Sites de rencontre pour ados : "les pédophiles ont toujours un wagon d'avance"

Europe 1 a effectué une enquête sur ces réseaux sociaux qui s’adressent exclusivement aux adolescents. Rencontre-ados.net, Sortirensemble.com ou Nodaron.com récoltent de nombreuses inscriptions. Mieux que Facebook, ce sont des sites de rencontres dédiés aux jeunes et donc plus orientés et attirants que le site de Zuckerberg.

Pour ces sites, le nerf de la guerre est d’amasser le plus de membres. Normalement, cela devrait se faire en observant un maximum de règles de sécurité, les utilisateurs étant tous mineurs. Ce n’est pas tout le temps le cas. Comme le rapporte Europe 1, Rencontre-ados.net indique dans ses conditions d’utilisation qu’il « est strictement interdit aux mineurs de s'inscrire sans l'accord au préalable de leurs parents ou personnes responsables de ceux-ci. Il est strictement interdit de remplir votre profil avec de fausses données. » Pour autant, il ne faut pas se leurrer, ce n’est là qu’une protection juridique pour le site. Les 200 000 membres de ce site n’ont pas tous demandé l’autorisation à leurs parents.

Des photos suggestives

Vient ensuite la question de la photo de profil. La pudeur devrait être de mise à l’égard des jeunes âges des membres. Néanmoins, Rencontre-ados.net semble très laxiste sur ce point, laissant paraître de nombreuses photos de décolletés prononcés, de torses nus ou encore de jeunes filles en sous-vêtements. Nodaron.com est plus sévère sur ce plan et supprime les photos les plus provocantes. « Les ados torses-nus devant leur glace, on évite. S'ils sont sur la plage en train de jouer au ballon, ça passe. Pour les filles, c'est plus compliqué. Elles sont plus "bordeline" que les garçons et se mettent en scène dans des postures vraiment affriolantes », explique Nodarron à Europe 1. Teexto.com va même jusqu’à faire de l’éducation visuelle en expliquant quel type de photo mettre ou non.

Toujours dans un esprit de protection de l’enfance, Kiss-ados.com explique à ses utilisateurs que « sur Internet, difficile de savoir qui se cache vraiment derrière un pseudo. Ne donne jamais ton nom, ni ton adresse, ton téléphone, ton MSN ou ta photo. N'accepte pas de rencontrer des personnes que tu ne connais pas. Si quelqu'un te met mal à l'aise, contacte tout de suite le modérateur en lui expliquant ton souci. »

"Les pédophiles ont toujours un wagon d'avance"

Malgré tout, Béatrice Copper-Royer, psychologue spécialisée dans la clinique de l’enfant et de l’adolescent, s’insurge contre ces sites, expliquant qu’avec eux, « on expose les enfants de façon très facile, on précipite les risques et les dangers. À 13 ans, on n'a pas conscience de l'identité numérique qu'on laisse sur la Toile. Et malgré les subterfuges techniques, les pédophiles ont toujours un wagon d'avance. » Elle milite actuellement pour la fermeture de ces sites de rencontre. La loi n’est d’aucun côté ; aucun texte ne traite de ce sujet.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire