Accueil » Actualité » Apple : une amende de 25 millions d’euros pour avoir volontairement ralenti ses iPhones

Apple : une amende de 25 millions d’euros pour avoir volontairement ralenti ses iPhones

Le constructeur explique qu’il a adopté cette stratégie uniquement pour prolonger la durée de vie de certains téléphones. Cette défense n’a pas vraiment convaincu le parquet…

Image 1 : Apple : une amende de 25 millions d'euros pour avoir volontairement ralenti ses iPhones

On attendait que la sentence tombe depuis plusieurs jours. C’est maintenant chose faite. Le parquet de Paris a infligé à Apple une amende de 25 millions d’euros. Le constructeur a été condamné pour « pratiques commerciales trompeuses par omission ». Autrement dit, l’entreprise américaine a volontairement ralenti ses iPhones les plus anciens à la suite d’une mise à jour logicielle, afin de booster ses ventes.

Apple est un habitué des amendes pour pratiques commerciales douteuses. En revanche, c’est la première fois que l’entreprise est condamnée pour obsolescence programmée. Le parquet français avait ouvert une enquête préliminaire le 5 janvier 2018. Il suspectait l’entreprise de ralentir volontairement ses anciens modèles de smartphones pour accélérer leur remplacement. Le 21 décembre 2017, Apple a reconnu qu’il bridait ses téléphones pour, selon eux, prolonger leur durée de vie. 

Une pratique expliquée par la saturation du marché

Dans sa conclusion au parquet, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a pu prouver que « les détenteurs d’iPhone n’avaient pas été informés que les mises à jour du système d’exploitation iOS (10.2.1 et 11.2) qu’ils installaient étaient susceptibles de conduire à un ralentissement du fonctionnement de leur appareil »

Apple risque une amende de 17 milliards d’euros de la part de l’UE

De son côté, Apple a tenté de faire bonne figure en répondant « Nous sommes heureux de cette issue avec la DGCCRF. Notre objectif a toujours été de créer des produits sûrs qui sont appréciés par nos clients. Faire en sorte que les iPhone durent aussi longtemps que possible en est une part importante. »

Enfin, les différentes associations françaises de lutte contre l’obsolescence programmée se sont félicitées de cette décision. Cette pratique a des conséquences désastreuses sur l’environnement, quand on sait qu’un européen change en moyenne de téléphone tous les 20,4 mois. Espérons que cette amende permette aux usagers de conserver leur smartphone plus longtemps. 

Source : DW