Une éruption géante a été détectée sur Proxima du Centaure

L’évènement date du 27 mars 2017, quand une éruption a été observée sur l’étoile la plus proche de notre système solaire, Proxima du Centaure

L’évènement date du 27 mars 2017, quand une éruption a été observée  sur l’étoile la plus proche de notre système solaire, Proxima du Centaure

Une éruption de ce genre se produit généralement lorsque le champ magnétique d’une étoile subit un changement, accélérant ainsi les électrons à une vitesse qui avoisine celle de la lumière. Ensuite, leur interaction avec le plasma provoque une explosion visible avec des appareils spécifiques. Concernant ce qui c’était passé avec Proxima, tout s’est déroulé pendant environ 2 minutes, même si l’éruption n’a atteint son apogée que durant 10 secondes seulement

Meredith MacGregor et Alycia Weinherger, chercheuses au Carnegie Institution for Science, ont étudié de près cet événement. Selon les données recueillies par le radiotélescope ALMA, basé dans le désert d’Atacama au Chili, elles indiquent que l’énergie dégagée par Proxima lors de l’explosion était 1000 fois plus que d’ordinaire.

Que s’est-il passé avec Proxima B ?

Etant donné que Proxima du Centaure est une étoile naine rouge, cette éruption n’avait rien de surprenant pour les scientifiques, car contrairement aux étoiles solaires, celles-ci sont plus agitées et sont de fait plus exposées à ce phénomène. Pierre Kervella, astronome à l’observatoire de Paris confirme que « leur champ magnétique est très intense, ce qui explique la violence de leurs éruptions ».

Par conséquent, les astres se trouvant à proximité de ce type d’étoile sont souvent impactés par ces éruptions, c’est le cas de Proxima B. Bien qu’aucune donnée n’a été reçue concernant cette exo-planète, Meredith MacGregor souligne qu’ « il est très probable que celle-ci ait été bombardée par des radiations à haute énergie pendant l’explosion ».

Pour les chercheurs, cette éruption est une bonne source d’informations pour approfondir l’étude sur le fonctionnement et l’environnement de Proxima du Centaure.

>>> Dans l’Espace, la Tesla Roadster n’est pas seule