128 Go est quant à elle commercialisée à 389,90 €, mais se trouve facilement à moins de 350 €.

Bref, l’appareil est vendu à un prix hyper compétitif au regard de son design et de ses performances. Moins cher qu’un Pixel 3a de Google, son processeur est nettement plus puissant. Il profite d’un meilleur design, d’un capteur d’empreinte sous l’écran et d’une caméra rétractable. De quoi éclipser également le Mi 9 SE de Xiaomi, à moins de préférer un smartphone de plus petite taille, mais aux performances moindres et au design un peu moins bien réussi.

Image 19 : Xiaomi Mi 9T : un milieu de gamme qui a quasiment tout pour séduire